Pas facile de maîtriser ces fichus tons n’est-ce pas ?

Enchainer parfaitement les tons comme les natifs est probablement l’un des aspects les plus difficiles à maitriser en chinois

Car Jongler entre les différentes tonalités est un concept nouveau pour nos cerveaux d’occidentaux

Pourtant, les tons sont de loin l’aspect le plus important dans la route vers la maîtrise de la prononciation en chinois

Voici 5 astuces pour maîtriser rapidement la prononciation des tons chinois

#1 Fais de la pratique des tons ta nouvelle priorité numéro un

Beaucoup tombent dans le piège de se dire qu’il suffit de bien prononcer les pinyins pour se faire comprendre à l’oral

C’est une grave erreur !

Non seulement les chinois ne te comprendront pas (ils essayeront plutôt de deviner ce que tu dis en fonction du contexte)

Mais en plus il te sera presque impossible de rectifier le tir plus tard

Cela reviendrait à réapprendre entièrement tout ton vocabulaire depuis 0, d’où l’importance d’en faire dès maintenant ta nouvelle priorité #1

#2 Garde ton attention dessus en permanence

À chaque fois que tu entends un nouveau mot chinois, prends cette habitude de te demander :

« Ok, quels sont les tons du mot que je viens d’entendre ? »

Tu peux même aller plus loin et t’entrainer avec des petites dictées tonales

Écoute l’audio d’un mot sans regarder son pinyin et essaye de deviner ses tons

Tu verras qu’à force, cela deviendra de plus en plus naturel et ton cerveau commenceras à noter les tons tout le temps sans même t’en rendre compte !

#3 Reprends-toi !

Reprends-toi toujours quand tu fais une erreur de ton à l’oral

Si tu laisses des erreurs impunies, ton cerveau ne la verra pas comme une erreur

Et plus on commet la même erreur, plus notre crétin de cerveau va la répéter …

Donc ne laisse jamais une erreur de ton impunie et reprends-toi toujours à l’oral !

#4 Enregistre toi 

Être capable de reconnaitre les tons ne veut pas forcément dire que tu les prononces correctement

Le meilleur moyen pour le savoir est de t’enregistrer à l’aide d’un logiciel audio (par exemple Audacity)

Et de comparer ensuite ta prononciation avec celle d’un locuteur natif

Tu seras ainsi capable d’identifier les tons qui te posent le plus de problèmes 

#5 Tu exagères !

Les tons les plus difficiles à maitriser sont les tons numéro 2 et 3 (celui qui monte et celui qui descend puis remonte)

Une solution temporaire est d’ignorer complètement le deuxième et troisième ton et de sur-accentuer le premier ton (le ton plat) ainsi que le quatrième ton (celui qui descend)

En exagérant ces 2 là, tu es sûr de prononcer correctement 50% de tes tons (ce qui est déjà un excellent score)

Attention à quand même à continuer de bosser sur tes tons 2 et 3, cela ne doit être qu’une solution temporaire 😉

Une dernière chose avant de terminer :

Si à l’heure actuelle, tu as l’impression que l’oral n’est pas ton fort, que tu as souvent du mal à te faire comprendre ou que les tons chinois sont toujours aussi compliqués et indigestes

J’ai créé une formation de 7 jours par email pour te montrer comment faire pour avoir une superbe prononciation et te faire facilement comprendre à l’oral

Alex

Passionné de Chine et de langue chinoise, je vous livre mes secrets sur cette langue et mes meilleures recettes pour commencer à parler chinois mandarin en quelques mois.

Reçois chaque matin une astuce pour apprendre à parler chinois

Reçois chaque matin une astuce pour apprendre à parler chinois

You have Successfully Subscribed!