Dans cet article, vous allez découvrir comment obtenir un meilleur équilibre santé grâce au petit-déjeuner chinois tel qu’il faut le prendre selon la médecine traditionnelle chinoise.

En effet en France, nous avons pris des habitudes modernes de consommation qui nous éloignent de la logique santé.

Pourtant à y regarder de plus près, la façon de déjeuner des Français d’avant-guerre était plus logique et se rapprochait davantage de la diététique voulue par la médecine traditionnelle chinoise.

Donc si vous avez toujours voulu savoir comment améliorer votre diététique selon les principes de la pensée chinoise, cet article va beaucoup vous intéresser.

Car la diététique est l’une des bases majeures mises en place par la médecine traditionnelle chinoise (élevée d’ailleurs au rang d’art culinaire).

Cet article plaira aussi aux amoureux de la langue chinoise car je vous y détaillerai l’étymologie du caractère 粥, ingrédient essentiel du petit déjeuner traditionnel chinois.

On verra même en fin d’article un petit exercice taoïste facile à faire pour renforcer votre estomac !

C’est parti 😉

Note : Cet article a été écrit par Florent COUSTON.

Florent est un passionné de Chine et plus particulièrement de cuisine chinoise. Il a notamment ouvert son propre salon de thé dans la province du Guizhou où il a pu se former activement à la cuisine ainsi qu’à la pensée chinoise.

Aujourd’hui, il s’est donné comme mission de partager ses connaissances sur la vie en Chine, la philosophie, la cuisine et la langue chinoise sur son blog Un Boss En Chinois., sa chaîne Youtube, son Instagram @florent_cou, et sur sa page Facebook.

Disclaimer

Dans cet article, le sujet du petit déjeuner chinois sera abordé sous l’angle de la pensée et de la médecine chinoise.

Mais je tiens à préciser que malgré le fait que je sois un passionné de médecine traditionnelle chinoise, je ne suis pas un expert attesté dans ce domaine, ni un médecin assermenté.

Donc même si j’ai fait mon maximum pour sourcer et documenter cet article, il reste à lire à titre informatif !

Pour de plus amples conseils, consulter un professionnel.

La Chine : Précurseur en matière de diététique

Ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle que l’Europe identifie et atteste que de nombreuses maladies proviennent de carences alimentaires. Et au XXe siècle, on découvre l’existence des vitamines.

Bien avant l’occident, la Chine avait déjà pris conscience de l’influence de carences alimentaires sur d’éventuelles maladies, des textes datant de 200 av. J.-C. en attestent.

On notera par exemple l’œuvre d’un célèbre médecin张机 (ZhangJi) qui rassemble l’ensemble des connaissances médicinales de son époque.

Il décrit en détail des maladies carentielles et met en place des traitements diététiques. Les vitamines ne sont pas connues à l’époque, mais les régimes qu’il préconise contiennent quantité de vitamines essentielles.

Plus tard, l’auteur HuShui devient diététicien de la cour de 1314 à 1330 et écrit le classique « Principes d’Alimentation saine ».

Il n’en faudra pas plus pour placer la diététique chinoise au rang d’art culinaire précis au service de la santé.

L’importance du petit déjeuner en Chine

Le petit-déjeuner est la base de toute volonté de changement dans sa façon de s’alimenter pour améliorer sa santé, sa forme ou son poids.

Or souvent, nos habitudes nous ont amenés à négliger cette étape dans notre journée. Il y a ceux qui ne déjeunent pas ou prennent juste un café et il y a ceux qui n’ont pas le temps ou l’envie. Cette habitude peut facilement être changée en se levant un peu plus tôt.

Il est aussi possible que l’on déjeune, mais mal. Car avec beaucoup trop de choses sucrées ou de viennoiserie.

Il important d’être conscient que l’organisme s’éveille en même temps que nous et qu’il ne faut pas le brusquer immédiatement en lui donnant une activité trop intense !

Il va de soi que le petit-déjeuner en France tel qu’il se pratique de manière générale actuellement est différent de par le passé. Cela ne fait pas 50 ans que l’on mange des céréales soufflées ou viennoiseries accompagnées de jus de fruits, ou yaourt frais.

Tout comme en Chine, l’habitude change également et le déjeuner s’occidentalise un peu plus chaque jour.

Voyons maintenant comment les préceptes de la médecine chinoise peuvent aider à mieux démarrer la journée avec une alimentation plus adaptée à notre corps lors de son réveil.

Les erreurs à ne pas commettre (et comment y remédier)

viennoiserie

Erreur #1 – Boire trop de jus de fruits

Pour notre petit-déjeuner, il est de coutume de commencer par un jus de fruits.

Le jus de fruits, même s’il est potentiellement 100 % jus pressé à base de vrais fruits est un concentré de plusieurs fruits et donc concentre le sucre de ces fruits.

Il y a donc un excès de cette saveur douce ce qui affaiblit la rate et l’estomac moteur de la digestion, car cette saveur nourrit ces organes en grande quantité.

Un jus de fruits de saveur douce est la plupart du temps associé à la saveur acide ce qui favorise une grande quantité d’humidité dans le corps et rend la digestion moins fluide.

En outre, ces jus de fruits sont consommés froids voir très froids quand on les sort du réfrigérateur.

Ces jus de fruits dont la nature des fruits est fraîche ou froide selon la terminologie de la médecine chinoise apportent encore plus de froid étant donné qu’il sort du réfrigérateur, alors même que l’estomac a besoin de l’inverse à ce moment de la journée !

Erreur #2 – Consommer trop de céréales soufflées

Le bol du matin s’accompagne généralement de céréales soufflées qui en plus d’être trop sucrées, peuvent être additionnées de chocolat ou éclats de caramel, etc.

Les céréales en soi sont intéressantes le matin, car elles renforcent la rate et l’estomac, mais pas sous cette forme. Car cela apporte trop de sucre et de saveur douce cumulée avec le jus de fruits.

On obtient ainsi l’effet inverse, en affaiblissant ces deux organes.

Remarquez également que ce type de déjeuner provoque une hyperglycémie suivie d’une chute brutale d’énergie due à une hypoglycémie. C’est souvent la cause du coup de fatigue et de la petite faim du milieu ou de fin de matinée.

Erreur #3 – Consommer trop de céréales « crues »

Il s’agit de céréales comme le muesli ou les flocons d’avoine.

Comme je l’ai dit, les céréales sont un bon plan pour le matin, mais il faut qu’elles soient cuites pour bien les digérer. Dans le cas du muesli c’est l’estomac qui a ce rôle de cuisson ce qui rend la digestion plus difficile.

Si en plus vous les associez au lait froid et au jus de fruits, vous aurez une sensation de lourdeur une bonne partie de la matinée.

Et si vous n’avez pas tellement faim à l’heure du déjeuner c’est souvent parce que vous n’avez pas bien digéré ce petit-déjeuner et non parce qu’il était copieux !

Erreur #4 – Boire du lait de vache

Le lait de vache est un aliment difficilement assimilable par l’adulte d’autant plus s’il est consommé froid comme c’est le cas dans les céréales.

L’estomac une fois refroidi doit produire plus d’efforts pour atteindre les 38 degrés nécessaires à son bon fonctionnement.

Le lait, consommé quotidiennement et mal digéré, favorise les sensations de lourdeur, les selles molles, la sensation d’oppression au niveau de la poitrine, des troubles cutanés suintants, mais aussi asthme, rhinite, sinusites ou même rhumatismes.

Erreur #5 – Boire trop de café

C’est un excitant, qui en grande quantité peut avoir l’effet inverse de celui désiré.

C’est-à-dire qu’il peut provoquer des palpitations cardiaques, une surexcitation et la sensation d’être énervé pour un rien.

Le lait et le café sont très indigestes.

Le petit déjeuner chinois traditionnel

petit dejeuner chinois

Dans nos traditions, le petit-déjeuner de nos grands-parents se rapprochait fortement de cette diététique chinoise qui préconise un petit-déjeuner chaud, plutôt salé, avec un peu de matière grasse et peu ou pas de sucre.

Par exemple, il était courant de consommer de la soupe épaisse ou du porridge qui en chinois porte le nom de « zhou »粥 ou « xifan » 稀饭 comme petit déjeuner chinois.

Le matin, les céréales cuites sont préconisées comme base ainsi que les légumes cuits.

Pour le petit-déjeuner, céréales et légumes sont l’accord parfait pour la base du déjeuner idéal. Il convient de limiter, voire de supprimer tout apport en sucre rapide y compris celui contenu dans un fruit frais.

L’astuce pour les inconditionnels du fruit le matin c’est de le consommer environ 20 à 30 minutes avant de prendre son bol de céréales pour avoir une meilleure digestion.

L’idéal étant de consommer son fruit en milieu de matinée comme une sorte de collation.

Il faut aussi privilégier les céréales complètes même si l’on préfère manger une tranche ou deux de pain.

L’apport en fibre et minéraux est indéniablement un plus pour la santé de notre corps et du système digestif. Si c’est bio, c’est encore mieux !

Et bien sûr, un peu de protéines.

Cela peut-être un laitage, mais le mieux est de remplacer le lait de vache par un lait végétal tel que le lait de soja.

En Chine, il est par exemple courant de boire un bol de lait de soja chaud.

Les autres laits d’origine végétale comme le lait d’amande ou de riz conviennent également et sont un apport de protéines nécessaire au corps le matin.

Pour savoir comment faire un lait végétal n’hésitez pas à jeter un œil à ma recette de lait de soja maison.

Comment consommer le zhou (粥) chinois

petit dejeuner chinois

Le matin, portez à ébullition un verre de lait végétal de votre choix et ajouter 3 à 4 cuillères à soupe de céréale nature sous forme de flocons (avoine, riz, orge, blé, maïs, sarrasin…).

Laisser gonfler 2 minutes. Au début, vous pouvez y ajouter un peu de miel pour vous habituer au goût.

Pour rendre ce petit déjeuner chinois un peu plus appétissant, il est important de se faire plaisir en variant les arômes et le goût.

Vous pouvez ajouter :
– vanille en poudre
– Noix de coco râpée
– Raisins secs, pruneaux, abricots secs,
– zeste d’orange,
– Cannelle
– Fruits secs (amandes, pignons de pin, noisettes…)
_
Sésame ( voir les biens fait du sésame selon la médecine chinoise)

Pour une version plutôt salée :
– Salade, épinard (feuilles cuites)
– muscade
– Herbes aromatiques et fines herbes
– Reste de légumes
– Olives

Si les céréales de type blé ne sont pas votre tasse de thé, faites plutôt un gruau de riz « xifan » 稀饭.

Le riz est un tonifiant de la rate et de l’estomac. Suivez le modèle du dessus et variez les options.

Origine et étymologie du caractère 粥 (Zhōu)

caractère 粥 (Zhōu)

Le Zhōu est à classer dans la catégorie des agrégats logiques.

La version récente du caractère n’est pas des très claire bien que l’on distingue le riz « mi » 米au centre encadré par 2 « gong » 弓 qui représentent des arcs.

Ici, les 2 arcs sont tout simplement la déformation par analogie avec la fumée ou la vapeur dégagée lors de la cuisson sur chaque côté du riz.

La représentation du dessin de la fumée étant proche de « gong » c’est cette clé de caractère qui est devenu le signe.

Pour décomposer facilement les caractères chinois, je vous invite à récupérer ci-dessous la liste des 100 radicaux les plus courants de la langue chinoise :

Zhōu 粥 et yù 鬻, quelles différences ?

La version d’origine du caractère possédait la représentation de la marmite à trois pieds « lì » dans la moitié inférieure.

« lì » 鬲 apparient à la catégorie des chaudrons à trois pieds.

Chaudron de grande contenance aux pieds creux permettant une meilleure diffusion de la chaleur.

À l’origine, la partie haute de ce caractère représente l’embouchure du chaudron.

La moitié du bas est à la fois le décor sur le flanc du récipient et la représentation de ses trois pieds.

Et de ce fait, on comprend totalement le sens du caractère.

La marmite dans laquelle on met le riz (ou les grains) qui en chauffant devient la bouillie de porridge. « Zhou » a une autre prononciation : « yù » qui veut dire vendre.

Par homophonie, celui-ci veut dire engendrer.

Exercice taoïste pour renforcer l’estomac

Pour terminer, je vous propose un petit exercice pour stimuler et améliorer les fonctions de votre estomac.

Cet exercice est tiré d’un recueil d’exercices selon la philosophie taoïste. Il vous permettra de diminuer les douleurs d’estomac, l’excès d’acidité, les flatulences, et l’indigestion entre autres.

  1. Dans un premier temps, mettez-vous en position assise sur une chaise, le dos bien droit et les pieds bien à plat sur le sol.
    Si vous le pouvez, asseyez-vous en tailleur ou en position du lotus !
  2. Il convient ensuite de placer la paume de la main sur l’estomac, légèrement à gauche de la cavité abdominale.
  3. Vous devez ensuite inspirer lentement et simultanément pousser la paume de votre main à plat bras tendu devant vous. Le bras tendu est à hauteur d’épaule et vous fixerez attentivement et avec concentration le bout de vos doigts lorsque vous tendez votre bras, la main droite devant vous comme si vous poussiez un objet lourd.
  4. En expirant (doucement), vous ramenez également la main droite vers votre poitrine.
  5. Il est conseillé de répéter ce mouvement 7 fois.

Il y a un travail d’esprit et de concentration à effectuer durant cet exercice. 

Il faut lâcher prise et mettre son penchant cartésien de côté. Ici ce n’est pas de la science, mais du ressenti venu d’une philosophie orientale qui parfois nous dépasse.

C’est une méthode douce et il n’y a pas de risque.

Si vous le faites sans aucune motivation ni aucune concentration, l’effet sera très faible.

Lorsque vous poussez avec votre main il convient de ressentir l’énergie (imaginer une boule d’énergie ou un faisceau sortir de l’estomac) de l’estomac s’éloigner en poussant. De même par la main gauche vous devez sentir une nouvelle énergie pénétrer votre estomac.

Cela peut mentalement représenter une courbe d’énergie nouvelle qui rentre du côté gauche pendant que l’on expulse la mauvaise énergie avec la paume de sa main par la droite.

Pour ceux qui le préfèrent, vous pouvez fermer les yeux et visualiser votre corps et votre énergie durant l’exercice.

Selon le taoïsme il existe plein d’autres d’exercices pour retrouver l’harmonie entre le corps et l’esprit.

Par exemple lorsque l’homme ou la femme ont un problème d’ordre sexuel lié à la production de spermes ou aux règles. Je vous en parle plus en détail dans cet article sur Les menstruations selon la médecine chinoise.

À lire aussi :

👉Ce que la médecine traditionnelle chinoise nous révèle sur l’énergie Qi (气)

👉5 Aliments importants selon la médecine traditionnelle chinoise

👉Les saisons selon la pensée chinoise

Une leçon par jour !

Reçois chaque matin une leçon GRATUITE de chinois par e-mail

C'est fait !