La culture chinoise est très différente de la culture occidentale et il n’est pas rare même après plusieurs années d’expatriation de commettre des « faux-pas » en raison d’une méconnaissance de la culture.

Dans cet article, je vais passer en revue 5 « faux-pas » à éviter en Chine sous peine de vivre des moments embarrassants.

Note : Cet article a été réalisé dans le cadre de l’événement « Carnaval d’articles », sur le thème « Les faux-pas culturels ». Retrouve tous les autres blogueurs ayant partagé leur point de vue à la fin de l’article.

# 1 La politique

Sans doute le sujet de conversation préféré des français, discuter « politique » ne fera cependant pas bon effet en Chine. En effet le système politique chinois est complètement différent de celui occidentale et il est facile de générer des conflits en abordant des sujets sensibles.

Parmi les sujets les plus sensibles à éviter, on peut noter « les droits de l’homme » où la Chine est souvent pointée du doigt à l’international. Également tout ce qui touche à l’indépendance du Tibet ou de Taiwan sont des sujets qu’il vaut mieux éviter lors d’une conversation avec des chinois.

Enfin, aborder le sujet de la censure (que ce soit dans les médias mais aussi sur internet) ne fera généralement pas bon effet dans une conversation. Surtout que ce sujet fait débat au sein même de la population chinoise.

Note : Il est courant en Chine de donner un second sens aux mots pour communiquer plus discrètement sur certains sujets.

#2 Les pourboires

Bien que populaire en occident (voire omniprésent aux US), le pourboire n’est pas une pratique courante en Chine. La grande majorité des établissements ne les acceptent d’ailleurs tout simplement pas.

Pour la petite anecdote, j’avais caché une fois un pourboire dans la serviette d’un restaurant chinois pour remercier les serveurs de leur service. Et bien le patron est sorti en courant dans la rue quelques minutes plus tard pour me rendre ma monnaie.

Inutile donc d’insister, les pourboires ne font tout simplement pas parti de la culture chinoise. Au mieux ils ne seront pas acceptés, au pire embarrasseront les serveurs qui devront s’en débarrasser pour ne pas avoir d’ennuis.

Note : Le service est déjà compris dans l’addition en Chine.

#3 Perdre la face

Sans doute la plus grande différence culturelle entre la Chine et l’occident, le concept de « face » constitue l’art ne jamais embarrasser l’autre et reste au fondement de toutes relations.

Ce concept donnera du fil à retordre à nombre d’occidentaux dans leur relation avec des partenaires chinois (que ce soit commercial ou même amical). Car en Chine « Perdre la face » est considéré comme le plus grand des malheurs et doit être évité à tout prix.

Par exemple, certains hôtels chinois ne possèdent pas de licences pour accueillir des touristes étrangers dans leur établissement. Donc si un touriste étranger se présente à l’accueil pour réserver une chambre, le staff de l’hôtel prétextera que « l’hôtel est complet ».

Reconnaître que que l’établissement n’a pas l’autorisation d’accueillir « les touristes étranger » serait une situation serait bien trop embarrassante et ferait « perdre la face » à la direction de l’hôtel.

Note : Pour en savoir plus sur ce le concept de face, retrouvez mon épisode de podcast « Converser avec les chinois – comprendre le concept de face ».

#4 Contact physique

Contrairement aux US où l’on hésite pas à se faire de grandes accolades pour se saluer, en Chine on préfère éviter les contacts physiques. N’essayez donc pas de faire la bise à un chinois sous peine de vivre un « moment embarrassant ».

Même si la poignée de main reste acceptée, on préférera quand même un petit hochement de tête suivi de quelques salutations pour dire « bonjour » plutôt qu’un contact physique.

Aussi, les signes d’affections en public sont plutôt mal vue et vont souvent attirer l’attention. Là ou en France, des amoureux qui s’embrassent dans la rue passerait complètement inaperçu, en Chine cela en embarrassera plus d’un !

Note : Pour en savoir plus sur les différentes manières de saluer en chinois, retrouvez ma vidéo « 10 façons authentiques de dire bonjour en mandarin ».

#5 Frauder les transports

Même si cela peut paraitre « évident », ça ne l’est pas forcément pour certains (Salut les parisiens !).

En Chine frauder les transports en plus de constituer un délit, est également embarrassant (Cf : le concept de face). Surtout que le prix du ticket est bon marché en Chine et que la qualité du service de transport en commun surpasse bon nombre de pays occidentaux (salut la France !).

Après 5 ans passés en Chine, je n’ai tout simplement jamais vu (même pas une seule fois) quelqu’un frauder dans les transports. Même quand le bus est plein à craquer et que la borne pour valider son titre de transport est inaccessible, les chinois vont toujours trouver un moyen de valider leur ticket (les passagers vont par exemple se passer les cartes de transport les uns aux autres).

Retrouvez tous les autres blogueurs ayant partagé leur point de vue :

– Cours de Japonais

– Apprendre le coréen

– I speak spoke spoken (anglais)

– Lucie au pays des lutins (suédois)

– AlModaris (arabe)

– Le monde des langues

– Vivre à Tokyo

– La tribu des pieds nus

Alex

Passionné de Chine et de langue chinoise, je vous livre mes secrets sur cette langue et mes meilleures recettes pour commencer à parler chinois mandarin en quelques mois.

Une astuce par jour !

Une astuce par jour !

Rejoins mes contacts privés et reçois chaque matin des conseils pour améliorer ton chinois

C'est fait !