Le boeuf en chinois est un animal très présent dans la culture chinoise

Car tout comme le tigre, le bœuf a de fortes connexions avec l’âme humaine. Il fait d’ailleurs partie des animaux du zodiac.

Aujourd’hui, je te propose de découvrir les meilleurs proverbes chinois qui contiennent le caractère du boeuf en chinois (牛)

Comme d’habitude, pour chaque proverbe je vais te donner la petite histoire qui est derrière ainsi que des exemples d’utilisation

Ça te permettra de facilement t’en souvenir le jour où tu tomberas dessus ou de le caser dans des conversations pour impressionner tes amis chinois !

#1 对牛弹琴 (dùi níu tán qín)

Alors on commence par le premier proverbe qui contient le caractère du boeuf en chinois :

对牛弹琴

Qui en français est l’équivalent de l’expression « parler à un mur » mais en chinois c’est marrant parce que littéralement ça veut dire « Jouer du luth à des vaches »

Tu vois si on analyse la composition de ce proverbe, on a le caractère 对 qui veut dire contre ou pour, le caractère 牛 qui veut dire « le bœuf ou vache » les 2 traductions sont possibles, le caractère弹 qui veut dire jouer d’un instrument, mais c’est uniquement pour les instruments à cordes comme par exemple une guitare, le piano, ou la en l’occurrence 琴 ça fait référence à古琴 que certains traduisent par luth en français mais en chinois c’est pas exactement pareil

En fait le 古琴  , c’est un instrument traditionnel chinois, c’est une sorte de guitare sur une planche en bois. C’est un instrument qui regagne en popularité en Chine car ça fait un son vachement cool.

Donc pour bien pour comprendre ce proverbe, il faut que je te raconte un peu petit peu l’histoire qui est derrière, parce que je suis sûr que t’es en train de demander, mais attends, pourquoi quelqu’un voudrait jouer du 古琴 à des vaches ? Et puis surtout, c’est quoi le rapport avec l’expression française parler à un mur.

Et bien en fait la légende raconte que dans l’ancien temps en Chine vivait un célèbre musicien qui était super doué avec le 古琴 , au point que les gens qui écoutait sa musique passait dans une sorte d’état de transe. Le mec faisait des concerts à la télé et tout tu vois !

Bref, un jour après son concert il décida de partir se balader dans la campagne chinoise et le mec croisa une vache en train de brouter dans son coin, et là il s’est dit « Tient attends je vais lui jouer quelques notes de 古琴 ca va la faire kiffer »

Sauf qu’en fait pas du tout, la vache ne remonta même pas la tête pour voir ce qu’il se passait et sa musique ne semblait avoir aucun effet sur elle.

Pourtant c’était un musicien avec beaucoup de talent, c’était même le meilleur de son époque, une sorte de 古琴 héro tu vois, mais rien a faire, même en jouant sa meilleure musique il arrivait pas à faire réagir la vache.

Du coup à 2 doigts d’abandonner notre pauvre musicien qui commençait à désespérer, limite la déprime quoi ! décida de se donner une dernière chance et se mit à taper un de ces solo de 古琴 en mode Jimmy Hendrix

Bon je rigole hein, le solo ce n’était pas dans l’histoire. Mais si t’as kiffer je t’ai mis le lien de sa chaine dans la description de la vidéo, tu vas voir elle reprend pas mal de classiques des année 60-70, ce n’est pas exactement du 古琴 qu’elle joue, c’est un instrument coréen mais ça sonne presque pareil, c’est de la même famille donc si t’aime bien cet instrument ça va beaucoup te plaire !

Pour conclure aujourd’hui il y a 2 morales ou plutôt 2 utilisations possible de ce proverbe.

Donc la première et c’est l’utilisation la plus commune aujourd’hui, c’est pour décrire la situation ou tu essaies d’expliquer quelque chose a quelqu’un qui n’arrive pas à comprendre ce que tu dis. C’est un peu méchant du coup, c’est pour dire t’es trop bête pour comprendre quoi, entre guillemets c’est comme jouer du 古琴 à une vache qui ne comprends rien.

Et la 2e un peu moins connue par contre, c’est pour rappeler à une personne que c’est à elle de faire l’effort d’adapter son langage à celui de son interlocuteur

C’est-à-dire que ça ne sert à rien de jouer du 古琴 à une vache qui ne comprend pas la musique des humains. C’est pour traduire l’idée que c’est à toi de t’adapter ton langage et ton niveau d’explication à celui de ton audience. Et que si une personne ne comprend pas ce que tu dis, et bine c’est ta faute, c’est à toi de se mettre à son niveau.

Moi perso je préfère la 2e utilisation, par exemple je pars du principe que si tu ne comprends pas mes explications, c’est ma faute et pas la tienne. Du coup ce proverbe me rappelle toujours me mettre de ton point de vue quand j’explique un truc en chinois.

#2 钻牛角尖 (zuān níu jiǎo jiān)

On continue avec le 2e proverbe qui contient le caractère du boeuf en chinois :

钻牛角尖

Qui sert à désigner quelqu’un de têtu ou qui perds sont temps et son énergie dans une tache chose impossible à réaliser.

Alors c’est un peu comme en français quand tu dis « Se prendre la tête pour pas grand-chose » sauf qu’en chinois à la place on dit « Creuser un tunnel dans une corne de bœuf ».

Tu vois si on analyse un peu ce proverbe, on a le caractère 钻 zuan1 qui veut dire creuser, attention dans ce sens ce caractère se prononcera au premier ton, ensuite on a le caractère niu2 qui veut dire le bœuf, le caractère jiao3 qui veut dire une corne et 尖 qui veut dire le bout ou la pointe

Donc pour mieux comprendre le rapport entre creuser son chemin au travers une corne de bœuf et être têtu, je vais te raconter la petite histoire qui est derrière

La légende raconte qu’une petite souris s’était donnée comme mission de creuser son chemin dans une corne de bœuf mais s’était retrouvée coincée dedans.

Le bœuf lui conseilla de rebrousser chemin en disant « Tu sais, plus tu vas avancer, plus la corne va devenir petite et étroite »

Mais la souris était têtue et lui répond : « qu’est-ce que tu racontes frères, attends-moi je suis une souris, j’ai creusé toute ma vie, je sais ce que je fais lol. En plus moi je ne suis pas n’importe quelle souris, je suis la meilleure foreuse de toutes les souris, donc ce n’est pas ta corne toute pourrie qui va me faire rebrousser chemin »

Et comme le bœuf l’avait prédit, plus la souris avançait dans la corne, plus ça devenait étroit et difficile de progresser au point qu’elle finit par se retrouver complétement coincée dedans et fini par mourir d’asphyxie !

Aujourd’hui ce proverbe est utilisé pour désigner quelqu’un qui gâchent son temps à essayer de résoudre des problèmes insolubles et qui va dans un cul de sac, ou pour parler de quelqu’un de très têtue qui posent sans cesses des questions inutiles.

#3 多如牛毛 (dūo rú níu máo)

On continue avec le 3e proverbe qui contient le caractère du boeuf en chinois :

多如牛毛

Donc celui-là tu l’as surement déjà entendu, c’est pour parler d’une très grande quantité de quelque chose. En fait littéralement en chinois on dit : autant que de poils que sur un bœuf

Tu vois si on analyse la composition de ce proverbe on a le caractère 多 qui veut dire beaucoup, le caractère 如 qui veut dire comme, le caractère 牛 pour le bœuf et le caractère 毛 qui veut dire un poil.

Donc 多如牛毛 c’est un proverbe que tu peux facilement caser dans une conversation pour parler d’une quantité tellement énorme qu’on peut pas la dénombrer. Par exemple tu peux dire :

我的问题多如牛毛

Pour dire j’ai tellement de problème que j’arrive même plus à les compter, entre guillemets il y en a autant que le nombre de poils sur un bœuf

#4 九牛一毛 (jǐu níu yī máo)

On continue avec le 4e proverbe qui contient le caractère du boeuf en chinois :

九牛一毛

Qui sert à désigner quelque chose d’insignifiant et qui est l’équivalent de l’expression française « une goutte dans l’océan » sauf que littéralement en chinois on dit : « un poil parmi neuf bœufs ».

Ouais je ne sais pas pourquoi les chinois ils ont un problème avec les poils de bœufs. Tu vois si on décompose ce proverbe il veut dire 9 bœufs pour 1 poil.

Donc c’est un proverbe que tu peux utiliser quand par exemple tu entends que Google a racheter pour 200 millions de dollars une application ou une start up qui fait je sais pas quoi. Et tu te dis que c’est un peu cher quand même 200 millions de dollars pour une application mais en fait pour Google ce n’est rien du tout, et bien en chinois tu pourras dire :

九牛一毛

#5 庖丁解牛 (páo dīng jiě níu)

On continue avec le 5e proverbe qui contient le caractère du boeuf en chinois :

庖丁解牛

Qui n’a pas vraiment de traduction en français et qui sert à désigner une personne qui est extrêmement appliquée et consciencieuse dans ce qu’elle fait, comme le cuisinier ding qui découpe un bœuf.

Tu vois si on décompose, le caractère 庖 ça veut dire un boucher, 丁 c’est le nom du mec, 解 ça veut dire découper et 牛 c’est le bœuf.

Donc pour comprendre ce proverbe il te faut forcément connaître la petite histoire qui est derrière. EN fait la légende raconte qu’autrefois vivait un boucher du nom de ding, qui avait maîtriser l’art de découper un bœuf à la perfection.

Un jour, le seigneur du royaume regarda ding à l’œuvre, et il fut ébloui par sa maîtrise. Pas un geste ni un effort inutile, c’était presque un artiste à l’œuvre, tu sais un peu comme les cuistots japonais qui cuisinent devant toi dans certains restos. C’est beau à regarder autant de skill

Le seigneur qui était super impressionné, demanda à son cuisinier comment il était arrivé à un tel niveau de maîtrise.

Le cuisinier lui redonda que son talent n’était pas innée, ce n’est pas quelque chose dans lequel il était bon naturellement, mais que c’était par une pratique délibérée, méthodique et réfléchie qu’il avait maîtriser l’art de découper un bœuf.

Le seigneur répondît qu’à partir de maintenaient, il allait lui aussi adopter une attitude de pratique délibérée dans sa propre vie et remercia son cuisinier de lui avoir appris cette leçon importante.

Aujourd’hui ce proverbe est utilisé pour désigner une personne particulièrement habile dans un domaine. Par exemple, si dans ton entourage tu connais une personne qui est excellente ou experte dans un domaine, tu peux dire en chinois qu’elle est comme le boucher ding qui découpe un bœuf en faisant référence à ce proverbe.

#6 牛不喝水强按头 (níu bù hē shǔi,qiáng àn tóu)

On continue avec le 6e proverbe qui contient le caractère du boeuf en chinois :

牛不喝水强按头

Bon celui-là en fait ce n’est pas vraiment un proverbe puisqu’il est constitué non pas de 4 mais de 7 caractères, mais on s’en fou parce qu’en pratique il s’utilise pareil et en plus et comme il est plus long et bien on va dire qu’il compte double comme ça il y aura 7 proverbes en tout dans la vidéo !

Donc 牛不喝水强按头ça veut dire « forcer quelqu’un à faire quelque chose contre sa volonté » et il est marrant ce proverbe parce que littéralement si tu le traduits mot à mot, il veut dire « appuyer de force sur la tête d’un bœuf pour le faire boire »

Tu vois si on décompose, on a 牛不喝水 qui veut dire que le bœuf qui ne boit pas d’eau, 强 qui veut dire forcer, 按 pour dire appuyer sur et 头 qui veut dire la tête.

Aujourd’hui c’est un proverbe qu’on utilise pour traduire l’idée d’être forcé à faire quelque chose. Par exemple imagine je ne sais pas moi, tes parents te forcent à apprendre l’allemand alors que toi ton truc c’est d’apprendre le mandarin, tu peux dire

这就是牛不喝水强按头

Une leçon par jour !

Reçois chaque matin une nouvelle leçon de chinois GRATUITE dans ta boîte mail !

C'est fait !