Vous vous apprêtez à passer un entretien d’embauche en Chine ? Vous voulez montrer au recruteur que vous êtes le candidat idéal pour cet emploi ? Alors, il faut bien vous préparer à cette rencontre !

L’objectif : que l’employeur remarque non seulement vos compétences professionnelles, mais aussi votre capacité d’adaptation à la culture chinoise.

Dans cet article, vous allez découvrir 11 conseils pour réussir votre entretien d’embauche, ainsi qu’une fiche de vocabulaire pour impressionner le recruteur !

#1 Faire ses recherches sur l’entreprise

Comme pour un entretien d’embauche en France, il est très important de bien se renseigner sur son futur employeur. Cette démarche peut faire une grande différence face aux autres candidats !

Je vous conseille de lire le site web de l’entreprise, de consulter ses réseaux sociaux et de lire des articles à son sujet. Si vous ne parlez pas bien mandarin, faites-vous aider par un ami chinois ! Votre employeur sera impressionné par vos efforts pour comprendre ces sources dans une langue étrangère.

Faites également des recherches sur le recruteur. Quel est son nom et son titre ? Quel est son rôle au sein de l’entreprise ? Ces informations vous feront gagner des points, car vous passerez pour un candidat sérieux qui s’intéresse réellement à l’entreprise.

👉À lire aussi : Trouver un emploi en Chine : Le Guide Complet

#2 S’habiller de manière élégante

Le jour de l’entretien d’embauche, soyez élégant de la tête aux pieds !

L’apparence est très importante dans les situations professionnelles en Chine. Hors de questions de rencontrer le recruteur en jeans et baskets ! Vous pourriez être recalé uniquement sur ce critère… Alors, comment s’habiller pour faire bonne impression face à son employeur chinois ?

Conseils pour les hommes

Il est conseillé de porter un costume de couleur neutre (noir, brun, bleu marine ou gris). On évite à tout prix le blanc qui représente le deuil ! Cette couleur n’est admise que pour la chemise, sous le costume. Vous pouvez porter une cravate de couleur rouge, qui est signe de prospérité. Pour les chaussures, privilégiez-en des noires ou brunes en cuir. Elles doivent être propres et brillantes. Les chaussettes doivent être sombres et neutres.

Le faux pas à éviter : n’enlevez pas votre veste de costume pendant l’entretien, cela sera considéré comme malpoli !

Conseils pour les femmes

Les femmes doivent également s’habiller de manière élégante, de préférence avec un tailleur ou une robe chic.

Vous pouvez porter de petits talons. En ce qui concerne le maquillage, il vaut mieux éviter les couleurs trop vives. Privilégiez un maquillage neutre et minimaliste.

Les accessoires

Les montres et les bijoux sont admis, s’ils ne sont pas trop voyants. Optez pour des accessoires de qualité (les signes de richesse sont appréciés et admirés en Chine). Si vous n’avez pas de belle montre, évitez alors tout simplement d’en mettre.

N’oubliez pas de prendre un sac avec vous, avec des copies de votre CV. Votre employeur sera certainement entouré de collègues, et il pourrait vous demander de leur distribuer des exemplaires de votre curriculum vitae.

Prenez également un carnet et un stylo pour prendre des notes !

#3 Arriver un peu à l’avance

En Chine, il est très irrespectueux d’arriver en retard. Et c’est d’autant plus le cas lors d’un entretien d’embauche !

La ponctualité est un signe de respect. Il vaut mieux être là 10 à 15 minutes à l’avance pour se présenter à l’accueil et attendre le recruteur. C’est pourquoi je vous conseille de bien vous renseigner sur le lieu de rendez-vous afin de trouver facilement les bureaux de l’entreprise le jour J.

#4 Utiliser le bon titre pour s’adresser à son supérieur chinois

Pour vous adresser à votre employeur, dites son nom + son titre au sein de l’entreprise. Vos recherches préalables vous seront bien utiles !

Si vous ne trouvez pas le titre de l’employeur, vous pouvez également dire son nom de famille, suivi de « Monsieur (Xiānshēng 先生) » ou « Madame (nǚshì 女士) ». Dans tous les cas, n’appelez pas votre supérieur par son prénom, cela serait très mal vu !

#5 Saluer son recruteur

En France, on salue son recruteur avec une bonne poignée de main. Celle-ci doit être ferme de préférence, pour montrer votre dynamisme et votre assurance.

En Chine, la poignée de main est acceptée, mais ce n’est pas la manière la plus usuelle de se saluer. Une petite inclinaison est privilégiée.

Dans l’idéal, laissez le recruteur initier. S’il s’incline, inclinez-vous ; s’il vous tend la main, serrez-là. Dans ce dernier cas, ne serrez pas la main trop fort pour respecter la hiérarchie.

#6 Penser à sa carte de visite

carte de visite en chine

La carte de visite est très importante dans le système des « relations » (guanxi) en Chine. Celle-ci doit idéalement comporter une face en caractères chinois, et l’autre en français ou en anglais. N’oubliez pas d’ajouter votre ID WeChat pour que l’employeur puisse vous recontacter facilement. C’est le moyen de contact le plus utilisé dans le pays !

Donnez votre carte au début de l’entretien. Il est conseillé de la tendre avec les deux mains, en s’inclinant légèrement. Lorsque vous recevez celle de votre interlocuteur, posez-la face à vous ou rangez-la dans un étui dédié aux cartes de visite. Cela fera plus pro que de la glisser dans votre poche ou dans votre portefeuille !

#7 Bien se tenir pendant le premier entretien

Ne vous montrez pas trop extraverti ou enthousiaste face à votre employeur. Dans les situations professionnelles, les Chinois préfèrent la discrétion. Ne faites pas de trop grands gestes ou des gestes brusques. Tenez-vous droit et parlez de manière lente et claire.

👉À écouter aussi : Travailler dans une entreprise chinoise, mon retour d’expérience

#8 Faire preuve de modestie

La modestie est une qualité appréciée en Chine.

Votre interlocuteur vous demandera très certainement de parler de vos forces et de vos faiblesses. Bien évidemment vous ne devez pas vous dénigrer, mais ne vous lancez pas des fleurs non plus. Sachez que les compétences les plus appréciées sont le sérieux, l’esprit d’équipe et les qualités de communication.

#9 Parler en mandarin lors de l’entretien d’embauche

Les employeurs aiment les candidats qui font un effort pour s’intégrer en Chine. En fonction de l’offre d’emploi, le niveau de chinois demandé peut varier. Mais dans tous les cas, il est conseillé de pouvoir dire quelques mots en mandarin.

Le minimum est de connaître les formules de politesse afin de pouvoir saluer et remercier votre interlocuteur dans sa langue maternelle. Si vous avez un niveau débutant ou intermédiaire, vous pouvez également vous présenter en chinois. Précisez que vous comptez vous améliorer dans les mois et années à venir !

Vous souhaitez aller plus loin et impressionner votre interlocuteur en répondant à la plupart des questions dans sa langue maternelle ? Alors, pensez à télécharger la fiche de vocabulaire ci-dessous.

Vous y découvrirez les traductions de questions que pourrait vous poser votre employeur, et des exemples types de réponse.

#10 Bien répondre aux questions de l’employeur

Voyons maintenant quelques types de questions que l’on pourrait vous poser et comment y répondre de la bonne manière.

« Parlez-moi de vous… »

Pour répondre à cette question, vous pouvez vous présenter brièvement (nom + prénom), dire depuis combien de temps vous êtes en Chine et parler de votre parcours professionnel. Ne vous mettez pas trop en avant et restez modeste.

« Pourquoi quittez-vous votre ancienne entreprise ? »

Faites bien attention à votre réponse : évitez de dire du mal de votre ancienne entreprise et de vos anciens collègues. Ce serait très mal vu ! En revanche, vous pouvez dire que vous souhaitiez développer votre carrière et vous ouvrir à de nouvelles opportunités professionnelles. Cette réponse sera appréciée, car les Chinois sont très travailleurs.

« Avec quel type de collègues souhaiteriez-vous travailler ? »

Mettez en avant votre esprit d’équipe et votre envie de collaborer. Expliquez que vous pouvez vous adapter à vos futurs collègues afin de travailler dans un environnement de travail sain.

« Comment réagissez-vous en cas de désaccord ? »

Pour répondre à cette question, n’oubliez pas l’importance de la hiérarchie dans la culture chinoise. Expliquez que s’il s’agit d’un désaccord avec votre manager ou votre directeur, vous respecterez sa décision. Vous pouvez également ajouter que si le problème est lié à vos principes, vous en discuterez alors avec lui.

#11 Ne pas parler du salaire dès le premier entretien

En Chine, il y a souvent plusieurs entretiens avant que la décision d’embauche soit prise, car vous devez être présenté à plusieurs responsables et managers de l’entreprise. Le premier entretien sert principalement à mieux se connaître. Évitez donc de parler salaire, sauf si évidemment le recruteur aborde le sujet. N’oubliez pas que les relations sont au cœur du business en Chine.

Vous souhaitez améliorer votre mandarin pour augmenter vos chances de vous faire embaucher par une société chinoise ? Inscrivez-vous à notre lettre quotidienne ci-dessous.

Vous recevrez tous les jours un e-mail avec des leçons fun et gratuites pour progresser en mandarin. De quoi épater vos futurs collègues !

Une leçon par jour !

Reçois chaque matin une nouvelle leçon de chinois GRATUITE dans ta boîte mail !

C'est fait !