Vous cherchez un métier en lien avec l’Asie et qui offre des débouchés professionnels ? Avez-vous pensé à devenir traducteur français – chinois ?

Apprendre les langues est déjà une excellente manière de se démarquer professionnellement, mais ça l’est d’autant plus avec le chinois !

Le mandarin est parlé par plus de 1 milliard de personnes dans le monde et la Chine est une superpuissance économique. Vous ne risquez pas de manquer de travail si vous maîtrisez cette langue ! Découvrez dans cet article si vous êtes fait pour le métier de traducteur !

Pourquoi se lancer dans la traduction professionnelle ?

Devenir traducteur français – chinois a de nombreux avantages ! En voici quelques-uns :

  • Le métier offre des débouchés professionnels intéressants. En maîtrisant cette langue, vous êtes presque sûr de trouver du travail. Vous pourrez travailler en tant que traducteur dans un pays francophone, gérer les relations culturelles entre des entreprises françaises et chinoises ou trouver un emploi en Chine.
  • Il y a peu de concurrence en traduction français-mandarin. Si les métiers de traducteur anglais et espagnol sont un peu bouchés, ce n’est pas le cas pour le mandarin !
  • Le métier de traducteur freelance peut vous permettre de travailler de n’importe où dans le monde. Il vous suffira de trouver des agences en relation avec des entreprises chinoises qui pourront vous déléguer du travail.
  • La traduction peut vous amener en Chine. Si vous rêvez de travailler dans ce pays, apprendre le chinois est évidemment une excellente porte d’entrée. Sachez par ailleurs qu’il est très difficile de travailler en Chine quand on ne parle pas le mandarin.

Quelles sont les qualités et les compétences les plus importantes pour devenir traducteur français – chinois ?

Voyons maintenant si vous avez les qualités et les compétences nécessaires pour devenir traducteur :

  • Curiosité et amour de la Chine : ce pays vous attire et vous aimez découvrir de nouvelles choses sur sa culture et son histoire. Si vous voulez persévérer dans votre apprentissage, il faut au moins avoir un certain intérêt pour ce pays !
  • Maîtrise du chinois : le métier de traducteur nécessite une excellente compréhension du mandarin. Mais ne vous inquiétez pas : ça s’apprend ! Découvrez d’ailleurs nos cours de mandarin en ligne.
  • Maîtrise de la langue française : on oublie souvent que le traducteur traduit vers sa langue maternelle. Vous devez donc avoir un français irréprochable ! Votre apprentissage du métier de traducteur passera par l’orthographe et la syntaxe.
  • Exigence : un bon traducteur est pointilleux dans son travail. Il se renseigne sur les thématiques des textes à traduire et vérifie que toutes les informations qu’il donne sont correctes.
  • Savoir technique et informatique : la traduction ne se fait évidemment plus sur papier de nos jours. Vous devez être assez à l’aise sur un ordinateur pour faire vos traductions et apprendre à utiliser les logiciels du métier.

Dans quelles écoles pour apprendre la traduction ?

France

En France, l’école la plus réputée pour enseigner le métier de traducteur français – chinois est l’Inalco. Les cours se focalisent sur la langue écrite et orale, ainsi que sur la culture historique et contemporaine. L’université de Lille propose également un cursus sur la langue et société chinoise.

Belgique

En Belgique francophone, il n’y a qu’un seul cursus qui vous permettra réellement de devenir traducteur français – chinois, c’est celui de l’Isti (Institut supérieur en traduction et interprétation) à Bruxelles, qui fait désormais partie de la section traduction à l’ULB. Vous pouvez également suivre un master en mandarin à Liège, mais celui-ci sera beaucoup moins poussé. Finalement, une autre option s’offre à vous si vous voulez apprendre le mandarin sans devenir traducteur : le master en deux ans langue et culture à l’ULB.

Devenir traducteur chinois – français sans diplôme, c’est possible ?

Vous parlez chinois et vous aimeriez devenir traducteur, mais vous n’avez pas de diplôme officiel ? Rassurez-vous : le métier de traducteur est non protégé, ce qui signifie que vous pouvez exercer sans avoir suivi de cursus universitaire.

Attention, s’il est techniquement possible de devenir traducteur sans diplôme, n’oubliez pas qu’il faut des compétences poussées pour réussir dans cette profession. Et ce, aussi bien en chinois qu’en français !

Mon conseil pour ceux qui veulent se lancer sans diplôme ? Partez vivre en Chine pendant plusieurs mois (voire années) et travailler votre français à l’écrit pour qu’il soit irréprochable !

Faut-il partir en Chine pour devenir traducteur ?

Si vous souhaitez devenir traducteur, je vous conseille de partir en Chine après avoir reçu votre diplôme pour vous améliorer. Un diplôme universitaire, c’est bien, mais la pratique sur le terrain est idéale pour compléter vos compétences.

Si votre niveau en mandarin est trop faible, vous perdrez trop de temps dans vos traductions (et serez donc moins bien payé). Pire, vous risquerez de faire des erreurs de compréhension dans vos textes (et de perdre votre travail). Le fait de partir en Chine vous aidera également à mieux comprendre la culture et les codes sociétaux de ce pays si différent du nôtre.

Dans quelles écoles chinoises s’inscrire pour s’améliorer en mandarin ?

Voici 4 excellentes universités en Chine :

  • BEIWAI (Beijing Foreign Studies University) ;
  • China Foreign Affairs University ;
  • Fudan University ;
  • Shanghai International Studies University.

Retrouvez également notre guide complet pour préparer vos études en Chine, ainsi que le comparatif des 20 meilleures villes et universités chinoises pour apprendre le mandarin en Chine.

Quelles sont les possibilités professionnelles ?

La traduction vous permettra de devenir freelance ou de travailler en entreprise. Quel que soit votre choix, vous pourrez travailler dans différents pays francophones et sinophones : Chine, Taïwan, Singapour, France, Belgique, Suisse.

Il y a des besoins en traduction dans différents domaines : économique, politique, commerce international, scientifique, juridique, journalistique, bandes dessinées, films et séries (sous-titrage). Il vous faudra certainement vous spécialiser pour obtenir des missions plus intéressantes.

Vous voulez apprendre le chinois pour devenir traducteur ?

Sur le site de Chinois Tips, nous vous aidons à améliorer votre mandarin écrit et oral ! Que vous fassiez des études de traduction ou que vous appreniez le chinois en autodidacte, vous trouverez ici de nombreux conseils pour progresser en mandarin.

N’hésitez pas d’ailleurs à vous inscrire à notre lettre quotidienne pour recevoir un cours de chinois par jour dans votre boîte mail. La solution parfaite pour apprendre le mandarin de manière fun et gratuite !

Une leçon par jour !

Reçois chaque matin une nouvelle leçon de chinois GRATUITE dans ta boîte mail !

C'est fait !