La Chine est un pays millénaire qui compte plus d’un milliard d’habitants et s’étend sur une superficie de 9 600 000 km2 .

Comme vous vous en doutez, ces chiffres astronomiques se reflètent au niveau de la diversité linguistique encore présente dans le pays.

Saviez-vous qu’il existe 7 à 10 groupes de dialectes chinois et plus de 200 variantes régionales ? Oui, ça fait beaucoup !

Vous vous demandez peut-être quelle variété de chinois apprendre pour voyager en Chine ?

Est-ce plus pratique de parler mandarin ou cantonais ?

Est-ce nécessaire d’apprendre le pékinois ou le shanghaïen pour visiter ces villes ?

Je réponds à toutes vos questions dans ce guide détaillé sur les dialectes en Chine. C’est parti !

Dialectes ou langues chinoises ?

Avant toute chose, petit point de terminologie.

Peut-on vraiment parler de « dialectes chinois » ou devrait-on plutôt dire « langues chinoises » ?

Généralement, on distingue un dialecte d’une langue par le fait que cette dernière possède un statut officiel et des règles écrites.

Bien que cela porte à controverse, les différentes variations du chinois sont plutôt considérées comme des dialectes, car elles ne contiennent pas de règles écrites, de normes, de dictionnaires ou d’institutions propres.

Les dialectes se transmettent oralement, et il existe un seul système d’écriture en chinois (les caractères sont toujours les mêmes).

Il est important de comprendre que les dialectes parlés sont mutuellement inintelligibles.

En effet, la prononciation est très différente selon les différentes variantes de la langue. Et il ne s’agit pas que d’une question d’accent !

Par exemple, un locuteur cantonais ne comprendra pas une personne qui parle le mandarin. En revanche, elles pourront se comprendre par l’écriture. D’un certain côté, c’est assez pratique !

Vous voulez découvrir les fondamentaux de l’écriture chinoise ?

Téléchargez la liste des 100 radicaux à connaître pour comprendre et apprendre 90 % des caractères chinois utilisés partout en Chine continentale et à Taïwan.

Un peu d’histoire…

Le chinois appartient à la famille des langues sino-tibétaines.

Avant la dynastie Han (206 av. J.-C. à 220 apr. J.-C.), le chinois archaïque était plus proche du tibétain que du chinois moderne. Il ne s’agissait d’ailleurs pas d’une langue à tons.

Au fil des dynasties, de nombreuses langues et dialectes ont coexisté.

Au cours de la dynastie Ming, le mandarin (basé sur le dialecte de Pékin) est devenu la langue de la classe dirigeante. Cependant, le peuple continuait de parler plusieurs dialectes.

C’est en 1956 que la République populaire de Chine a adopté le mandarin comme langue officielle dans un souci d’unification du pays.

mandarin

le mandarin aussi appelé 普通话 – putonghua veut dire « langue commune » en français. C’est une version « standardisée » du dialecte de Pékin (北京话)

Il a été choisi comme langue commune dans l’éducation, l’administration et les médias.

Bien que cette langue standardisée existe (et facilite grandement la communication au sein du pays), les dialectes existent et sont toujours utilisés en Chine.

Généralement, les Chinois maîtrisent à la fois le dialecte de leur région et le mandarin.

Si vous voyagez en Chine, vous pourrez donc vous débrouiller avec le mandarin, mais ça se peut que dans la rue, vous entendiez un tout autre type de chinois ! (Et ne vous inquiétez pas si vous ne comprenez rien, c’est normal.)

👉 À lire aussi : L’histoire passionnante des caractères chinois

Le nombre de dialectes en Chine

Selon la classification la plus récente (Sun, Hu & Huang, 2007 : 98), il existe 8 groupes de dialectes chinois :

  • le mandarin (普通话) ;
  • le wu (吴语) ;
  • le xiang (湘语) ;
  • le gan (赣语) ;
  • le hakka (客家话) ;
  • le cantonais (le yue) (粤语) ;
  • le min (闽语) ;
  • le jin (晋语).

Certains linguistes ajoutent à cette liste deux autres familles : le huizhou et le pinghua.

Si l’on prend toutes les variations linguistiques existantes, il y en aurait au minimum 200.

Les 8 groupes de dialectes chinois

Dialectes en Chine

Le mandarin (普通话 – pǔ tōng huà)

Le mandarin (ou « chinois standard ») est la langue officielle de la République populaire de Chine.

On l’utilise pour l’éducation, le gouvernement, l’administration, les médias et le business.

Le mandarin est aussi la langue officielle de Taïwan et l’une des 6 langues officielles des Nations Unies.

Autres noms utilisés :

  • 中国话 zhongguo hua (en Chine continentale) ;
  • 国语 Guoyu (à Taïwan) ;
  • 汉语 Hanyu (qui signifie « langue parlée par le groupe ethnique Han »).
  • 中文 Zhongwen (qui signifie “Langue chinoise” au sens littéraire du terme)

👉À lire aussi : Mieux comprendre la différence entre le putonghua (普通话), le hanyu (汉语) et le zhongwen (中文)

C’est la variété de chinois qui possède le plus de locuteurs natifs (65 % de la population a pour langue maternelle le mandarin).

Si vous souhaitez apprendre le chinois, vous étudierez très certainement le mandarin !

C’est celle enseignée dans les manuels scolaires. Elle vous permettra d’être compris (presque) partout en Chine !

C’est également la langue qui est utilisée par les entreprises et dans le monde des affaires.

Vous souhaitez apprendre à prononcer correctement le vocabulaire en mandarin ?

Alors téléchargez la table des pinyins ci-dessous qui vous explique comment prononcer tous les sons en chinois à partir d’exemples en français :

Le wu (吴语 – wú yǔ)

吴语

Les locuteurs de ce groupe linguistique viennent principalement de Shanghaï, de la province du Zhejiang et de celle du Jiangsu.

C’est l’un des groupes majeurs des langues sinitiques : il est parlé par 6,1 % de la population chinoise !

Il y a beaucoup de variations au sein même de ce groupe et certains dialectes wu ne sont pas mutuellement compréhensibles.

Si vous partez à Shanghaï, vous entendrez certainement des locaux discuter dans un de ses dialectes !

Le xiang (湘语 – xiāng yǔ)

湘语

Le chinois xiang est plus couramment parlé dans la province du Hunan, mais il existe aussi des locuteurs dans le Guangxi, le Guizhou et le Hubei.

Environ 3 % de la population chinoise parle une variété du xiang. Comme la plupart des locuteurs viennent du Hunan, on l’appelle aussi le « hunanese ».

Le gan (赣语 – gàn yǔ)

gan yu

Le gan est principalement parlé dans le Jiangxi et dans les régions avoisinantes (le Hubei, le Hunan, l’Anhui et le Fujian).

Il peut également être orthographié Gann ou Kan. Différents dialectes Gan existent, mais c’est celui de Nanchang qui est considéré comme le plus représentatif.

Il est parlé par 3,9 % de la population. D’un point de vue photonique, il est assez proche du groupe Hakka.

Le hakka (客家话 – kè jiā huà)

Le hakka (ou kejia) est une variation du chinois parlée principalement dans le sud de la Chine (dans le Guangdong et le Fujian) et à Taïwan.

Pour l’anecdote, le mot « hakka » signifie « peuple invité ».

Il existe aujourd’hui des locuteurs hakka dans le monde entier. Les différentes variantes de ce dialecte sont généralement mutuellement intelligibles.

Le yue / cantonais (粤语 – yuè yǔ)

粤语

Le cantonais est la variété standard du chinois yue. C’est la langue principale dans la province du Canton, mais c’est aussi la langue officielle de Hong Kong et de Macao.

À noter : toutes les variétés de chinois yue ne sont pas forcément mutuellement compréhensibles.

Pour en savoir plus : Cantonais ou mandarin : quelles différences ?

Le min (闽语 – mǐn yǔ)

闽语

Le min est un groupe de dialectes chinois parlés dans la province du Fujian, dans le sud-est de la Chine.

Il serait utilisé par plus de 70 millions de locuteurs. Ce groupe se distingue des autres par une différenciation précoce il y a environ 2 000 ans, avant même l’apparition du chinois médiéval.

Les variétés de min ne sont pas mutuellement compréhensibles entre elles, ni avec les autres groupes de dialectes chinois.

Le jin (晋语 – jìn yǔ)

晋语

Cette variété de chinois était autrefois apparentée au dialecte mandarin ganga, mais est aujourd’hui considérée comme un groupe à part entière.

Elle est principalement parlée dans la province du Shanxi et dans la région autonome de Mongolie-Intérieure.

Quel dialecte apprendre pour parler chinois ?

Vous l’avez certainement compris tout au long de cet article. Pour partir en Chine, il vaut mieux apprendre le mandarin !

C’est la langue enseignée à l’école et utilisée dans les médias, vous pourrez donc vous débrouiller dans (presque) tout le pays en ne parlant que cette variété.

Je dis presque parce qu’à Canton, à Hong Kong et à Macao, le cantonais sera tout de même plus utile.

Dans certaines campagnes reculées, il se peut que l’on parle toujours principalement les dialectes.

Apprendre le mandarin en ligne avec Chinois Tips

Tu veux apprendre le mandarin ?

Que ce soit pour un voyage en Chine, pour s’expatrier ou parce que tu aimerais être capable de t’exprimer dans la langue maternelle de ton/ta conjoint(e), j’ai la solution pour toi !

Inscris-toi à notre lettre quotidienne de chinois et reçois chaque jour une nouvelle leçon de chinois dans ta boîte mail.

Tu y découvriras notamment des méthodes de speedlearning pour apprendre plus rapidement, mais aussi des techniques d’apprentissage spécialement pensées pour les francophones.

Une leçon par jour !

Reçois chaque matin une leçon GRATUITE de chinois par e-mail

C'est fait !