Les caractères chinois sont jolis, mais ils sont surtout le résultat d’une évolution de 3 000 ans.

La langue chinoise est d’ailleurs la seule à avoir traversé tant de millénaires…Alors, il va de soi que les sinogrammes ne sont pas juste de petits dessins avec des lignes et des cases tracées au hasard. Chaque caractère cache des indices sur sa signification et/ou sa prononciation…

Pour percer les mystères de ce système d’écriture, il est essentiel de se pencher sur l’histoire des caractères chinois. Et vous allez bientôt le découvrir : l’histoire de cette langue est tout à fait passionnante !

Grâce à cet article, vous allez non seulement améliorer vos connaissances sur la culture chinoise, mais vous comprendrez également pourquoi vous ne pouvez pas vous contenter d’apprendre uniquement le pinyin. C’est dans l’écriture chinoise que se cache toute la beauté et la profondeur de cette langue millénaire

C’est parti pour un voyage dans le temps à travers l’histoire de l’écriture chinoise

Cang Jie, l’inventeur légendaire de l’écriture chinoise

Selon les légendes, l’inventeur de la langue chinoise se nommerait Cang Jie (仓颉). On dit qu’il était l’un des ministres de l’empereur Huangdi, aussi appelé l’Empereur jaune (2697 – 2599). Cang Jie aurait eu quatre yeux qui lui permettaient de « voir » et de « savoir » mieux que quiconque.

En observant les empreintes des animaux au sol, Cang Jie aurait compris comment transcrire les idées et les choses avec des symboles distinctifs. Satisfait du travail effectué par son ministre, l’Empereur jaune aurait promulgué l’usage de ces symboles dans tout le pays. C’est ainsi que seraient nés les premiers caractères…

Comme vous vous en doutez, cette version de l’origine de l’écriture chinoise est contestée par les historiens, mais elle reste importante dans l’imaginaire collectif.

Écriture sur os et écailles

Les véritables premières traces de l’écriture chinoise remontent à 1600 ou 1500 av. J.-C, sous la dynastie Shang (商朝). Des inscriptions ont été retrouvées sur des os et des écailles de tortues (甲骨文)… Étrange, n’est-ce pas ?

À l’époque, l’écriture était utilisée dans un but divinatoire. Une question était écrite sur l’os ou sur l’écaille, puis portée au feu. Les craquelures produites par la chaleur étaient alors interprétées par un devin. Les questions concernaient principalement l’agriculture, les stratégies militaires et l’interprétation des rêves.

C’est en 1899 que l’on a découvert ces premiers témoignages de l’écriture chinoise… Des ossements avaient été vendus à Wang Yirong, chancelier de l’académie impériale de Pékin. En observant les ossements, il a reconnu les caractères chinois. Depuis, plus de 5 000 caractères ont été recensés grâce à ces premiers témoignages. Une découverte linguistique majeure !

On a ainsi découvert que ce chinois archaïque était un système d’écriture déjà bien structuré et cohérent. Les caractères étaient presque tous des pictogrammes, c’est-à-dire des « dessins » figuratifs stylisés. Certains de ces caractères sont d’ailleurs toujours très ressemblants avec les caractères actuels. C’est le cas par exemple du caractère de la montagne (山), de l’homme(人) ou encore de la pluie (雨).

La dynastie Zhou et la gravure sur bronze

La gravure sur ossements et carapaces fait place à la gravure sur bronze sous la dynastie Zhou (周朝 800 av. J.-C.). Généralement, les caractères inscrits témoignent de l’appartenance d’un objet à un clan.

La normalisation de l’écriture sous la dynastie Qin, une étape majeure dans l’histoire des caractères chinois

L’époque des Qin a vu une grande évolution au niveau de l’écriture. C’est d’ailleurs, à cette période que la Chine a été unifiée ! Saviez-vous que l’écriture a été indispensable à cette époque pour consolider le pouvoir central ? Après avoir conquis les autres royaumes, l’empereur Qin Shihuangdi (秦始皇帝) a standardisé les caractères. Ceux-ci étaient beaucoup plus uniformes dans leur style et dans leur taille. Ils étaient appelés « 篆書zhuanshu » ou « petit sceau ».

Les caractères chinois sous les Han

C’est sous la dynastie Han (寒潮 206 av. J-.C. – 220 apr. J.-C.) que les caractères chinois ont perdu leurs courbes et leurs cercles pour devenir plus carrés avec des traits et des cases. Ce style élégant et régulier est appelé «楷书 kaishu » ou « écriture régulière ». Il s’agit du style calligraphique qui ressemble le plus à celui que l’on apprend aujourd’hui en Chine. D’ailleurs, saviez-vous que les caractères se disent « 汉子 hànzi » en chinois ? C’est parce que la période « 汉 Han » est considérée comme le premier âge d’or dans l’histoire de Chine.

La simplification des caractères et l’invention du pinyin

Faisons maintenant un grand bond dans le temps ! Vous êtes prêt… 3, 2, 1… Vous voici téléporté en 1956 ! Fini les dynasties et les empires. On est désormais dans la Chine moderne, sous le pouvoir du célèbre Mao Zedong.

C’est à cette époque que les caractères chinois ont connu leur dernière grande transformation. En Chine continentale, les caractères traditionnels ont été simplifiés. Mais qu’est-ce que cela signifie et que s’est-il passé ?

Quand le parti communiste a pris le pouvoir, seulement 20 % des Chinois savaient écrire. Il y avait un grave problème d’analphabétisme dans le pays. Une réforme très importante dans l’histoire des caractères chinois a alors été mise en place. Les caractères chinois ont été simplifiés afin de les rendre plus accessibles pour le peuple.

Notez que les caractères ont uniquement été simplifiés en Chine continentale. Taïwan, Hong Kong et Macao utilisent toujours les caractères traditionnels, c’est-à-dire ceux qui ont plus de traits. Si vous voulez en savoir plus sur l’histoire de cette transformation, n’hésitez pas à lire notre article sur les différences entre le chinois traditionnel et le chinois simplifié. C’est passionnant !

Un peu plus tard, en 1979, Mao Zedong a également voulu rendre la langue plus accessible au monde extérieur. Il a alors chargé Zhou Youguang (周有光) de trouver un moyen de romaniser l’écriture chinoise. C’est ainsi qu’est né le pinyin, un système d’écriture utilisé aujourd’hui pour apprendre à prononcer les caractères chinois.

Attention d’ailleurs si vous êtes débutant : on n’écrit pas avec du pinyin ! Il permet de simplifier votre apprentissage, mais ne remplace en aucun cas les caractères chinois.

Vous savez désormais les grandes étapes de l’histoire de l’écriture chinoise !

Apprendre l’écriture chinoise dès aujourd’hui

Vous voulez apprendre l’écriture chinoise ? Je vais vous partager mon meilleur conseil pour bien débuter : ne négligez pas l’apprentissage des caractères. Comme vous avez pu le voir dans cet article, c’est dans l’écriture que reposent toute l’histoire et la beauté de la langue chinoise.

Si vous n’apprenez que le pinyin par facilité, vous risquez d’être bloqué à un moment de votre apprentissage et ne pas réussir à évoluer. Vous devrez alors tout reprendre de zéro ! Et soyons honnêtes : la plupart des gens qui se rendent compte qu’ils ont fait cette erreur abandonnent le chinois…

Alors, lancez-vous sur de bonnes bases et apprenez l’écriture chinoise dès le début de votre apprentissage, en particulier les composants graphiques fondamentaux ! Vous verrez à quelle vitesse vous progresserez en mandarin !

Pour cela, inscrivez-vous à nos leçons de chinois quotidiennes, et découvrez tous les matins une nouvelle astuce/méthode/technique pour améliorer votre chinois !

Une leçon par jour !

Reçois chaque matin une leçon GRATUITE de chinois par e-mail

C'est fait !