Il existe plus de 40 000 caractères chinois !

Étourdissant comme nombre, n’est-ce pas ? Imaginez avoir besoin de 40 000 lettres pour écrire le français…

Bon, en réalité, il suffit de maîtriser « que » 1 000 caractères pour se débrouiller dans la vie de tous les jours.

Et quand on se penche sur la manière dont sont créés ces caractères, on se rend compte qu’il ne s’agit pas juste de « petits dessins », mais qu’il y a une véritable logique derrière leur écriture.

Vous voulez en savoir plus sur les caractères chinois, aussi appelés hanzi ou sinogrammes ?

Vous êtes au bon endroit, petits dragons !

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce système d’écriture fascinant.

Qu’est-ce qu’un caractère chinois ?

alphabet chinois

Le chinois ne s’écrit pas avec des lettres de l’alphabet, mais avec des « caractères ».

Oui, oui, c’est ce que beaucoup appellent les « petits dessins » ou « signes chinois ».

En réalité, ces petits symboles sont appelés « caractères », « sinogrammes » ou « hanzi ».

Il s’agit plus précisément de logogrammes, car ils représentent directement une idée ou un concept. Un peu comme les hiéroglyphes !

Un mot chinois est composé de seulement 1, 2 ou 3 caractères.

La différence avec l’alphabet ?

Les lettres de l’alphabet sont des signes graphiques qui permettent de transcrire des sons.

Les caractères ne sont pas une transcription d’un son, mais plutôt un graphique associé à une syllabe.

Là, vous vous dites peut-être : « Hein, j’ai rien compris ? ». Ne vous en faites pas : avec un exemple, ce sera plus clair !

Le caractère 好 se prononce « hao ». Il est associé à cette syllabe, qu’on ne peut pas décomposer en h + a + o. Il faut simplement mémoriser que 好 se dit « hao ».

Apprendre la prononciation d’un caractère chinois n’est en réalité pas plus difficile que de se souvenir du prénom d’une personne.

Et des caractères comme 好, il en existe + de 40 000 !

On peut les classer selon 6 catégories, appelées 六书 (liùshū). ⬇️

Les 6 catégories de caractères chinois

Caractères chinois en dessins

#1 Les pictogrammes 象形字

Le pictogramme est le type de caractères chinois le plus facile à comprendre.

Ces caractères décrivent ou ressemblent à l’objet ou au phénomène qu’ils représentent.

Par exemple, 火 (huǒ) signifie « le feu ».

Avec un peu d’imagination, on peut imager les 3 flammes qui le constituent !

feu en chinois

Un autre exemple ? 雨 (yǔ) signifie « la pluie ».

Imaginez un petit nuage avec des gouttes de pluie en dessous.

la pluie en chinois

Si vous voulez apprendre les pictogrammes, je vous conseille le très beau livre de Chineasy !

👉 À noter : seulement 4 % des caractères chinois sont des pictogrammes.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la plupart des sinogrammes ne représentent pas les mots qu’ils désignent !

#2 Les caractères phono-sémantiques 形声字

manger en chinois - caractères chinois

Les caractères phono-sémantiques sont des caractères dont la prononciation et la signification peuvent être déduites en les regardant.

80 % des caractères sont des 形声字. On peut aussi les appeler : idéophonogrammes.

Les caractères chinois contiennent souvent plusieurs composantes. Ceux-ci peuvent donner un indice sur la prononciation ou sur la signification du caractère.

Prenons l’exemple du caractère 妈 (mā), qui signifie « maman ».

  • À droite, on a le radical 女, qui signifie « femme ». C’est la composante sémantique.
  • À gauche, on a la composante 马, qui se prononce « ma ». C’est sa composante phonétique. Attention : la prononciation n’est pas exacte à 100 % : le 马 se prononce mǎ (troisième ton), alors que le caractère 妈 se prononce mā (premier ton).

À lire aussi :

À moins d’être un locuteur natif ou d’apprendre le mandarin depuis de nombreuses années, vous ne pourrez pas deviner le sens et la prononciation d’un caractère simplement en le regardant.

Cependant, comprendre les composants des caractères vous aidera à les mémoriser plus rapidement !

Téléchargez la liste des 100 radicaux les plus communs en chinois pour booster votre apprentissage des caractères.

#3 Les idéogrammes simples 指事

Les idéogrammes permettent d’exprimer des idées abstraites ou des concepts.

Un exemple simple : 1, 2 et 3 s’écrivent comme ceci : 一 , 二, 三.

Voyons un autre exemple : le caractère 上  signifie « haut » et le caractère 下 signifie « bas ». Les notions de « haut » et de « bas » sont abstraites, mais ces caractères permettent de les « imager ».

Prenons la petite barre horizontale présente dans les deux caractères, et considérons qu’il s’agit d’une « base » :

  • Il y a une partie au-dessus de la base dans le caractère 上. La partie verticale semble pointer vers le haut.
  • Il y a une partie en dessous de la base dans le caractère 下. La partie verticale semble pointer vers le bas.

D’ailleurs, on peut retourner le caractère 上 et il devient 下 !

Le chinois est une langue passionnante, n’est-ce pas ?!

#4 Les idéogrammes composés 会意字

Certains caractères sont composés de deux ou de plusieurs idéogrammes ou pictogrammes.

Par exemple : le mot 好(hǎo), qui signifie « bien » ou « bon », est composé de 女 (la femme) et 子 (le fils).

etymogie de hao3

Évolution et étymologie du caractère 好

香 est aussi un idéogramme composé, qui signifie « odeur ».

Il associe deux composantes : 禾 (céréales) et 日 (soleil). On peut imaginer la senteur des champs de riz sous le soleil.

Il existe de nombreux idéogrammes composés dans la langue chinoise. C’est très pratique pour mémoriser plus rapidement les caractères !

#5 Les caractères d’emprunt 假借字

Je vous préviens : à partir d’ici, les choses se complexifient !

Il s’agit d’un caractère qui a été emprunté à un autre en gardant sa prononciation, mais en changeant de signification.

C’est un peu comme un homophone. Ver et verre se prononcent de la même manière, mais ne signifient pas la même chose.

Prenons l’exemple du caractère 来 (lái).

À l’origine, ce caractère signifiait « le blé ». Mais aujourd’hui, il a changé de signification et signifie « arriver ».

Il a toutefois gardé la même prononciation : lái. Le mot « blé » a quant à lui changé de caractère et de prononciation : il s’écrit 麦 et se prononce mài.

#6 Les caractères issus d’un transfert de signification (par métonymie) 转注字

C’est LE cas le plus difficile à comprendre.

Il s’agit de caractères qui étaient autrefois interchangeables, mais qui ont commencé à représenter des choses différentes avec le temps.

Par exemple, les 考 (kǎo ; tester) et 老 (lǎo ; vieux) sont considérés comme des 转注字, car ils étaient auparavant interchangeables.

Avec le temps, leurs significations se sont éloignées.

L’histoire des caractères chinois

Histoire des caractères chinois

Les premiers caractères chinois ont été retrouvés sur des os et des écailles de tortues en 1600 av. J. -C., sous la dynastie Shang.

Ces caractères étaient presque tous des pictogrammes, c’est-à-dire des dessins figuratifs stylisés.

Comme expliqué un peu plus haut, certains de ces caractères ressemblent toujours à des caractères actuels, comme la montagne (山), de l’homme(人) ou encore de la pluie (雨).

C’est plusieurs millénaires plus tard, sous le règne de Qin ShiHuangdi, que les caractères ont été standardisés.

Ils étaient alors plus uniformes dans leur style et dans leur taille. Ce style est appelé Zhuanshu.

Sous les Han, les caractères ont perdu leurs courbes pour devenir plus carrés. Ce style régulier est appelé Kaishu.

Faisons un bond dans le temps, et nous voilà sous la République Populaire de Chine, qui a marqué un grand changement dans l’écriture chinoise, avec la simplification des caractères.

À l’époque, quand le Parti communiste a pris le pouvoir, seulement 20 % de la population savait écrire. Mao Zedong a alors simplifié l’écriture pour réduire le taux d’alphabétisation.

C’est aussi à cette époque qu’a été inventé le pinyin pour faciliter l’apprentissage du chinois.

Si vous voulez creuser ce sujet, je vous invite à lire cet article complet sur l’histoire de l’écriture chinoise.

5 meilleurs conseils pour apprendre les caractères chinois

#1 Apprendre l’ordre des traits

traits chinois de base

Pour apprendre à écrire les caractères chinois, il est essentiel de mémoriser l’ordre des traits.

On n’écrit pas les caractères chinois « dans n’importe quel sens ». Il faut les écrire trait par trait, dans le bon ordre. Pourquoi ?

Parce que l’ordre des traits est important pour la lisibilité et la compréhension du caractère.

Si les traits sont tracés dans le mauvais ordre, le caractère peut être illisible ou difficile à comprendre. Surtout quand on écrit vite et « en attaché » !

#2 Mémoriser les 100 radicaux les plus communs

caractere chinois

Comme nous l’avons vu, la plupart des caractères chinois sont composés de plusieurs éléments. Un peu comme des briques de Légo qu’on imbrique les unes avec les autres !

Les radicaux peuvent donner un indice sémantique et aider à comprendre la signification d’un mot. Ils peuvent aussi donner un indice phonétique et aider à deviner comment se prononce le caractère.

Il existe 214 radicaux, mais mémoriser les 100 plus communs sont suffisants pour mémoriser 90 % des caractères.

Quand vous reconnaîtrez les radicaux des caractères, vous pourrez vous imaginer de petites histoires pour les retenir plus facilement.

Par exemple, 讠est le radical de la parole. On le retrouve dans les caractères :

  • 话 (huà) « mot » ;
  • 讲 (jiăng), « parler » ou « faire un discours » ;
  • 说, « parler ».

Vous verrez, avec les radicaux, l’apprentissage des caractères chinois est bien plus facile !

👉Pour plus d’exemples, je vous conseille de regarder cette leçon vidéo dans laquelle je décompose les caractères 知,医,矮 et 族

#3 Utiliser l’application ANKI

Pour mémoriser les caractères et les mots en chinois, je vous conseille d’utiliser une application comme ANKI qui utilise la répétition espacée pour vous faire mémoriser du vocabulaire sur le long terme.

La répétition espacée est une technique d’apprentissage qui consiste à réviser les informations à intervalles réguliers, de plus en plus espacés au fur et à mesure que l’on s’en souvient.

Courbe de l'oubli

Cette technique est basée sur la courbe de l’oubli, qui montre que nous oublions rapidement les nouvelles informations si nous ne les révisons pas régulièrement.

La répétition espacée est une technique efficace pour mémoriser du vocabulaire, car elle permet de réviser les informations au moment où nous sommes le plus susceptible de les oublier.

Cela permet de renforcer les souvenirs et de les rendre plus durables.

Pour plus d’infos à ce sujet, je vous recommande cet article sur l’utilisation d’ANKI dans l’apprentissage du chinois.

#4 Mémoriser les caractères dans des mots

mindmap chinois

Ça ne sert à rien d’apprendre des caractères « seuls ». Il vaut mieux les apprendre directement dans des mots !

Par exemple, au lieu d’apprendre simplement le caractère 电, apprenez plutôt le mot 电脑 (ordinateur).

Et pour bien ancrer ce mot, essayez de le mémoriser dans une phrase que vous pourriez utiliser avec un locuteur natif.

Par exemple : 我的电脑坏了(mon ordinateur est cassé). C’est bien plus efficace pour retenir les hanzi !

👉À lire aussi : Moyens mnémotechniques pour mémoriser les caractères chinois

#5 Utiliser la méthode RER A

Methode RER A pour apprendre les caractères chinois

Vous en avez marre de recopier 50 x les mêmes caractères pour les mémoriser ?

Je vous conseille la méthode RER A !

Une technique qui va à l’encontre des méthodes traditionnelles, et qui vous permettra de mémoriser les hanzi 10 à 15 x plus rapidement !

👉On vous explique comment faire dans ce guide : la méthode RER A pour retenir facilement les caractères chinois.

FAQ : les questions les plus courantes sur les caractères chinois

Combien de caractères pour parler chinois ?

1000 caractères suffisent pour vous comprendre des textes simples et interagir dans la vie quotidienne.

3000 caractères feront presque de vous un bilingue !

Combien de caractères existe-t-il ?

Le nombre de sinogrammes est sujet à débat.

On sait que ça se compte en dizaines de milliers ! Les estimations vont de 40 000 à plus de 60 000, si on prend en considération leur nombre sur la durée totale de l’existence de l’écriture chinoise.

Comment prononcer les sinogrammes ?

Comme on l’a vu, la plupart du temps, on ne peut pas deviner la prononciation d’un sinogramme seulement en le regardant.

Il faut mémoriser la prononciation indépendamment de l’écriture.

Pour cela, vous devrez apprendre le pinyin, qui est le système de transcription latin du chinois.

Attention : il faudra aussi apprendre les tons, une autre spécificité de cette langue asiatique !

Comment taper les caractères sur un clavier ?

Comment taper Caractères chinois sur clavier

Pour taper les caractères chinois, la méthode la plus courante est d’utiliser un clavier Pinyin.

Mais il existe aussi d’autres méthodes de saisies chinoises, telles que le clavier Zhuyin (aussi appelé Bopomofo) et même des claviers manuscrits.

Découvrez dans ce guide comment utiliser un clavier chinois !

Est-ce qu’un caractère = un mot en chinois ?

Beaucoup pensent que chaque caractère chinois représente un mot. Mais c’est rarement le cas.

Oui, certains mots ne sont composés que d’un seul caractère, comme 年 (= année) ou 书 (= livre), mais ce n’est pas toujours le cas.

La plupart des mots en chinois sont composés de deux caractères. Ils peuvent s’imbriquer, un peu à la manière de légos, pour former des mots.

Un exemple ? 电 signifie « électricité » et 脑 signifie « cerveau ». On peut les assembler pour former le mot « ordinateur » -> 电脑.

À lire aussi : Les mots chinois de base à apprendre en premier quand on débute

Quelle est la différence entre caractères traditionnels et caractères simplifiés ?

Caractères chinois traditionnels

Il existe deux types de caractères : les traditionnels et les simplifiés.

Ces deux façons d’écrire co-existent en Chine, mais leur utilisation dépendra de la zone géographique dans laquelle vous vous trouvez.

Les caractères traditionnels sont utilisés à Hong Kong, Macao et Taïwan, et les caractères simplifiés sont utilisés dans le reste de la Chine continentale.

La différence ? Les caractères traditionnels ont plus de traits. Un exemple ? 聽 en chinois traditionnel devient 听 en chinois simplifié.

Caractères chinois simple vs tradi

Depuis la dynastie Han, les Chinois écrivaient en caractères traditionnels.

Mais dans les années 1950, Mao Zedong a fait passer une réforme de simplification de l’écriture chinoise pour favoriser l’alphabétisation dans le pays.

Si ce sujet vous intéresse, je vous invite à lire cet article : quelle est la différence entre chinois simplifié et chinois traditionnel ?

Quelle est la différence entre les caractères chinois traditionnels et le chinois classique ?

Le Chinois classique n’est pas un type de caractères.

Il s’agit d’une forme traditionnelle de la langue chinoise écrite, avec une grammaire et un vocabulaire différent du chinois contemporain.

Est-ce que les Hanzi chinois et les Kanji japonais sont les mêmes types de caractères ?

Les Kanji et les Hanzi partagent une origine commune et présentent des similitudes visuelles, mais il ne s’agit pas des mêmes caractères.

Cependant, apprendre le chinois vous aidera à mémoriser plus facilement les Kanji en japonais !

À lire : vaut-il mieux apprendre le chinois ou le japonais ?

Faut-il apprendre à écrire les caractères chinois à la main ?

Grille de caractères chinois

L’apprentissage de l’écriture manuelle des caractères chinois peut être très bénéfique, surtout pour comprendre leur structure et mémoriser leur forme.

Cela peut également aider à mieux appréhender les nuances et les subtilités de la langue.

Cependant, avec l’usage croissant de la technologie, écrire à la main n’est pas toujours nécessaire dans la vie quotidienne.

Cela dépend de vos objectifs d’apprentissage et de la manière dont vous prévoyez d’utiliser le chinois.

À lire aussi : Matériel pour de la calligraphie chinoise (conseils pour débutants)

Les 50 caractères les plus fréquents

Caractère Pinyin Signification Exemple
1 de particule grammaticale de possession 这本书是我的 (Ce livre est à moi)
2 un 我有一个朋友 (J’ai un ami)
3 shì être (verbe) 他是中国人 (Il est chinois)
4 ne pas, négation 我不喜欢 (Je n’aime pas)
5 le particule verbale marquant le passé 我吃了饭 (J’ai mangé)
6 rén une personne 人很多 (Il y a beaucoup de gens)
7 je, moi 我是中国人 (Je suis Chinois)
8 zài être situé à 书在桌子上 (Le livre est sur la table)
9 yǒu avoir (verbe) 我有钱 (J’ai de l’argent)
10 il, lui 他来了 (Il est venu)
11 zhè ce, cette 这本书是我的 (Ce livre est à moi)
12 ge classificateur général 这是一个苹果 (C’est une pomme)
13 men marque du pluriel 我们是中国人 (Nous sommes Chinois)
14 zhōng centre, milieu 我喜欢中国菜 (J’aime la nourriture chinoise)
15 lái venir (verbe) 他来了 (Il est venu)
16 shàng au-dessus 书放在桌子上 (Le livre est placé sur la table)
17 grand 他的房子很大 (Sa maison est grande)
18 wéi pour, dans le but de 你为什么吸烟?(Pourquoi fumes-tu ?)
19 et 你 和 我 (Toi et moi)
20 guó pays 法国 (France)
21 dào aller à 我到图书馆去借书 (Je vais à la bibliothèque emprunter des livres)
22 utiliser, prendre, selon 你可以开我的车去上班 (Tu peux prendre ma voiture pour aller travailler)
23 zhī cela 之后(après, plus tard)
24 shuō parler 你会说汉语吗 (Tu sais parler chinois ?)
25 de / dì particule, terre, sol, endroit 你要努力地学习 (Tu dois étudier dur)
26 aussi 我也想去旅行(Je veux aussi voyager)
27 enfant 这是我的儿子 (C’est mon fils)
28 shí temps, saison 考试的时间很长 (L’examen dure très longtemps)
29 dào chemin, direction, route 我知道他走得慢 (Je sais qu’il marche lentement)
30 chū sortir 他出去玩 (Il sort pour jouer)
31 ér et, mais 他 30 岁而且……读完大学 (Il a 30 ans et a terminé ses études à l’université)
32 yào / yāo devoir 我要买六七个椅子 (Je veux acheter 6 ou 7 chaises)
33 en, à, pour, vers, de, par 春天终于来了 (Le printemps est enfin arrivé)
34 jiù alors 我 马上 就 来 (J’arrive dans une seconde)
35 xià dessous, sous, en bas, suivant 雨下了 (Il pleut)
36 dé / de / děi particule adverbiale / devoir 我得走了 (Je dois partir)
37 faisable, pouvoir, capable 我可以叫你Mike吗?(Je peux t’appeler Mike ?)
38 tu, toi 你好吗?(Comment ça va)
39 nián année 我今年二十五岁 (J’ai 25 ans cette année)
40 shēng donner naissance, vie 生日快乐! (Bon anniversaire)
41 soi, de (quelque part) 尽管 没 人 赞同 他的 观点,他 还是 坚持 自己 的 看法 (Bien que personne ne soit d’accord avec lui, il continue de suivre sa propre vision des choses)
42 huì pouvoir, être capable, société 他会说英语 (Il sait parler anglais)
43 ça, cela 那是我的书 (C’est mon livre)
44 hòu après, derrière, reine 晚饭后我们去散步 (Après dîner, nous allons nous promener)
45 néng pouvoir, capable de 我能进来吗?(Est-ce que je peux rentrer ?)
46 duì correct, mutuel, une paire de 对 我来说,纽约是世界上最好的城市之一 (Selon moi, New York est l’une des meilleures villes au monde)
47 zhe/zhuó/zhāo/zháo particule verbale marquant un aspect progressif 桌子上放着一本书 (Le livre est posé sur la table)
48 shì affaire, chose, événement 你有什么事情?(Qu’est-ce que tu as ?)
49 xiǎo petit 从小 (depuis son enfance)
50 dedans, un demi-kilomètre 医院里能抽烟吗?Est-ce que je peux fumer dans l’hôpital ?

Apprendre le mandarin avec Chinois Tips

Vous apprenez (ou aimeriez apprendre) le mandarin ?

Rejoignez la plus grande communauté francophone dédiée à l’apprentissage du chinois.

Notre mission est simple : vous montrer comment atteindre un bon niveau en chinois grâce à des méthodes anti-scolaires.

Que ce soit pour voyager en Chine, pour votre carrière ou pour communiquer avec des Chinois, découvrez les leçons gratuites de Chinois Tips. Inscrivez-vous à l’infolettre pour recevoir 1 leçon par jour !

À lire aussi : 

Le processus de création des nouveaux caractères chinois

Une leçon par jour !

Reçois chaque matin une leçon GRATUITE de chinois par e-mail

C'est fait !