Apprendre les caractères chinois peut vite devenir un fardeau. Comment est-il humainement possible de mémoriser autant de petits caractères qui ne ressemblent à rien ?

Le pire, c’est que si vous posez cette question à un locuteur chinois, il vous répondra souvent : « Il faut les recopier, recopier, recopier… jusqu’à ce que ça rentre dans ta tête ! »

Pas très séduisant comme méthode n’est-ce pas ?

Surtout que recopier des lignes et des lignes de caractères, en plus d’être chronophage, est extrêmement inefficace. Cela fonctionne pour les enfants chinois qui ont toute une vie pour apprendre mais beaucoup moins pour un adulte qui n’a que quelques heures à consacrer à l’étude du chinois par semaine.

Heureusement, mémoriser les caractères est une compétence qui s’apprend et vous allez découvrir dans cet article une méthode extrêmement efficace pour apprendre les caractères rapidement et surtout … les ancrer dans votre mémoire pour toujours !

Apprendre les caractères, par où commencer ?

Avant d’apprendre les caractères, il faut d’abord comprendre comment il sont construits. Un peu comme une molécule est constituée d’atomes, chaque caractère chinois est constitué de radicaux (aussi parfois appelé clés) qui vont s’assembler ensemble de façon précise. La bonne nouvelle, c’est que 90 % des caractères que vous rencontrerez ne sont en fait constitués que d’une centaine de radicaux différents.

La première chose à faire avant d’apprendre les caractères est donc d’apprendre les principaux radicaux. Voici la liste des 100 radicaux les plus communs que vous pouvez télécharger ici.

Comprendre un caractère revient à le décomposer et à trouver le lien qui relie ses différents radicaux entre eux (d’ou l’intérêt des les apprendre en premier).

Par exemple le caractère 安(sécurité) est composé du radical 宀 (toit) et du radical 女(femme). On devine facilement qu’en chinois : Une femme sous un toit symbolise « la sécurité ». Vous pouvez utiliser le site hanziCraft pour décomposer automatiquement les caractères en leurs radicaux.

Mais pour la plupart des caractères, le lien qui relie les radicaux ne sera pas évident à trouver et il faudra l’inventer vous-même. L’idéal est d’utiliser une petite histoire mémo-technique faisant appel à des émotions fortes, comme la peur, la honte, la joie ou même des souvenirs de votre enfance pour reconstituer le caractère à partir de ses radicaux. Plus l’émotion sera forte, plus le lien sera ancré profondément dans votre mémoire.

Par exemple le caractère 别 (ne pas, négation) est constitué des radicaux 口(bouche), 力 (puissance/force) et (couteau). Personnellement, l’histoire mémo-technique que j’y associe fait référence à des sentiments de violence et de peur (émotions fortes) ou un voleur ferait usage de la force (力) en menaçant (口) avec un couteau (刂 ) une vieille dame pour lui voler son sac, cette dernière rétorquant : “non, ne me tue pas” (别 / négation). 

Comprendre les caractères vous permettra aussi de deviner le sens des mots chinois que vous ne connaissez pas encore. Comme la plupart des mots chinois sont des combinaisons de 2 caractères, il est possible de deviner le sens des mots en étudiant la logique qui relie les caractères entre eux.

Par exemple le mot 危机 (crise) se compose du caractère 危 (Dangereux / Périlleux) et du caractère 机 (Chance / Opportunité). On devine que dans la logique chinoise « Crise = opportunité périlleuse » et n’est-ce pas finalement cela que signifie une crise : un point où l’on peut basculer dans le pire ou revenir vers le meilleur ?

Mémoriser rapidement les caractères : La méthode RER A

Voici la méthode que j’utilisais pour mémoriser rapidement des dizaines de caractères dans les transports parisiens.

1) Commencez par faire une petite liste de 10-15 caractères et passez quelques minutes sur chacun d’eux pour analyser et trouver/inventer un lien qui relie les radicaux entre eux. (d’ou l’importance d’apprendre les radicaux en premier)

2) Ensuite, revenez sur le premier caractère de votre liste et dessinez le 3-4 fois avec son modèle sous les yeux puis passez au caractère suivant. Faites la même chose et revenez au premier caractère mais cette fois dessinez-le en cachant son modèle (devinez le à partir de sa prononciation). Puis, passez au troisième caractère et dessinez-le 3-4 fois.

3) Enfin revenez au deuxième caractère et devinez le à partir de sa définition puis revenez au premier caractère de la liste (devinez le à partir de sa définition cette fois). Continuez la séquence en sautant directement au quatrième caractères de la liste et ainsi de suite jusqu’à ce que vous arriviez à la fin de votre liste. Le but est d’arriver au dernier caractère de la liste en 10-15 minutes. (soit le temps d’un trajet dans les transports)

Le principe est de casser votre liste en faisant des petites séries de quelques minutes par caractères en ne mémorisant que leurs formules chimiques, c’est-à-dire comment les radicaux s’assemblent entre eux pour former le caractère.

Cette technique va à l’encontre des méthodes traditionnelles qui sont de recopier 50 fois le même caractère jusqu’à ce qu’il vous rentre dans la tête et vous permettra de les mémoriser 10x à 15x plus rapidement. Récupérez la liste des 100 radicaux les plus communs si ce n’est pas déjà fait car c’est le cœur de cette méthode.

Comment ne pas oublier un caractère

Le problème, après avoir appris un caractère/mot est que si vous ne le revoyez pas assez souvent, il va petit à petit s’effacer de votre mémoire jusqu’à disparaitre complètement. C’est tout à fait normal et même les plus grands experts en mémorisation oublient avec le temps.

L’école nous apprend à faire des fiches de vocabulaire ou à tenir un petit carnet pour revoir régulièrement les nouveaux mots. En théorie c’est une bonne idée mais en pratique cela ne fonctionne pas bien car à mesure que votre vocabulaire s’enrichira, vous allez devoir réviser chaque jour des centaines (voire des milliers) de mots et la plupart vous feront perdre votre temps. Tout le challenge est donc de savoir à l’avance à quel moment faut-il réviser un mot pour ne pas l’oublier.

Il existe une solution plus efficace qui permet de retenir environ 90% des mots appris, qui est de réviser le vocabulaire grâce à un algorithme de répétition espacé. La répétition espacée est une technique d’apprentissage qui consiste à se faire interroger (ou s’auto-interroger) d’autant moins souvent qu’on maîtrise un mot.

L’algorithme est en quelque sorte capable de prédire à l’avance à quel moment on est sur le point d’oublier les caractères. On a ainsi de moins en moins besoin de les revoir et cela permet de gagner un temps considérable (ou d’apprendre encore plus de caractères !).

Le principe est qu’à chaque fois que vous répondez correctement à une carte de vocabulaire, cette dernière est déplacée dans la boite suivante. Au contraire, si vous oubliez une carte, elle reviendra dans la première boite. Vous passerez ainsi plus de temps à réviser les cartes que vous oubliez souvent et moins de temps sur les autres.

Plusieurs logiciels et applications de vocabulaire utilisent ce principe mais je vous conseille de vous référer à mon guide sur le sujet : Comment utiliser ANKI pour mémoriser des milliers de mots rapidement grâce à la répétition espacée.

Grâce à la répétition espacé, vous êtes certains de ne plus gaspiller votre temps à revoir du vocabulaire que vous connaissez déjà parfaitement et vous ne réviserez que les mots qui sont vraiment difficiles à retenir.

Dessiner les caractères pour mieux les mémoriser

Je pari que vous êtes en train de vous dire : « Mon but c’est simplement de pouvoir lire les caractères, pas de savoir les écrire, surtout qu’à l’heure du numérique plus personne n’écrit à la main ».

D’un côté vous avez raison, (presque) plus personne n’écrit les caractères à la main en Chine. D’ailleurs, vous entendrez souvent les jeunes chinois se plaindre d’avoir carrément oublier comment écrire certains caractères. À part pour «la gloire » ou pour écrire des cartes postales à vos amis, savoir tracer les caractères à la main n’a plus vraiment d’utilité pratique aujourd’hui.

Mais d’un autre côté, apprendre les caractères en les dessinant à la main est indispensable si vous voulez les mémoriser sur le long terme. C’est un peu comme être capable de dessiner le visage de toutes les personnes que l’on connait dans leur moindre détail. Adieu l’impression d’avoir déjà vu quelqu’un sans être capable de mettre un nom sur sa tête.

Les locuteurs chinois peuvent se permettre d’oublier comment écrire les caractères car ils les ont déjà appris et sont capable les réapprendre rapidement tandis que vous, au contraire, n’avez pas ce luxe. Surtout que mémoriser le tracé des caractères demandera, certes un peu plus d’effort au début, mais ce sera ensuite bien plus difficile de les oublier. Gardez en tête que la difficulté sera graduelle :  Plus vous apprendrez de caractères, plus il sera facile d’en apprendre de nouveaux. On devient vite accro.

Ils sont pas mignons ces ptits caractères ? Vous aussi deviendrez vite accro  🙂

Outre le fait d’être capable de lire des textes en chinois, savoir lire et écrire les caractères chinois est un avantage énorme à posséder : Naviguer sur le web chinois, chatter sur les messageries chinoises ou même épater vos amis en lisant le menu pour eux dans un restaurant chinois, maitrisez les caractères chinois est une étape clé dans l’apprentissage du mandarin.

Surtout que c’est dans l’écriture que réside toute la beauté de langue chinoise, chaque caractère possédant sa propre petite histoire et permet au passage d’en apprendre un peu plus sur la culture chinoise.

Alex

Passionné de Chine et de langue chinoise, je vous livre mes secrets sur cette langue et mes meilleures recettes pour commencer à parler chinois mandarin en quelques mois.

Téléchargez la liste des 100 radicaux les plus communs

Apprenez et mémorisez facilement 90% des caractères chinois grâce à seulement 100 radicaux !

You have Successfully Subscribed!