Vous voulez apprendre le chinois, mais cette langue vous impressionne avec ses milliers de sinogrammes ?

Rassurez-vous : un système d’aide à la prononciation a été mis en place en 1979 pour simplifier l’apprentissage de cette langue. Vous en avez peut-être déjà entendu parler, il s’agit du pinyin !

Ce dernier permet de transcrire les caractères chinois avec des lettres de l’alphabet latin. Pratique, n’est-ce pas ?

Dans cet article, je vous explique comment apprendre le pinyin quand on débute en mandarin ! Prêt à améliorer votre prononciation ?

C’est parti !

Qu’est-ce que le pinyin ?

Comme vous le savez déjà sûrement, il n’y a pas de lien direct entre la graphie d’un sinogramme chinois et sa prononciation à l’oral. Il faut donc un système pour retranscrire sa phonétique à l’écrit.

Le pinyin est le système de romanisation du chinois mandarin le plus populaire. Il permet de retranscrire la prononciation de tous les sinogrammes avec des lettres de l’alphabet latin.

Par exemple le sinogramme 你好 qui veut dire bonjour en chinois, s’écrit nǐ hǎo en écriture pinyins. Grâce au pinyin chinois, vous pouvez ainsi facilement vous souvenir comment prononcer chaque sinogramme chinois.

D’ailleurs, saviez-vous que littéralement, le mot « pinyin » (拼音) signifie « assembler les sons » ? Grâce à ce système de romanisation du mandarin, vous allez pouvoir assembler les consonnes, les voyelles et les accents tonals pour prononcer correctement les caractères chinois. Ultra pratique !

Pour la petite histoire, ce projet linguistique a été lancé en 1979 en République Populaire de Chine par Zhou Youguang. L’objectif était double : éradiquer l’analphabétisme dans le pays et mieux relier la Chine avec le monde extérieur. Pari réussi !  La Chine compte désormais 95 % d’alphabétisation selon l’Unicef, et le pays est plus que jamais relié au reste du monde !

Comment fonctionne l’alphabet phonétique chinois ?

Le principe de base du hanyu pinyin

Entrons maintenant dans le cœur du sujet et voyons comment fonctionne l’alphabet phonétique chinois. Comme je vous le disais, le pinyin comporte des voyelles, des consonnes et des accents tonals. Mais pour utiliser le bon vocabulaire, on parlera plutôt d’initiales, de finales et d’accents tonals (lui, il ne change pas de nom ;)).

qu'est ce que le pinyin

Un pinyin est généralement constitué d’une initiale, d’une finale et d’une tonalité

Le tableau des initiales et les finales

Les initiales sont souvent des sons consonnes (b,p,d,t), et les finales des sons voyelles (a,i,u). En chinois, il existe 23 initiales et 36 finales. Voici un tableau récapitulatif de ces différents sons !

tableau des pinyins

Certaines finales sont des finales composées. C’est le cas par exemple de la finale UENG qui est l’association des finales U + ENG

Un caractère chinois est toujours égal à une syllabe. Cette syllabe peut comporter uniquement une finale (assez rare) ou une initiale et une finale (plus commun).

Pensez d’ailleurs à récupérer la table des 400+ pinyins chinois classés par difficultés ci-dessous ! Vous y trouverez des équivalents en français pour chaque son chinois.

Les accents tonals

La plupart des débutants en chinois négligent les tons. Ne fais pas cette erreur ! Ils sont essentiels pour bien prononcer le mandarin ! Pour rappel, un ton est un accent qui permet de varier l’intonation d’une syllabe. Il en existe 4 en mandarin. En fonction du ton, un mot chinois écrit avec les mêmes consonnes et voyelles aura des significations différentes.

Prenons cet exemple très connu avec la syllabe chinoise « ma » :

  • Au premier ton : « mā » signifie « maman » ;
  • Au deuxième ton : « má » signifie « engourdi » ;
  • Au troisième ton : « mă » signifie « cheval » ;
  • Au quatrième ton : « mà » signifie « insulter ».

Comme vous pouvez le voir, les mots ont un sens bien différent en fonction du ton ! Vous ne voudriez pas dire « cheval » au lieu de « maman », je suppose ?! 😉

Et n’oubliez pas : si pour vous la différence est subtile, elle ne l’est pas pour les Chinois ! Ils pourraient réellement mal vous comprendre si vous accentuez mal les tonalités. C’est un peu comme si un étranger vous disait qu’il a mangé du « poison » au lieu de du « poisson ». Pour lui, la différence entre ces deux mots semble subtile, mais pas pour vous ! Et le sens change du tout au tout !

Si vous avez du mal à prononcer les tonalités, je vous recommande de tester cette méthode pour apprendre à mieux prononcer les accents tonals en mandarin.

Comment améliorer sa prononciation avec le pinyin chinois ?

S’entraîner avec la table de pinyin

Commencez par vous entraîner à lire l’Alphabet Phonétique Chinois (APC). Lisez chaque son séparément à voix haute et notez des petits moyens mnémotechniques pour vous souvenir comment chaque syllabe se prononce.

Je vous conseille d’associer un mot chinois à chaque syllabe pour vous souvenir de la prononciation en contexte. Par exemple, si vous voulez retenir le son « hăo », vous pouvez retenir le mot « bonjour » qui se dit « nĭ hăo ».

Écouter des Chinois natifs le plus souvent possible

Écouter le plus souvent possible des Chinois natifs ! Pour cela, vous pouvez mettre la radio en Chinois pendant que vous vous brossez les dents, regarder des films en mandarin sous-titré français, écouter des chansons en chinois… Même si vous ne comprenez pas, vous allez assimiler les sons beaucoup plus facilement.

Votre prononciation semblera beaucoup plus authentique sans que cela nécessite de grands efforts de votre part. Les débutants ne le font pas assez et pourtant cette méthode pourrait les aider à améliorer rapidement leur prononciation en mandarin.

Faire des dictées de pinyin chinois

Sortez votre carnet de chinois et prenez note ! Je vais vous donner un excellent exercice que vous pourrez faire avec un ami chinois pour améliorer votre prononciation grâce au hanyu pinyin.

  1. Écrivez sur une feuille les combinaisons de pinyin qui vous posent problème ou sur lesquels vous n’êtes pas sûr de votre prononciation. Par exemple, si vous avez du mal à différencier le « j » et le « t », notez des syllabes comme « jian », « tian », « jiao », « tiao », « jie », « tie » sur votre feuille.
  2. Prononcez des syllabes au hasard sur votre feuille et demandez à votre ami chinois d’écrire le pinyin qu’il entend sur sa feuille. Je vous conseille de répéter chaque syllabe deux fois.
  3. Une fois que vous avez prononcé 20 ou 30 syllabes (pensez bien à noter l’ordre dans lequel vous avez énoncé chaque syllabe), comparez ses réponses avec votre liste. Vous saurez ainsi exactement quelles consonnes vous prononcez mal.

La puissance de cet exercice, c’est que votre ami n’a aucun moyen de tricher ou de faire semblant de vous comprendre. Ça vous permettra d’identifier rapidement les pinyins sur lesquels vous avez du mal et de les travailler individuellement !

Quel est le lien entre les caractères chinois et le hanyu pinyin ?

Chaque caractère chinois peut être transcrit en pinyin. Un caractère = une syllabe = une combinaison d’une initiale, d’une finale et d’un ton. Le pinyin vous permet donc de prononcer des caractères que vous ne connaissez pas à la base.

Oui, mais j’aimerais attirer votre attention sur un point… Apprendre le pinyin ne vous dispense pas d’apprendre les caractères chinois ! Si vous écrivez avec l’alphabet phonétique chinois, personne ne vous comprendra. Alors, n’oubliez pas que les deux sont essentiels si vous souhaitez maîtriser cette langue.

Gardez à l’esprit que le pinyin est juste un outil pour vous aider à vous souvenir de la prononciation des sinogrammes chinois. En aucun cas il s’agit d’un substitut !

Comment utiliser le pinyin pour écrire sur un clavier chinois ?

Saviez-vous que le hanyu pinyin peut vous permettre d’écrire en chinois sur votre téléphone et sur votre ordinateur ?

Une raison supplémentaire d’apprendre ce système de transcription du chinois ! Il vous suffira de taper la syllabe avec les lettres de l’alphabet latin et une liste de caractères possibles s’affichera sur votre écran. Vous n’aurez plus qu’à choisir le bon caractère chinois !

Pour en savoir plus sur cette technique, consultez cet article qui explique comment taper les sinogrammes sur un clavier.

Et pour savoir comment écrire en pinyin en rajoutant les tonalités aux dessus des lettres (Par exemple nǐ hǎo), consultez ce tuto qui va vous expliquer comment écrire en pinyin avec les tons.

Vous savez maintenant tout ce qu’il faut savoir sur le pinyin en chinois !

Il ne vous reste plus qu’à pratiquer grâce aux exercices donnés dans cet article. Si vous voulez améliorer votre niveau en mandarin en autodidacte, n’hésitez pas à vous inscrire à notre lettre quotidienne. Vous recevrez chaque matin un e-mail avec un mini-cours de mandarin. Vous pourrez apprendre cette langue pas à pas depuis chez vous. L’idéal pour progresser en totale autonomie !

Une leçon par jour !

Reçois chaque matin une leçon GRATUITE de chinois par e-mail

C'est fait !