Savoir raconter une histoire en chinois est une compétence cool

Le problème c’est qu’en chinois, on a tendance à raconter comme les enfants :

« Et ensuite …. Et ensuite …. Et ensuite … »

Il te faut donc des connecteurs logiques pour structurer ton arc narratif

C’est justement ce que tu vas apprendre dans cette nouvelle vidéo !

Introduire ton histoire en chinois

Alors raconter une histoire en chinois ça se dit :

讲故事

Avec ici le verbe 讲 qui veut dire raconter, attention à pas confondre avec le verbe 说, tu sais le couple 讲 et 说 beaucoup de chinois te diront que c’est pareil mais en fait il y a quand même quelques petites différences que j’ai déjà traité dans cette vidéo

Et 故事 qui veut dire « une histoire ».

Donc pour introduire ton histoire tu peux commencer par le mot :

一开始

Qu’on pourrait traduire par « Au début » ou « Au commencement / À l’origine »

C’est un mot pratique qui permet d’indiquer tout de suite à ton audience que tu t’apprêtes à raconter une histoire.

D’ailleurs, le gros avantage des mots de transitions qu’on va voir dans cette leçon, c’est que t’as pas besoin de te prendre la tête avec toutes les particules grammaticales pour le passé, en particulier la particule 了 qui est relou à bien placer dans tes phrases.

En fait c’est ça qui est cool en chinois, c’est que comme il n’y a pas de conjugaison, c’est le contexte en l’occurrence ici les marqueurs de temps qui vont servir à indiquer le temps auquel tu t’exprimes.

Du coup si tu utilises un marqueur de temps comme 一开始, automatiquement on sait que tu es en train de raconter une histoire donc des évènements qui ont lieu au passé.

Développer l’intrigue de ton histoire en chinois

OK donc une fois que tu as posé la situation initiale, c’est le moment d’introduire l’élément perturbateur de ton histoire

Donc pour faire ça en chinois, le plus simple c’est d’utiliser le couple de mot de transition qu’on a vu la semaine dernière à savoir :

先 évènement 1  然后 évènement 2

Qu’on pourrait traduire par « d’abords il s’est passé évènement 1, et ensuite il s’est passé évènement 2 ». C’est une structure qui permet de connecter 2 évènements ou 2 actions de façon logique et ordonné ensembles. Avec 先 qui veut dire d’abord et 然后  qui veut dire « et ensuite ».

Donc par exemple tu peux dire : D’abords je suis monté dans le bus pour aller à l’école et ensuite une fois arrivé, bim il m’est arrivé ce truc. Tu vois ici 然后 ça permet ça permet d’introduire l’élément perturbateur de ton histoire donc tu peux dire par exemple bim « l’école était fermée dis-donc »

Ensuite c’est là le point important sur lequel il va falloir faire un effort de conscience pour pas te répéter. Ici en fait beaucoup de gens vont continuer leur histoire empilant des 然后,然后,然后.

Donc pour éviter de faire ça, je te conseille de varier un peu en utilisant d’autre mot de transition à peu près équivalent à 然后comme par exemple :

再说 qui veut dire “et de plus”. C’est pour compléter une action ou introduire un évènement en plus qui t’es arrivé

而且 qu’on a vu la semaine dernière qui pareil veut dire « en outre / et de plus »

Tu vois ça te permet de varier un peu tes mots de transition pour enchainer plusieurs péripéties qui te sont arrivées dans ton histoire une fois que tu as introduit l’élément perturbateur avec la structure 先…然后sans devoir répéter en permanence 然后, 然后, 然后qui te ferait sonner un peu comme un enfant

Avant de passer au dénouement, je voudrais te donner en bonus comment faire si tu veux ordonner des faits de façon numérique, c’est-à-dire en disant premièrement, deuxièmement, troisièmement etc …

Alors ça en chinois tu diras :

首先 qui veut dire premièrement ou dans un premier temps, c’est une version un peu plus formelle que le mot 先qu’on a vu juste avant

Ensuite tu peux enchainer avec 其次 qui est l’équivalent de dire « deuxièmement » ou dans un second lieu, donc c’est pour enchainer sur ton 2e point.

Puis si tu veux rajouter des points complémentaires, tu peux en rajoutant en disant : 再次 qu’on pourrait traduire par « troisièmement » mais en fait si on regarde sa composition en caractère, on voit que c’est composé du mot « 再» qui veut dire « encore ».

Donc c’est comme le mot « également ou aussi » en français, c’est une sorte de point bis, pour rajouter encore un point dans ton histoire ou ton argumentaire tout en restant dans l’intrigue.

Conclure ton histoire en chinois

OK une fois que t’as développé tous les points que tu voulais, c’est le moment de conclure ton histoire

Donc pour conclure, moi perso j’aime bien utiliser le mot

因此

Qu’on pourrait traduire en français « et du coup » ou « par conséquent ». Tu vois c’est le mot de transition parfait pour amorcer le dénouement de ton histoire.

Par contre attention, le mot 因此, c’est un mot qui met l’accent sur les conséquences d’une cause. C’est comme le mot « par conséquent » en français, ça implique que tu aies développé une intrique dans ton histoire, donc une suite d’évènement qui est arrivé et là tu vas parler de la conséquence finale, c’est-à-dire qu’est-ce que ça t’a forcé à faire ou dans quel état tu t’es retrouvé à cause de ça.

Si t’es pas dans une logique cause conséquence, mais que tu veux simplement mettre en avant le résultat ou la conclusion de ton histoire tu peux aussi conclure :

结果

Qu’on pourrait traduire en français par “Résultat » et qui du coup met en lumière les résultats des actions racontées dans ton histoire. Contrairement à 因此 avec ce mot tu fais pas forcement le lien direct entre une cause et une conséquence, tu mets juste en lumière les résultats de tes actions.

D’ailleurs c’est un mot que tu peux utiliser en solo pour demander à quelqu’un la conclusion de son histoire, tu peux dire par exemple :

结果呢 ?

Pour demander : “Bon et alors résultat ?” Tu sais un peu genre un mec te raconte un truc mais tu ne vois pas où il veut en venir, tu peux lui dire “结果呢 ?” pour lui demander les résultats qu’il a obtenu entre guillemet : « Quel résultat tu as obtenu suite à tes actions »

Parfois tu verras une variante qui est

后来

Qui est un peu comme dire “au final” en français et qui pareil est un mot qui permet de faire le pont entre les péripéties de ton histoire et la conclusion.

En gros avec 后来  tu indiques a ton audience que tu arrivé au dénouement de ton histoire, c’est le dernier mot de transition avant le terminus quoi, c’est le dernier point d’inflexion dans ton arc narratif. Après l’histoire est terminée

Si tu es plutôt dans un argumentaire, c’est-à-dire si tu as listé des points ou des arguments avec les mots

  • 首先
  • 其次
  • 再次

Tu peux conclure en disant :

最后

Qui serait l’équivalent français de “Enfin ou finalement”. C’est pour indiquer qu’on est arrivé au dernier point de ton histoire ou argumentaire et qui yen n’a pas d’autre à suivre.

Sinon tu peux utiliser le classique :

总的来说

Qui veut dire « pour conclure ». Voilà comme ça t’annonce directe qu’on a atteint la conclusion de ce que tu racontais juste avant.

Donc là, soit tu fais un bref petit recap de tous les points que t’as listé avant avec 首先, 其次, 再次blabla. Soit, tu rajoutes un point que tu aurais oublié de mentionner dans ton histoire.

En fait contrairement ou en français dans une conclusion tu n’es pas censé apporter de nouveaux éléments à ton histoire ou de nouvelles idées à un argumentaire, en chinois tu peux compléter un point que tu n’aurais pas suffisamment développer précédemment, c’est OK.

Exercices pour t’entrainer

Voilà et pour finir j’aimerais te donner un exercice à faire pour t’entrainer à utiliser tous ces nouveaux mots de transitions en chinois.

Parce que même si ça peut te sembler facile quand on les prend un par un comme ça, je t’assure qu’il y a une grosse différence entre les connaître en théorie et savoir les utiliser en pratique.

Donc pour réussir à t’en souvenir et surtout à bien les utiliser le jour où tu en as besoin il y a pas de secret, il faut t’entrainer.

L’exercice qui m’a beaucoup aidé moi perso c’était d’écrire des petites histoires tout en chinois sur des films ou des livres ou même des articles que j’avais pu lire récemment. C’est notamment l’exercice que j’ai fait quasiment tous les jours pour préparer l’examen du HSK.

En fait dans l’examen du HSK il y a toujours une épreuve d’expression écrite à la fin. Et pour le niveau 6, l’épreuve consistait à résumer un gros texte en un petit texte.

Et malheureusement il n’y a pas de hack pour réussir plus facilement cette partie, ça veut dire que le seul moyen de réussir c’est de s’entrainer, s’entrainer s’entrainer !

Donc résumer des histoires, c’est une superbe opportunité pour s’entrainer à placer tous les mots de transitions qu’on a vu au cours des 2 dernières leçons.

Moi perso j’abusais du combo : 首先…,其次…,再次… que je plaçais quasiment dans chacune de mes dissertations. Et le truc c’est que les correcteurs adorent ce genre de connecteur logique car ça rend la lecture beaucoup plus fluide et agréable.

Donc je te conseille toi aussi d’en abuser, pas qu’à l’écrit d’ailleurs, ça fonctionne aussi à l’oral c’est juste qu’on n’a pas forcement l’opportunité chaque jour de résumer des histoires. Donc à l’écrit c’est plus facile pour s’entrainer au début.

Le seul élément important à faire pour que cet exercice fonctionne, c’est de toujours faire corriger tes dissertations, soit par un prof, soit par un ami chinois pour savoir ce qui va et où sont tes erreurs, sinon évidemment tu ne peux pas progresser

Une leçon par jour !

Reçois chaque matin une nouvelle leçon de chinois GRATUITE dans ta boîte mail !

C'est fait !