Quels sont les sujets de conversation tabous en Chine ?

Si tu poses cette question à un Chinois, il te répondra sûrement un truc du genre :

« Il n’y a pas de tabous particuliers en Chine. Les Chinois sont humbles, généreux et inclusifs si personne ne les offense volontairement ».

Or comme tous les pays, la Chine possède aussi son lot de sujets tabous (禁忌 en chinois). Et ils sont importants à connaître si tu ne veux pas embarrasser tes interlocuteurs chinois par inadvertance.

Alors quels sont les tabous et sujets de conversations à éviter avec les Chinois ?

C’est ce que tu vas découvrir dans ce nouvel article !

#1 La politique

La politique est le principal sujet tabou en Chine.

Contrairement en France où les contenus d’opinions sont omniprésents, en Chine la politique est un sujet sensible qu’il vaut mieux éviter.

En particulier les sujets qui portent sur les 3T à savoir :

T pour Taiwan

Pour les Chinois, Taiwan est considéré comme une province chinoise et ce sujet n’est pas questionnable.

Idem pour Macao et Hong Kong qui, même s’ils ont des statuts particuliers, sont considérés comme « appartenant à la Chine ».

Sauf que quiconque a déjà mis les pieds à Taiwan sait qu’il n’y a rien de chinois là-bas. Donc le mieux c’est d’éviter d’aborder ce sujet avec des Chinois.

Au contraire si tu échanges avec un Taiwanais, c’est la position inverse.

Pour un Taiwanais, Taiwan est un état libre et indépendant qui n’a rien à voir avec le parti communiste chinois. Donc ne t’amuse surtout pas à dire que Taiwan est une province de Chine à un Taiwanais.

D’autant plus que les tensions entre la Chine et Taiwan sont particulièrement importantes en ce moment (merci les Américains).

👉 À regarder aussi : Comprendre le conflit qui oppose la Chine et Taiwan en 5 minutes (YouTube).

T pour Tibet

Comme pour Taiwan, le Tibet fait partie des sujets tabous en Chine 

Aux yeux des Chinois le Tibet est considéré comme une région de Chine et ce sujet n’est pas questionnable.

Or même si le Tibet a un statut particulier en Chine (自治区= Région autonome), les tensions sont toujours visibles entre Pékin et le Tibet.

Il faut dire que le Tibet abrite les sources des grands fleuves chinois comme le Yang-tsé et le fleuve Jaune. Le Tibet sert également de zone tampon entre la Chine et l’Inde, son plus grand rival en Asie.

T pour Tian’anmen

Le massacre de Tian Anmen est sans doute le plus gros tabou politique de Chine.

À la base un mouvement social initié par des étudiants dénonçant la corruption du gouvernement chinois, il s’est terminé par un bain de sang lorsque l’armée chinoise a ouvert le feu sur les manifestants.

L’incident a d’ailleurs suscité de nombreuses réactions à l’international, notamment de la part des pays Occidentaux qui ont fermement condamné le gouvernement chinois pour ce massacre.

Les manifestations de Tian’anmen sont toujours considérées à ce jour, comme l’évènement politique le plus tabou de Chine.

👉À lire aussi : Les manifestations de la place Tian’anmen (wikipédia)

#2 La censure

La censure fait partie des sujets tabous en Chine.

Tout ce qui ne renvoie pas une image de prospérité et de stabilité du pays est purement et simplement supprimé par le parti communiste chinois.

Par exemple en 2015, une comparaison entre le président chinois et Winnie l’ourson est devenu viral et a été le même le plus censuré de l’année.

winnie censuré en Chine

Heureusement que ce site n’est pas hébergé en Chine sinon il aurait sauté depuis longtemps ^^

La Chine a même mis en place un pare-feu national pour bloquer l’accès à certains sites internet et média occidentaux.

En gros, cassez-vous Google, Amazon et Facebook …

Ainsi qu’une liste des 7 sujets « dont on ne discute pas » :

  1. Les valeurs universelles;
  2. La liberté de la presse;
  3. La société civile;
  4. Les droits civiques;
  5. Les erreurs historiques du Parti communiste chinois;
  6. Le capitalisme de connivence au sein du pouvoir;
  7. L’Indépendance judiciaire.

👉À lire aussi : Les 7 sujets dont on ne discute pas en Chine (Wikipédia)

#3 La révolution culturelle

La Révolution culturelle (文化大革命) est un immense tabou en Chine.

Initiée par Mao Zedong en 1966 afin de consolider son pouvoir, elle a provoqué une grande période d’instabilité et a mené la Chine à la limite de la guerre civile.

Durant cette période, quiconque critiquait Mao Zedong était condamné et des dizaines de millions de personnes ont été persécutées voire tuées.

On estime le nombre de mort allant de centaines de milliers à 20 millions.

Le Parti communiste chinois a même déclaré que :

La révolution culturelle est responsable du revers le plus grave et des pertes les plus lourdes subies par le Parti, le pays et le peuple depuis la fondation de la République populaire de Chine.

Sauf que Mao continue d’être célébré comme un héros en Chine.

Or, Critiquer la révolution culturelle revient à critiquer Mao. Donc toutes les horreurs de la révolution culturelles continues d’être passées sous silence …

Et cette période est devenue pour la plupart des Chinois, un sujet tabou.

#4 La mort

nazgul

La mort fait partie des sujets tabous en Chine.

Du coup que ce soit entre amis ou en famille, les Chinois ne discutent jamais de la mort. Il n’y a d’ailleurs, pas de cimetière en Chine.

Pendant longtemps, il était même interdit de prononcer le mot « mort » car cela était considéré comme porteur de malheur.

C’est la raison pour laquelle le chiffre 4 est considéré comme un chiffre de malheur en Chine.

Car sa prononciation sonne proche du mot « mort » (四 = sì sonne proche de 死= sǐ ).

D’ailleurs de nombreux ascenseurs ne possèdent pas de bouton « 4 » en Chine, en particulier dans les hôpitaux car cela attirerait les mauvais esprits.

#5 Le divorce

Le divorce a pendant longtemps été tabou en Chine.

Car la Chine est un pays où l’unité et l’harmonie sociale comptent plus que tout. Donc un divorce était synonyme de « perte de face ».

Par conséquent lors d’un mariage chinois traditionnel, les parents du marié ne devaient pas être divorcés car cela portait malheur et ne reflétait pas l’harmonie dans la famille.

Aujourd’hui le divorce est de moins en moins tabou en Chine, en particulier chez les jeunes.

Il y a maintenant un consensus sur le fait qu’il vaut mieux sortir d’un mauvais mariage que rester pour les enfants ou craindre pour sa réputation.

Il y a d’ailleurs eu une explosion du nombre de divorces en Chine ces dernières années (x3 en l’espace de 10 ans).

Mais pour l’ancienne génération de Chinois, ça reste tabou.

👉À écouter aussi : Pourquoi la face est si importante pour les Chinois (Podcast)

#6 Les violences conjugales

Les violences conjugales sont l’un des plus grands tabous de la société chinoise.

Ces violences touchent des millions de femmes chinoises chaque année mais personne n’ose en parler ouvertement en Chine.

Pendant longtemps, les violences conjugales n’étaient même pas recevables juridiquement pour demander un divorce en Chine.

D’ailleurs si une femme chinoise portait plainte à la police, ces derniers n’intervenaient pas non plus considérant que ces disputes relevaient du domaine privé.

C’est seulement en 2015, que la Chine a adopté sa première loi contre les violences conjugales.

Les femmes battues peuvent maintenant porter plainte et la police chinoise à obligation d’intervenir.

#7 La sexualité

Tout ce qui touche de près ou de loin au sexe est tabou en chine.

Les discussions autour de la sexualité sont donc quasiment inexistantes, et la pornographie y est même interdite.

L’homosexualité est également encore très mal vue en Chine.

Autre tabou : L’éducation sexuelle et sentimentale.

C’est toujours un sujet controversé et de nombreuses écoles évitent d’en parler avec leurs élèves.

Même les parents chinois évitent d’aborder ce sujet et n’expliquent jamais la sexualité à leur enfant. Certains interdisent carrément toute relation sentimentale avant 22-23 ans.

C’est la raison pour laquelle beaucoup de jeunes chinois n’ont aucune connaissance des MST ou des moyens de contraception.

Ou que le nombre d’avortement est toujours aussi élevé en Chine.

#8 Le racisme

Comme en France, le racisme fait partie des sujets les plus tabous en Chine.

Et les discriminations (positives comme négatives) y sont légion. En particulier pour ceux qui ne rentrent pas dans le « moule ».

Discrimination sur la nationalité

Toutes les nationalités jugées « indésirables » sont victimes de discrimination.

Je pense en particulier à l’Inde, le Pakistan, ainsi qu’à tous les pays d’Afrique pour lesquels il est plus difficile d’obtenir des visas.

Ou encore à l’accès à certains postes qui est plus difficile.

Par exemple à CV équivalent pour un poste de prof d’anglais, un Canadien ou un Nord-Américain aura toujours plus de chance d’être recruté qu’un Sud-africain.

C’est d’ailleurs, un élément important à prendre en compte si tu prévois de partir vivre en Chine.

Discrimination sur l’origine ethnique

C’est un sujet particulièrement sensible depuis la dénonciation de la persécution des Ouïghours de la région du XinJiang par les médias occidentaux.

Conséquence d’avoir brisé ce tabou : la Chine a lancé une campagne de boycott à l’encontre des marques occidentales qui refusent de travailler avec le Xinjiang (Zara, HM, Nike etc.).

Ces marques doivent maintenant choisir entre développer leur chiffre d’affaires en Chine ou détruire leur réputation en Occident.

Discrimination sur l’apparence physique

score de beauté physique en Chine

La beauté est un gage de succès en Chine.

Et tous ceux (et surtout « celles ») qui ne se conforment pas aux standards de beauté chinois ont moins de chance de réussir professionnellement en Chine.

Il y a carrément un mot chinois qui permet de donner un score à la beauté physique de quelqu’un : 颜值 (Score de beauté)

Du coup comme tu peux t’en douter, les discriminations sur le physique sont légion. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, l’industrie de la chirurgie esthétique se porte merveilleusement bien en Chine.

#9 L’apathie sociale

Pour de nombreux Chinois, il y a cette peur moderne que s’ils viennent en aide à quelqu’un qui est blessé, ils seront tenus financièrement pour responsables.

Du coup que ce soit lors d’une simple bagarre ou d’un accident grave de la route, personne n’interviendra jamais pour secourir un inconnu en Chine.

Ce tabou a notamment fait scandale en 2011 lorsqu’une fillette gravement blessée, est morte après que 18 personnes ont contourné son corps en l’ignorant.

De toute mon expérience en Chine, l’apathie croissante dans la société chinoise est de loin, le tabou qui embarrasse le plus les Chinois.

👉Pour en apprendre plus : Mort de Wang Yue (Wikipédia)

Voilà ! Tu connais maintenant les principaux sujets tabous en Chine !

Si tu t’intéresses à la culture chinoise, à la langue chinoise ainsi qu’à la Chine en général, je t’invite également à t’inscrire à ma lettre quotidienne de chinois.

J’y partage chaque jour des astuces et des conseils pour atteindre le niveau courant en mandarin ainsi que des bons plans sur la Chine et la culture chinoise.

Une leçon par jour !

Reçois chaque matin une leçon GRATUITE de chinois par e-mail

C'est fait !