Vous vous demandez comment fonctionne l’alphabet chinois ? Vous voulez vous lancer dans la grande aventure de l’apprentissage du mandarin en commençant par l’abc ?

Malheureusement, il n’existe pas d’alphabet en mandarin. Mais contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, ce n’est pas une langue impossible à apprendre pour autant. Il existe en effet une certaine logique dans la formation des mots en chinois.

Alors, commençons par le commencement : les principes fondamentaux de la prononciation et de l’écriture.

Dans cet article, vous allez découvrir :

  • Comment prononcer les mots grâce aux différents alphabets phonétiques, comme le pinyin ou le zhuyin ?
  • Comment fonctionne l’écriture chinoise et quels sont les trucs et astuces pour apprendre les caractères ?
  • À quoi sert le système de transcription de l’alphabet latin en chinois ?

Le pinyin, l’alphabet chinois phonétique

Prononcer le chinois sans alphabet, c’est possible ?

Quand on apprend une langue à l’école, on commence toujours par l’alphabet. Ce système est bien pratique, car il permet de prononcer oralement des mots qu’on n’a jamais vus à l’écrit.

Par exemple, en français, vous pouvez tout à fait lire à voix haute le mot « petrichor », même si vous ne l’avez jamais vu auparavant et même si vous n’en connaissez pas la signification.

En chinois, ce n’est pas pareil. La langue est composée de caractères (des symboles, nous y reviendrons plus tard), et non pas de lettres. Si vous ne connaissez pas le symbole, vous ne pouvez pas le prononcer. Pour les Chinois, ça ne pose généralement pas de problème, étant donné qu’ils ont appris à parler avant d’écrire. Mais pour les Occidentaux, c’est une autre paire de manches.

Ne vous inquiétez pas ! Pour rendre la langue chinoise plus accessible à l’Occident, un système de transcription phonétique a vu le jour en République populaire de Chine en 1958. Ce système, c’est le pinyin.

Qu’est-ce que le pinyin ?

Le pinyin est un système phonétique chinois qui sert à épeler et transcrire les sons chinois avec des lettres de l’alphabet latin. Bonne nouvelle : comme il s’agit des mêmes lettres qu’en français, anglais ou espagnol, vous pourrez facilement apprendre la prononciation des mots chinois.

Prenons un exemple : le mot 房子 (maison). Il est impossible de deviner la prononciation de ce mot simplement en le regardant. En pinyin, ce mot s’écrit : fángzi. Si vous avez appris la prononciation des « consonnes », des « voyelles » et des tons chinois, vous pouvez prononcer correctement ce mot sans aucun problème ! Rassurant, n’est-ce pas ?

Les consonnes et les voyelles

En chinois, une syllabe se compose d’un son consonne (b, p, m, f, etc.), d’un son voyelle (a, i, o, u, etc.) et d’une accentuation (1, 2, 3 ou 4). Pour utiliser les mots exacts, on parlera d’initiales (= consonnes), de finales (= voyelles) et de tons (= accentuations).

Si vous savez lire les 23 initiales, les 30 finales et les 4 tons (+1 ton neutre), vous pourrez facilement lire tous les mots écrits en pinyin chinois. Il suffira de combiner les sons entre eux.

Téléchargez et imprimez cette table des sons qui vous donnera un équivalent en français de tous les pinyins chinois. Elle vous sera indispensable dans votre apprentissage du mandarin !

Petite remarque amusante : vous remarquerez rapidement que si les 4 dernières lettres de l’alphabet ne sont pas très populaires dans notre vocabulaire français (xylophone, yoga, wagon et zèbre), elles sont très (très) répandues en chinois ! Zhou, xin, yin, yang, wu, xing, zhao…

Par contre, toutes les initiales et les finales ne peuvent pas se combiner pour former des syllabes. Mais au fur et à mesure de votre apprentissage, vous apprendrez ces combinaisons naturellement.

Les tons en chinois

Une troisième composante s’ajoute aux initiales et aux finales pour créer plus de sons en chinois, ce sont les tons. Il existe 4 tons + 1 ton neutre. Les tons sont des accentuations qui viennent nuancer la prononciation des syllabes. En fonction du ton, une même syllabe peut avoir des significations totalement différentes.

Prenons par exemple la syllabe « ma ».

  • Au premier ton, mā signifie « maman ».
  • Au deuxième ton má signifie « engourdi, insensible ».
  • Au troisième ton, mă signifie « cheval ».
  • Au quatrième ton, mà signifie « insulter ».
  • Et finalement, au ton neutre, ma représente l’interrogation (« est-ce que ? »).

On pourrait même créer une phrase en jouant sur ces nuances māmàmăma (maman insulte le cheval). La plupart des jeux de mots, exercices de prononciation et superstitions chinoises reposent d’ailleurs sur ces quasi-homophones.

De nombreux débutants négligent les tons, car ils n’en voient pas l’intérêt. Mais sachez qu’il s’agit d’un pilier de la langue chinoise. Si vous les prononcez mal, les locaux ne vous comprendront pas. Pour mieux les comprendre, retrouvez notre guide pour apprendre à prononcer correctement les tons chinois.

Pourquoi apprendre le pinyin ?

Le pinyin est tout d’abord un excellent outil pour apprendre à prononcer correctement le chinois. Il est d’ailleurs indispensable pour améliorer votre prononciation et aller plus loin dans votre apprentissage.

Ensuite, le pinyin vous aidera à taper des caractères chinois sur des claviers d’ordinateur ou sur votre téléphone. Vous pourrez ainsi taper des lettres de l’alphabet latin sur votre clavier, qui vous proposera les caractères chinois associés en fonction du contexte de la phrase. Utile, n’est-ce pas ?

Le zhuyin, une alternative au pinyin

Le Zhuyin fuhao, aussi appelé le bopomofo, est un autre alphabet utilisé pour transcrire le mandarin à des fins pédagogiques. Au contraire du pinyin, ce système n’utilise pas l’alphabet latin, mais des symboles qui représentent les sons.

Mais pour prononcer le chinois, vous n’avez pas besoin d’apprendre les deux alphabets phonétiques. Un seul système de prononciation est suffisant ! Si le pinyin est privilégié en Chine continentale, le zhuyin est quant à lui plus utilisé à Taïwan.

Écrire sans alphabet : les caractères chinois

Comment fonctionne l’écriture chinoise ?

Comme il n’existe pas d’alphabet en chinois, le système d’écriture est très différent de celui que nous connaissons. Même si c’est un peu déboussolant de prime abord, le chinois possède tout de même une certaine logique d’écriture. Plus vous évoluerez dans la langue chinoise, plus la construction des caractères vous semblera facile et plus vite vous mémoriserez de nouveaux caractères.

L’écriture chinoise est composée de caractères (communément appelés par les non-initiés « petits dessins ou signes chinois » 😉 ). Ces caractères peuvent également être appelés sinogrammes ou hanzi. Contrairement aux langues romanes ou germaniques, ces caractères ne sont pas des lettres. Il faudra donc les apprendre un par un.

Il existe plus de 47 000 caractères chinois, mais je vous rassure : vous n’aurez pas à en apprendre autant. 3 000 sinogrammes suffisent largement pour lire le journal.

À lire pour en savoir plus : Combien de temps faut-il pour apprendre le chinois ?

Certains caractères évoquent une idée (idéogrammes), d’autres représentent directement des objets (pictogrammes) et d’autres encore donnent une indication sur la prononciation du caractère (phonogrammes).

Apprendre les radicaux chinois

Même s’il n’y a pas d’alphabet chinois, il existe une logique derrière les caractères chinois qui facilitera grandement votre apprentissage de l’écriture. Certaines composantes reviennent régulièrement dans les sinogrammes, ce sont les clés ou radicaux. Il en existe plus de 200 en tout, mais si vous en apprenez 100, vous pourrez déjà composer 90 % des mots chinois que vous rencontrerez.

Voyons deux exemples pour illustrer ces explications :

  • Le caractère 好 signifie « bien » et se compose de deux radicaux 女 (femme) et 子(enfant). Si vous savez tracer les deux clés « femme » et « enfant », vous pourrez facilement écrire le mot « bien ». Vous aurez également plus de facilité à retenir la signification du sinogramme 好, car il vous suffira de vous créer de petits moyens mnémotechniques (quand on est avec une femme et un enfant, on se sent bien).
  • Le sinogramme 想 signifie « manque » (我想你 = tu me manques). Il se compose de trois parties : 木 arbre; 目 oeil et 心 cœur. Pour retenir la signification de ce caractère, on peut s’imaginer un personnage (représenté par l’œil et le cœur) assis sous un arbre qui pense à quelqu’un qui lui manque.

Avec un peu d’imagination, vous retiendrez très vite de nombreux caractères chinois. Mais avant ça, vous aurez besoin de la liste des 100 radicaux les plus communs en chinois. Pensez à la récupérer ci-dessous :

Comment former des mots avec des caractères ?

Un mot chinois se compose d’un, de deux ou de trois caractères chinois. Apprendre le mandarin, c’est un peu comme imbriquer des LEGOS. Comme pour la formation d’un caractère, il y a souvent une certaine logique derrière la formation des mots. Vous pourrez également trouver plein de moyens mnémotechniques pour enrichir votre vocabulaire.

Prenons l’exemple des noms de pays, des nationalités et des langues :

Le mot pays s’écrit 国家. Le premier caractère signifie « pays » et le deuxième « maison ».

Chaque pays a un caractère qui lui est associé. Si on prend ce caractère et qu’on ajoute le 国 de pays derrière, on peut créer la plupart des noms de pays.

  • 中国 = la Chine
  • 法国 = la France
  • 英国 = la Grande-Bretagne
  • 韩国 = la Corée du sud

Ensuite, pour former la nationalité, il suffira d’ajouter le caractère qui signifie « personne » : 人.

  • 中国人 = Chinois
  • 法国人 = Français
  • 英国人= Britannique
  • 韩国人 = Sud-Coréen

Pour former la langue, on prendra le premier caractère qui représente le nom du pays et on y ajoutera le caractère « langue » 语.

  • 法语 = la France
  • 英语= la Grande-Bretagne
  • 韩语 = la Corée

Il y a dans ce cas une exception pour la langue chinoise qui s’écrit 汉语 et non pas 中语.

Et voilà, vous comprenez désormais comment fonctionne le chinois sans alphabet ! Mais alors… Sans alphabet chinois, comment traduire des lettres en chinois pour épeler votre prénom ? C’est ce que nous allons voir dans la dernière partie de cet article grâce au système de transcription de l’alphabet latin en chinois.

Transcription de l’alphabet latin en chinois

Les lettres et leur transcription

  1. A         阿        ā
  2. B         贝        bèi
  3. C         色        sè
  4. D         德        dé
  5. E         饿        è
  6. F          艾弗     ài fú
  7. G         日        rì
  8. H         阿什     ā shí
  9. I           伊        yī
  10. J          鸡        jī
  11. K         卡        kǎ
  12. L          艾勒     ài lè
  13. M         艾马     ài mǎ
  14. N         艾娜     ài nà
  15. O         哦        ó
  16. P         佩        pèi
  17. Q         苦        kǔ
  18. R         艾和     ài hé
  19. S         艾丝     ài sī
  20. T          特        tè
  21. U         玉        yù
  22. V         维        wéi
  23. W        独布勒维         dú bù lè wéi
  24. X         伊克斯             yī kè sī
  25. Y         伊格黑克         yī gé hēi kè
  26. Z          贼德     zéi dé

Pourquoi est-ce utile de connaître ces 26 lettres en chinois ?

Ceux qui s’y connaissent un peu en chinois ont dû faire la grimace ! Une transcription phonétique de l’alphabet en chinois, à quoi ça sert ? Les Chinois n’utilisent pas du tout ce système d’écriture !

En effet, le seul moment où cet alphabet chinois vous sera utile, ce sera pour épeler oralement votre prénom ou votre adresse en chinois. Si vous devez envoyer un courrier en Chine, cela vous sera utile pour dicter une adresse à la poste.

Les limites de l’alphabet chinois

Cet alphabet ne vous permettra en aucun cas d’apprendre plus vite le mandarin. En réalité, vous ne pourrez même pas vous en servir pour écrire votre prénom, car un prénom chinois se compose de seulement 2 ou 3 caractères.

Si j’épelais mon propre prénom « Océane » avec cet alphabet, ça donnerait ceci : 哦色饿阿艾娜饿, ce qui pourrait se traduire par (Oh couleur faim ah Aina faim). Vous imaginez la tête d’un Chinois si je lui disais que je m’appelais comme ça ? Il rigolerait bien ! Mon prénom chinois est 思海, il se prononce « si hai » et signifie « la pensée et la mer ». Un peu plus poétique, non ?

D’ailleurs, n’hésitez pas à consulter notre guide pour trouver votre prénom en chinoisVous y découvrirez tous nos conseils (ainsi que les erreurs à éviter) pour choisir un prénom qui vous correspond.

Si vous êtes débutant en mandarin, pensez aussi à vous inscrire à notre lettre quotidienne. Vous recevrez chaque matin une petite leçon par e-mail pour atteindre rapidement un bon niveau de mandarin .  😉