Saviez-vous que les saisons en Chine ne se placent pas de la même manière qu’en Occident sur le calendrier annuel ?

Et que, selon la tradition, il n’existe pas 4 saisons, mais 5 ?

En plus du printemps, de l’été, de l’automne et de l’hiver, les Chinois comptent également « l’intersaison ». Plus surprenant encore, chacune de ces périodes est associée à un élément, ainsi qu’à un organe du corps humain.

Aujourd’hui, je décrypte pour vous les mystères des saisons chinoises.

De quoi découvrir une autre vision du monde !

Le positionnement des saisons chinoises sur le calendrier

La science occidentale considère que les solstices et les équinoxes marquent les changements de saisons.

Chacune débute le 21 du mois et dure environ 90 jours. Les Chinois ont une vision différente ! Selon eux, les solstices et équinoxes représentent l’apogée des saisons. C’est pourquoi elles débutent 45 jours plus tôt que chez nous.

En Chine, le printemps ne commence pas le 21 mars…

Il débute en février, avec le Nouvel An chinois ! La saison ne dure que deux mois, avant d’embrayer sur l’intersaison (nous y reviendrons). L’été commence au début du mois de mai, l’automne début juillet et l’hiver début novembre.

La cinquième saison

Entre chaque saison, les Chinois considèrent qu’il existe une phase transitoire : l’intersaison.

Cette période dure entre 15 et 20 jours et indique que l’on n’est pas encore sorti de l’ancienne saison, mais pas encore entré pleinement dans la nouvelle.

Selon la tradition chinoise, l’intersaison correspond à un changement d’état, à quelque chose « qui n’est plus », mais « qui n’est pas encore ». Il s’agit d’une période de bouleversement énergétique qui permet de se préparer au nouvel équilibre à venir.

Les saisons en Chine et la médecine traditionnelle

En médecine traditionnelle chinoise, l’organisme humain est considéré comme un petit microcosme soumis aux mêmes lois que le grand macrocosme naturel.

Que ce soit à l’approche de l’hiver ou de l’été, notre corps doit donc s’adapter aux saisons.

Par ailleurs, toujours selon la pensée chinoise, les saisons sont basées sur la théorie des cinq mouvements.

C’est pourquoi chacune d’entre elles est liée à un élément-mouvement, ainsi qu’à un organe.

Décortiquons maintenant chaque saison et les éléments auxquels elle est liée dans la pensée ancienne chinoise.

Le printemps : la saison du renouveau

printemps

L’élément du bois

Le printemps est associé à l’élément du bois, qui a un mouvement ascensionnel, à l’image des fleurs qui apparaissent à nouveau, de la sève qui monte dans les arbres et de la nature qui s’éveille. La couleur du printemps est d’ailleurs le vert !

C’est à cette période, synonyme de renouveau, que l’homme recommence à sortir de son foyer, telle la végétation qui sort de terre. Après l’immobilité de l’hiver, il retourne à ses occupations extérieures, clarifie son esprit, décide de faire « le grand nettoyage de printemps ». Il ressent le besoin de marcher et de s’étirer.

Le foie et la vésicule biliaire

Cette saison est également liée à la montée en puissance du foie.

Cet organe a pour fonction de réguler la circulation de l’énergie et de mettre le sang en réserve. En quelque sorte, il dirige l’organisation générale de toutes les fonctions du corps.

Comme les fonctions du foie sont à leur apogée en cette saison, le Qi (énergie vitale) circule librement dans tout le corps. Telle la nature qui explose de toutes parts, le Qi circule avec vigueur, sans obstacle.

👉À lire aussi : ce que la médecine traditionnelle chinoise nous enseigne sur l’énergie Qi.

Si le foie est en bonne santé, il est source de courage et favorise la prise de décision. Nous avons une impression de contrôle sur ce qui nous entoure et l’envie de mieux organiser notre vie.

Cependant, si cet organe est déséquilibré, l’énergie est stoppée et s’accumule dans le foie. Lorsqu’elle se libère, elle laisse la place à de la tension interne, de l’anxiété et de la colère. Cette dernière peut jaillir de manière soudaine et violente dans tout le corps.

La vésicule biliaire, également d’énergie yang, assiste le foie en stockant la bille. Elle est en quelque sorte la « poubelle » de tout ce qui n’est pas exprimé par le foie.

Conseils pour le printemps en médecine traditionnelle chinoise

  • C’est la période idéale pour faire une cure de désintoxication du foie. Vous pouvez utiliser des feuilles d’artichaut ou de pissenlit séchées en infusion ou plus simplement, vous pouvez boire un verre d’eau tiède avec du citron chaque matin.
  • Mangez des légumes verts (c’est la couleur de la saison), comme des épinards, des petits poids ou des asperges.
  • Oxygénez-vous et étirez-vous. Faites des promenades et profitez-en pour admirer la nature.
  • Tempérer votre énergie en faisant des exercices de respiration.

L’été : la saison de la joie

ete

L’élément du feu

Selon la pensée ancienne chinoise, l’été correspond à l’élément du feu, qui est d’énergie yang et dont le mouvement est centrifuge. La couleur associée à cette saison est le rouge.

👉À lire aussi : les noms des couleurs en chinois et leurs symboliques.

Durant cette période, les jours deviennent plus longs et l’air plus chaud. C’est le moment de passer du temps dehors, de voir ses proches et ses amis, de festoyer, de danser, bref de s’amuser. La saison estivale est synonyme de joie et d’enthousiasme.

Le cœur et l’intestin grêle

En été, l’Homme est en mouvement permanent, son énergie est tournée vers l’extérieur.

Le corps consomme plus d’énergie que d’ordinaire, ce qui se répercute sur la circulation sanguine, et donc sur le cœur (l’organe associé à la saison).

Ces états d’agitation peuvent engendrer des déséquilibres énergétiques.

Trop de feu, et donc un cœur excessif, peut mener à une attitude instable, à de l’impatience, des palpitations, de la confusion, des bouffées de chaleur ou même de l’insomnie.

Une insuffisance du sang (et donc un manque de feu) vous rendra mélancolique, dépressif, ce qui se reflétera par un teint pâle et une langue violacée.

Conseils pour la saison estivale

  • Mangez des fruits et des légumes de saison, de couleur rouge, comme des tomates, des fraises, du poivron, des cerises.
  • Faites le plein de soleil et profitez de cette période pour voir des amis et vous amuser.
  • Évitez les activités extrêmes pour ménager votre cœur.

L’automne : la saison du lâcher-prise

automne

L’élément du métal

L’automne est considéré comme une période de transition, entre l’énergie de l’été et le repos de l’hiver.

Les journées raccourcissent et la nature ralentit. Cette saison est reliée à l’élément du métal, qui régit l’organisation et l’ordre. L’automne est le moment idéal pour prendre le temps de ranger ses placards et de se débarrasser des choses non nécessaires (par exemple, vous pouvez donner vos anciens vêtements à des associations).

C’est également la meilleure saison pour commencer des projets plus introspectifs.

En effet, pendant cette période, l’arbre perd ses feuilles, laissant la possibilité de se concentrer sur l’essentiel : le tronc. C’est le moment de lâcher prise ! Le mouvement de cet élément est d’ailleurs descendant.

Le poumon et le gros intestin

Les poumons et le gros intestin sont liés à l’automne par leur fonction de purification et d’élimination.

Les poumons absorbent l’oxygène et expulsent le dioxyde de carbone. Le gros intestin, lui, absorbe l’eau et les nutriments, et élimine les déchets.

Pour s’oxygéner l’esprit et les poumons, il est conseillé de s’accorder des moments dans la nature, comme des promenades en forêt ou des activités de jardinage.

Prenez également le temps de faire des respirations profondes pour laisser aller ce qui n’a plus lieu d’être.

Comme l’automne est une période de lâcher-prise et d’introspection, on peut se retrouver seul face à ses émotions, ce qui peut engendrer de la tristesse. La marche permet également de minimiser ces états mélancoliques.

Conseils pour l’automne

  • Commencez à ralentir le rythme et à augmenter votre temps de sommeil pour entrer dans les énergies yin.
  • Ouvrez les fenêtres et respirez un bon bol d’air frais le matin pour oxygéner vos poumons.
  • Cuisinez des légumes blancs, comme du chou-fleur, du chou blanc, du céleri, du poireau, des navets… et des légumes racines (carottes, champignons, salsifis). Ces aliments stimulent les poumons.
  • Faites des balades dans la nature. Revenir à soi et avoir des moments introspectifs est indispensable en cette période.

L’hiver : la saison du repos

hiver

L’élément de l’eau

Avec la neige et la pluie, on peut aisément comprendre pourquoi l’eau est l’élément associé à l’hiver ! Il s’agit de la saison la plus yin de l’année : la nature se replie sur elle-même, en attendant la renaissance du printemps.

Elle est au ralenti et se repose pour combattre le froid. Pendant cette période, il est conseillé de vivre, nous aussi, au ralenti pour préserver notre énergie au maximum. La couleur associée à la saison est le bleu, symbole de calme et de tranquillité.

Le rein et la vessie

En médecine chinoise, les reins sont appelés « les contrôleurs de l’eau », et sont métaphoriquement les « réservoirs de l’énergie vitale ».

C’est cette énergie qui alimente, hydrate et réchauffe les autres organes. En hiver, notre mission est de garder nos reins au chaud et de leur permettre de se « recharger ». Pour cela, il est indispensable de ralentir, de faire des activités calmes (lecture, dessin, cuisine) et de beaucoup dormir. En bref, c’est la saison où il faut se ménager !

Le rein, qui contient l’énergie vitale, abrite notre volonté.

Si son Qi est défaillant, la personne peut se sentir découragée et s’écarter de ses objectifs. Au contraire, quand son énergie est forte, elle se sent concentrée et déterminée, prête à atteindre ses buts. Un déséquilibre énergétique au niveau du rein peut également causer de la peur, voire de la panique.

La vessie, quant à elle, est en quelque sorte la « subalterne » du rein. Elle stocke et excrète l’urine, et participe à la transformation des liquides. Un déséquilibre pourrait engendrer des sentiments comme la jalousie ou la rancune.

Conseils pour l’hiver selon la médecine traditionnelle chinoise

  • Ralentissez vos activités et votre vie sociale. Il est temps de recharger vos batteries !
  • Préparez-vous de bons petits plats chauds, comme des soupes, des ragoûts ou des mets mijotés.
  • Habillez-vous chaudement pour maintenir votre « feu intérieur ». Vous pouvez également prendre des bains chauds.
  • Mangez des aliments noirs, comme des olives, des champignons, des graines ou du chocolat de qualité. Vous pouvez aussi manger des légumineuses, des légumes racines et des fruits secs.

L’intersaison : une saison de transition

4 saisons

La terre

L’intersaison est associée à la terre, qui représente le centre entre tous les éléments.

Entre chaque saison, l’énergie Qi retourne au centre de la Terre pour se régénérer. Nous pouvons ainsi nous préparer à la saison suivante et à ses nouvelles énergies. La terre est d’ailleurs un symbole de transformation : elle permet de passer d’une saison mourante à une saison naissante.

La rate, le pancréas et l’estomac

L’énergie de l’intersaison gouverne la digestion, et donc les organes de la rate, du pancréas et de l’estomac. Ces fonctions sont au cœur de notre organisme corporel et mental. C’est pourquoi l’intersaison peut mener à un sentiment d’anxiété et de stress face à la nouveauté et à l’inconnu à venir. Ces émotions sont la manifestation d’un estomac qui digère mal un changement.

Pour prendre soin de sa rate et de son estomac pendant cette période, il est conseillé de consommer des aliments frais (provenant de la terre) et chauds. C’est aussi le moment de manger plus léger pour soulager notre système digestif pendant cette période.

Conseils pour l’intersaison

  • Marchez pieds nus dans la nature pour vous reconnecter à la terre.
  • Consommez des aliments jaunes, comme la carotte, le potiron ou la pomme de terre.
  • Pensez à faire des pauses relaxantes pour ne pas céder à l’anxiété.

Envie d’en savoir plus sur la culture chinoise ?

La pensée chinoise vous intéresse ?

Vous voulez en savoir plus sur cette culture ancestrale et apprendre sa langue millénaire ?

Inscrivez-vous à notre lettre quotidienne de chinois !

Chaque jour, vous recevrez directement dans votre boîte mail des astuces pour apprendre le mandarin en autodidacte et des anecdotes sur la culture chinoise.

Une leçon par jour !

Reçois chaque matin une leçon GRATUITE de chinois par e-mail

C'est fait !