Quand j’ai commencé mon apprentissage du mandarin, on ne cessait de me répéter : « Quel courage ! Le chinois, c’est la langue la plus difficile au monde ! » À en croire les idées reçues, il allait me falloir 10 ans pour acquérir un bon niveau à l’oral et à l’écrit. 10 ans, c’est long… et totalement décourageant.

Pourtant avec de la motivation et surtout les bonnes méthodes, il est possible d’apprendre le chinois en six mois et d’obtenir le HSK6 en moins de deux ans. Inimaginable ? Ce ne sont pourtant pas les exemples qui manquent :

Mark Zuckerberg, qui malgré son emploi du temps de ministre, a réussi à apprendre le chinois en un temps records. Il a même donné une interview entièrement en mandarin à l’université de Tsinghua qui a impressionné les internautes chinois.

Si vous souhaitez progresser rapidement en chinois, tenir de véritables conversations avec des natifs ou même travailler en Chine, mais que vous n’avez pas une décennie devant vous, la suite de cet article va vous intéresser.

Vous allez y découvrir :

  • Pourquoi apprendre à parler chinois est plus facile que vous ne le pensez ;
  • Combien de temps (de façon réaliste) faut-il étudier pour atteindre un niveau courant en mandarin ;
  • Des cas concrets de personnes qui ont appris à parler cette langue en moins de 3 mois ;
  • Un exemple de plan d’étude que vous allez pouvoir mettre en place tout de suite.

Vous êtes prêt à changer d’état d’esprit et à croire en vos capacités ? C’est parti !

Pourquoi apprendre le chinois est plus facile que vous ne le pensez ?

quelle langue apprendre

Apprendre le chinois est plus facile (et rapide) que l’anglais, ou même l’espagnol

Alors que l’anglais et l’espagnol sont enseignés dans presque tous les collèges et lycées de France, le chinois reste une option facultative que peu d’étudiants choisissent. Pourtant, tout le monde est d’accord pour dire qu’il s’agit d’une des langues les plus utiles. La Chine est non seulement un des pays les plus peuplés au monde, mais également l’une des plus grandes puissances économiques.

Mais alors, pourquoi si peu de personnes apprennent-elles le chinois ? Parce que le mandarin a la réputation d’être la langue la plus difficile à maîtriser ! Cette idée reçue fait peur et décourage de nombreux étudiants, qui préfèrent se lancer dans l’étude d’une langue jugée plus facile, comme l’anglais ou l’espagnol.

Pourtant, contrairement à ces clichés, le chinois n’est pas nécessairement plus difficile à apprendre que l’anglais. En réalité, c’est même le contraire. J’ai d’ailleurs longtemps pensé que j’étais « nulle » en langues, parce que je galérais en anglais et en néerlandais. J’ai compris que ce n’était pas le cas quand j’ai commencé à apprendre le mandarin. En tant que débutante, j’ai très vite progressé et pu tenir mes premières conversations.

Je compare d’ailleurs très souvent l’apprentissage de l’anglais et du chinois à celui du violon et du piano.

L’anglais, c’est comme le violon : il faut travailler d’arrache-pied pour acquérir les bases. Le violon n’a pas de frettes et est difficile à prendre en main. Vous allez en faire des fausses notes avant de jouer correctement votre premier morceau !

En anglais, c’est pareil, vous mettrez probablement quelques mois avant de pouvoir tenir vos premières conversations. Vous devrez d’abord maîtriser les règles de grammaire (verbes modaux, verbes irréguliers, prépositions…) Mais une fois ces bases acquises, vous progresserez rapidement.

Pour le chinois et le piano, c’est l’inverse. Vous pourrez rapidement parler un chinois basique ou jouer vos premiers morceaux. Il suffit d’appuyer sur les « bonnes touches ». Les difficultés n’arrivent qu’une fois un certain palier atteint.

Contrairement aux idées reçues, vous pourrez donc très rapidement vous débrouiller en chinois ! En seulement quelques leçons, vous saurez déjà vous présenter, commander des plats au restaurant ou demander votre chemin en mandarin.

Spécificités de la langue chinoise :

 

  1. Les tons : le chinois comporte très peu de combinaisons de sons possibles et les mots sont très courts (une à trois syllabes). Pour distinguer les mots entre eux, le chinois possède 4 tons. Il est important de bien les prononcer pour se faire comprendre, sinon vous risquez quelques malentendus. Pour ne donner qu’un exemple, j’ai un jour demandé un couvre-lit (bèizi) dans un bar, alors que je voulais un verre (bēizi). La serveuse m’a fait un drôle de regard !
  2. Les caractères : le chinois ne s’écrit pas avec des lettres. Chaque syllabe correspond à une unité de sens, qui est représentée par un caractère. Ne vous inquiétez pas, les sinogrammes suivent une certaine logique ! Une fois que vous saurez en dessiner quelques-uns, vous apprendrez les autres de plus en plus rapidement.
  3. La grammaire : la logique chinoise est un peu différente de la nôtre. Il faut comprendre comment fonctionne la langue, mais la grammaire en elle-même est relativement simple. Saviez-vous qu’il n’y a pas de genre, de pluriel et de conjugaison en mandarin ?

Au début de votre apprentissage, concentrez-vous sur la maîtrise des tons, sur la composition des caractères et sur les structures grammaticales de base en chinois. Vous pourrez ensuite tenir vos premières conversations !

Besoin d’aide pour surmonter ces trois difficultés de la langue chinoise ?

Chinois Tips vous offre une formation gratuite de 7 jours avec toutes les méthodes dont vous aurez besoin pour progresser rapidement en chinois.

Estimation du temps que prend l’apprentissage du mandarin

Temps estimé pour apprendre le mandarin

Venons-en à la question que tous les débutants se posent : combien de temps faut-il pour apprendre le chinois ? Si vous êtes un élève sérieux, appliqué, et réellement motivé, le temps nécessaire est de :

  • 3 mois pour atteindre un niveau débutant (90 jours, c’est d’ailleurs la durée idéale pour se fixer un nouvel objectif) ;
  • 1 an pour arriver à un niveau intermédiaire (HSK 4)
  • 2 à 3 ans pour atteindre un niveau avancé et parler couramment chinois.

Pour arriver à un résultat aussi rapide, vous devrez consacrer quelques heures par jour à ce nouveau challenge. Je vous conseille d’utiliser la fameuse loi de Pareto, dont le principe est le suivant : environ 80 % des effets sont le produit de 20 % des causes. Pour être efficace, consacrez 20 % de votre temps d’étude à la théorie, et 80 % à la pratique. Une heure de théorie suffira par jour, mais saisissez toutes les occasions de pratiquer la langue. Regardez des films, parlez avec des natifs, écoutez des chansons ou des podcasts.

Si vous avez l’occasion de partir étudier en Chine, vous apprendrez d’autant plus vite :

  • Niveau débutant : 1 mois ;
  • Niveau intermédiaire : 6 mois ;
  • Niveau avancé : 1 à 2 ans.

Personnellement, j’ai beaucoup plus progressé pendant mon Erasmus de six mois en Chine et lors de mon voyage de deux mois à Taïwan que pendant mes cinq années à l’université en traduction anglais/chinois. Mon apprentissage du chinois fut plus efficace parce que j’étais confrontée à des situations réelles. Je devais me débrouiller pour résoudre mes problèmes quotidiens.

Si vous n’avez pas l’occasion de partir en Chine, faites-vous des amis chinois qui, si possible, ne parlent pas bien français. Vous pouvez par exemple rencontrer des expatriés ou des étudiants en échange universitaire.

Pour s’améliorer rapidement, il ne faut pas se contenter des cours donnés en classe, mais profiter de toutes les ressources disponibles pour apprendre le chinois en ligne et pratiquer avec des natifs.

Qualités requises pour parler couramment chinois

 

  • Curiosité : il faut avoir envie d’apprendre la langue, mais aussi de découvrir la culture en regardant des films, en lisant des livres, en se renseignant sur l’histoire du pays, ses us et coutumes, etc.
  • Organisation : il faut dégager une heure par jour pour la théorie et installer une routine de travail efficace.
  • Débrouillardise : il faut trouver les ressources pour pratiquer, son binôme, etc.
  • Persévérance et rigueur : il ne faut rien lâcher !

Freins qui peuvent vous ralentir l’apprentissage du chinois

 

  • Manque de méthode et d’accompagnement : sans méthodologie adéquate, on s’éparpille, on perd du temps et on se démotive !
  • Manque de temps : les contraintes du quotidien ne nous laissent pas toujours le temps de sortir nos cahiers de chinois ou de chercher des occasions de pratiquer.
  • Isolement : comme peu de monde apprend le chinois, on rencontre rarement des personnes qui partagent les mêmes difficultés que soi.
  • Langue non popularisée : on côtoie très peu la culture et la langue chinoise en France, contrairement à la culture américaine.

Ils ont appris à parler chinois en seulement quelques mois

Scott Young

Scott Young est un blogueur américain spécialisé dans l’apprentissage rapide qui s’est lancé le défi d’apprendre le chinois en 3 mois en suivant un apprentissage assez intense. Avant de se lancer dans ce challenge, il ne pouvait exprimer que des idées très simples en mandarin.

Pour progresser rapidement, il a planifié 6 heures d’apprentissage théorique par jour (deux heures de cours particulier, deux heures d’ANKI et deux heures de grammaire et de vocabulaire).

En plus de ces six heures quotidiennes, Scott s’est fixé une règle : pas d’anglais pendant ces trois mois ! Il saisissait toutes les occasions de pratiquer son chinois.

Vous vous demandez quel niveau a atteint Scott Young à la fin de ce défi ? Jugez par vous même :

Bien évidemment, tout le monde n’a pas besoin de suivre un apprentissage aussi intensif. Mais ce challenge prouve à tous les débutants ce qu’il est possible de faire quand on s’investit à 100 %.

Alex de Chinois Tips

Alex, a atteint un niveau courant en chinois (HSK6) en seulement 20 mois.

Voici comment il a fait:

Tout a commencé le jour où je me suis rendu compte que je pouvais rentabiliser les trois heures que je passais tous les jours dans le métro en me lançant le challenge d’acquérir une nouvelle compétence : apprendre à parler le mandarin.

 

J’ai été grandement inspiré par les méthodes d’apprentissage de Scott, même si j’ai commencé en ne pratiquant que 20 minutes par jour dans les transports. Mais petit à petit, en voyant mes progrès, j’ai commencé à m’investir davantage : tuteur de chinois, tables de conversation, podcasts, toutes les occasions étaient bonnes à prendre pour pratiquer mon chinois !

 

Une fois le niveau intermédiaire atteint, être capable de me débrouiller en chinois ne me suffisait plus, je voulais devenir excellent. Je suis donc parti en immersion totale en Chine apprendre le mandarin à pleins temps et j’ai ainsi validé le HSK6 en moins de 2 ans d’apprentissage !

Pour en savoir plus sur le parcours d’Alex et sur ses méthodes pour apprendre le chinois rapidement, découvrez l’article : Comment j’ai appris à parler chinois en 20 mois.

Tom Gauthier

Tom Gauthier est un polyglotte expérimenté dans l’apprentissage rapide des langues. Il a appris a parlé huit langues, dont le russe, le turc, et le chinois bien sûr.

Parti de zéro, il s’était donné comme but d’apprendre à parler mandarin afin d’impressionner ses amis taïwanais la prochaine fois qu’il les verrait, c’est à dire dans 6 mois. Sa priorité était donc d’être le plus rapidement possible capable de parler la langue dans des conversations naturelles.

Chaque semaine, il prenait des cours sur Skype avec un tuteur trouvé sur iTalkie qui lui apprenait le vocabulaire et les façons de parler qui s’utilisent réellement en Chine.

Pour en savoir plus sur ses méthodes pour atteindre un niveau de conversation en seulement 3 mois, je vous invite à écouter le podcast : 3 mois pour apprendre à converser en chinois.

Vous pouvez également lire cet article : Apprendre le chinois rapidement grâce à la méthode des 90 jours.

Outils et méthodes pour garder la motivation

Anki chinois

Anki est un outil qui permet de mesurer vos progrès en chinois

L’application ANKI

ANKI est une application gratuite qui permet de réviser son vocabulaire de chinois de manière bien plus efficace qu’avec une simple liste de mots. Cette application part du principe que la mémorisation sur le long terme repose sur la répétition espacée. Pour retenir un mot, il faut le réviser juste avant de l’oublier. Cet outil simule des flashcards, avec une question sur le recto et la réponse sur le verso. Des algorithmes calculent les moments idéaux pour revoir une carte et vous permettre d’ancrer les mots dans votre mémoire.

La méthode du café allongé

La méthode du café allongé permet d’acquérir de la discipline dans l’apprentissage d’une compétence, et donc de persévérer dans le temps. Elle consiste à intégrer une nouvelle habitude (ici l’apprentissage du mandarin) à une ancienne (boire son café le matin par exemple) pour créer un automatisme. Ainsi, à chaque fois que vous prendrez votre café, vous sortirez vos cours de chinois pour pratiquer. Plus moyen d’oublier !

L’idée est d’étudier chaque jour quelque chose de simple et sans prise de tête pour prendre du plaisir dans son apprentissage. Vous pouvez jouer sur une application en chinois comme Hello Chinese ou Duo Lingo, écouter un podcast ou encore regarder un TV Show (comme « 爸爸去哪儿 », vous risquez de devenir accro). L’important est de tenir 3 semaines consécutives, sans louper un seul jour.

Vous ne buvez pas de café ? Pas de problème, cette méthode marche avec n’importe quelle habitude quotidienne. Vous pouvez tout aussi bien écouter un podcast en faisant votre jogging ou jouer sur votre appli préférée dans le bus.

Les plateformes pour apprendre le chinois

Pour apprendre le chinois rapidement et garder la motivation, vous devez vous trouver un binôme.

Il vous permettra de pratiquer tous les jours dans des situations réelles. Vous apprendrez les structures de phrases et le vocabulaire réellement utilisé par les natifs, et non pas celui qu’on trouve uniquement dans les manuels de chinois.

Il existe de nombreuses plateformes qui vous permettront de faire de belles rencontres virtuelles : Meetups.com, Hello Talk, Conversation Exchange ou encore My Language Exchange. Alex vous présente tous les avantages et inconvénients de ces différentes plateformes sur le forum de Chinois Tips.

Don’t Break The Chain

Don’t Break The Chain est une arme redoutable pour rester régulier dans l’apprentissage d’une nouvelle compétence, comme le chinois. Cet outil aide à trouver la régularité en faisant visualiser une chaîne de succès. Pour ne pas briser la chaîne, il faut s’exercer tous les jours. Ces petits gestes répétés vous mèneront à la réussite !

La routine à mettre en place pour progresser rapidement en chinois

Maintenant que vous savez qu’il est possible d’apprendre le chinois en un temps record, il va falloir mettre en place une routine en béton armé !

Je vous rassure, vous n’êtes pas obligé de tout faire dès les premiers jours. En réalité, je vous le déconseille même.

Commencez simplement par prendre l’habitude de la méthode du café allongé pendant 3 semaines, et mettez en place petit à petit d’autres habitudes. Vous verrez, au fur et à mesure que vous ferez des progrès, vos séances d’apprentissage deviendront addictives !

Voici la routine que je vous propose pour atteindre un niveau intermédiaire en chinois en 3 mois :

  • Au réveil : commencez la journée en douceur en allumant la radio en chinois pendant que vous vous habillez ou brossez les dents. Cette habitude est idéale pour travailler son écoute passive.
  • Pendant la pause café : révisez votre vocabulaire pendant 20 minutes avec ANKI.
  • Dans le métro/voiture : écoutez des podcasts sur la Chine.
  • Pendant la journée : papotez avec des amis chinois sur Wechat.
  • En rentrant du travail : révisez votre chinois grâce à des manuels ou une formation en ligne. C’est le moment plus théorique de la journée !
  • Juste après la théorie : prenez 30 minutes pour tracer les nouveaux caractères appris et répéter la prononciation et les tons de ces nouveaux mots.
  • En soirée : regardez un film ou lisez un livre en chinois.
  • Le week-end : rencontrez de nouveaux amis chinois.

Alors, prêt à vous lancer un nouveau défi ?

Inscrivez-vous à notre lettre quotidienne et recevez une nouvelle astuce par jour pour progresser rapidement en chinois.

Une leçon par jour !

Reçois chaque matin une leçon GRATUITE de chinois par e-mail

C'est fait !