Vous regardez des dramas historiques chinois ?

Vous avez alors dĂ» remarquer la beautĂ© des vĂȘtements traditionnels portĂ©s par les personnages !

Des hanfu amples et colorés aux qipao en soie brodée, les tenues de la Chine antique et impériale sont somptueuses.

Ces tenues traditionnelles sont profondĂ©ment ancrĂ©es dans la culture chinoise et nous font dĂ©couvrir l’histoire de l’Empire du Milieu sous un nouveau jour.

Je vous préviens : aprÚs la lecture de cet article, il y a de fortes chances que vous aimeriez remonter le temps pour enfiler les robes si élégantes des dynasties Han, Tang ou Ming


Les costumes traditionnels chinois : en bref

Le Hanfu : 汉服

Le Hanfu

Le hanfu, vĂȘtement traditionnel chinois, aurait Ă©tĂ© imaginĂ© par le mythique Empereur Jaune (Huang Di – é»„ćž).

Sa femme aurait quant Ă  elle inventĂ© l’élevage du ver Ă  soie. Ce costume a Ă©tĂ© portĂ© par tous les peuples chinois jusqu’à la dynastie mandchoue Qing, oĂč il a Ă©tĂ© interdit et remplacĂ© par le qipao.

La forme du hanfu varie selon les différentes dynasties.

Ses caractéristiques principales sont le fameux col croisé, la ceinture à la taille, les manches relativement évasées et la longue jupe ample.

AprĂšs la rĂ©volution de 1912, le hanfu a Ă©tĂ© Ă  nouveau portĂ© comme tenue de cĂ©rĂ©monie par Yuan Shikai. Cependant, le gouvernement de l’époque voulait montrer une Chine plus moderne, et les Chinois ont commencĂ© Ă  porter des costumes Ă  l’occidentale.

Aujourd’hui, le hanfu n’a pas totalement disparu.

Il y a quelques annĂ©es, il y a d’ailleurs eu une mode chez les jeunes Chinois qui consistait Ă  porter ce vĂȘtement traditionnel dans la rue au quotidien en mĂ©moire du passĂ©.

De nos jours, on le porte aussi lors de grandes occasions comme les fĂȘtes traditionnelles chinoises ou les commĂ©morations historiques.

La Qipao æ——èą

Qipao traditionnelle

La qipao traditionnelle a été inventée sous la dynastie mandchoue Qing.

À l’époque, elle Ă©tait ample et le tissu Ă©tait drapĂ©. elle couvrait presque tout le corps, sauf les orteils, les mains et la tĂȘte. Les femmes la portaient au quotidien.

Cependant, la qipao tel qu’on la connait aujourd’hui a Ă©tĂ© popularisĂ©e entre les annĂ©es 20 et 1949 Ă  Shanghai.

Elle était portée par des célébrités et des femmes de la classe supérieure de la mégapole.

Son succĂšs est dĂ» Ă  Madame Wellington Koo, ancienne premiĂšre dame de Chine, qui est apparue en qipao dans le magazine Vogue.

Son adaptation de la qipao avait fait sensation : elle l’avait coupĂ© au genou ! À l’époque, la qipao Ă©tait portĂ© comme un vĂȘtement dĂ©contractĂ©.

Aujourd’hui, les Chinois portent toujours la qipao moderne pour des occasions formelles ou des cĂ©lĂ©brations.

Elle est par exemple portée lors de mariages, lors du Nouvel An ou encore en tant que tenue de travail dans certains secteurs.

Si vous voyagez en Chine, vous verrez trĂšs certainement des femmes porter la qipao !

Pss : D’ailleurs, pensez Ă  tĂ©lĂ©charger votre checklist des choses Ă  emporter dans votre valise pour ce beau voyage !

Le tangzhuang (ć”èŁ)

tangzhuang

Le tangzhuang est une veste traditionnelle chinoise, particuliÚrement portée par des hommes.

Contrairement Ă  ce que l’on pourrait penser, cette veste ne tire pas son origine de la dynastie Tang, mais de celle des Qing. Il s’agissait d’une veste inspirĂ©e des tenues des cavaliers mandchous.

Alors, pourquoi ce nom ? C’est un nom qui a Ă©tĂ© inventĂ© par les Chinois d’outre-mer.

Comme la dynastie Tang Ă©tait l’une des plus connues, les Ă©trangers appelaient parfois les Chinois « peuple Tang », et leur costume Ă©tait appelĂ© « tangzhuang », ce qui signifie littĂ©ralement « vĂȘtement des Tang ».

De nos jours, cet habit est principalement porté pour des occasions formelles.

On peut le reconnaßtre grùce à ces 4 caractéristiques distinctives :

  • Le col droit mao avec l’ouverture symĂ©trique.
  • Les nƓuds chinois qui servent de boutons ou de dĂ©corations.
  • Le tissu en soie brodĂ©e (authentique ou pas).
  • Les Ă©paulettes Ă  l’occidentale.

L’histoire passionnante de la mode sous les diffĂ©rentes dynasties

Dynastie Shang : CrĂ©ation du YiChang (èĄŁèŁł)

Yichang

Saviez-vous que pendant la Chine Antique, les hommes portaient des robes et des jupes ? 👗

Plus prĂ©cisĂ©ment, ils portaient une longue tunique (èĄŁ yi) descendant jusqu’aux genoux avec une jupe Ă©troite (èŁł chang) arrivant aux chevilles.

Ce modĂšle est Ă  l’origine de la mode vestimentaire traditionnelle de l’Empire du Milieu et du cĂ©lĂšbre Hanfu (dont nous reparlerons dans la suite de cet article).

Selon la symbolique chinoise, le Yi reprĂ©sente le Ciel, et le Chang la Terre. La tenue complĂšte reprĂ©sente la rĂ©vĂ©rence pour l’univers.

Ces habits Ă©taient simples et fonctionnels. La tunique de l’époque Ă©tait attachĂ©e par une large ceinture. Un pan de tissu (bixi 蔜膝) y Ă©tait accrochĂ© et descendait jusqu’aux genoux.

C’est Ă  cette Ă©poque qu’il y a eu le premier col croisĂ© avec la bande de tissu de droite au-dessus et celle de gauche en dessous (äș€é ˜ćłèĄœ).

👉DĂ©couvrez aussi l’histoire des dynasties chinoises.

Dynastie Zhou : crĂ©ation du Shenyi (æ·±èĄŁ)

æ·±èĄŁ 2

Sous les Zhou, la hiĂ©rarchie sociale s’est renforcĂ©e
 et les vĂȘtements ont pris des connotations rituelles.

Les couleurs, les styles et les motifs des tenues se sont alors mis à différer selon le statut des personnes.

Le rouge Ă©tait aussi une couleur extrĂȘmement importante sous la dynastie Zhou.

Le vermillon, reprĂ©sentant l’élĂ©ment du feu 火, Ă©tait considĂ©rĂ© comme la couleur la plus noble et prestigieuse de toutes !

C’est sous les Zhou qu’est apparu le premier Shenyi (æ·±èĄŁ).

La particularitĂ© de ce vĂȘtement est que la jupe et le haut sont cousus ensemble, enveloppant le corps dans sa totalitĂ©.

Dynastie Qin : la mode passe au noir

Vetement traditionnel chinois Dynastie Qin

Il s’agit de la premiĂšre dynastie impĂ©riale de l’histoire de Chine.

Le nouvel empereur se donne une grande mission : centraliser le pouvoir et unifier le pays. Et tout y passe : une monnaie unique est crĂ©Ă©e, les poids et mesures sont standardisĂ©s, l’écriture est unifiĂ©e
 et la mode ne fait pas exception !

Bien que la dynastie Qin ne soit pas restĂ©e au pouvoir assez longtemps pour imposer une seule façon de s’habiller, l’empereur rĂ©ussit nĂ©anmoins Ă  unifier la couleur des tenues. Il imposa le noir.

Pourquoi un choix de couleur aussi peu funky ? Non, l’empereur Qin Shi Huangdi 構皇澝 n’était pas un homme dĂ©primé  mais plutĂŽt un passionnĂ© du Yin et du Yang et de la ThĂ©orie des 5 ÉlĂ©ments.

Comme la dynastie Zhou Ă©tait associĂ©e Ă  l’élĂ©ment du feu et Ă  la couleur rouge, la dynastie Qin fut associĂ©e Ă  l’eau et au noir, car l’eau peut Ă©teindre le feu. Une mĂ©taphore pour signer la fin des Zhou
 😉

Le style des robes n’a pas beaucoup changĂ© Ă  cette pĂ©riode. Les Chinois portaient une longue tunique ample avec des manches trĂšs Ă©vasĂ©es.

Dynastie Han : le Hanfu (汉服)

black hanfu

C’est sous la dynastie Han que le port du Hanfu se gĂ©nĂ©ralise.

Et c’est d’ailleurs de cette dynastie que le vĂȘtement tire son nom ! LittĂ©ralement, Hanfu signifie « le vĂȘtement » 服 des « Han » 汉.

Pendant les 200 premiÚres années, ils ont gardé les costumes sombres de la dynastie Qing. La cour était habillée en noir, seules les robes pour les sacrifices étaient rouges.

Le rouge a ensuite progressivement remplacĂ© le noir. Mais les Chinois pouvaient aussi porter des vĂȘtements d’autres couleurs pour fĂȘter les saisons.

Le choix de la couleur était alors dicté par la théorie des 5 éléments :

  • gris – vert pour le printemps ;
  • rouge pour l’étĂ© ;
  • jaune pour l’automne ;
  • noir pour l’hiver.

En ce qui concerne les accessoires, les Han portaient de nombreux chapeaux. Il y avait de nombreux styles différents qui reflétaient le statut social de celui qui le portait.

Pss : saviez-vous que l’écriture chinoise s’appelle hanzi (æ±‰ć­—). Cela signifie « l’écriture des Han ».

Vous voulez apprendre les bases du chinois ? Inscrivez-vous au challenge de 7 jours pour découvrir les fondamentaux de cette langue passionnante !

Dynastie Tang : Des vĂȘtements plus ajustĂ©s

Vetement traditionnel chinois dynastie Tang

Sous la dynastie Tang, les vĂȘtements traditionnels chinois ont connu une grande Ă©volution.

Les robes pour femmes sont devenues plus ajustées, plus légÚres et plus décontractées. Les manches étaient plus courtes, voire inexistantes.

La dynastie Tang Ă©tait prospĂšre, et ça se reflĂ©tait dans les styles d’habits de l’époque.

Les couleurs étaient souvent vives et variées, y compris le rouge, le jaune, le bleu et le violet. Les tissus étaient luxueux et coûteux.

Les accessoires étaient importants, avec des coiffures élaborées pour les femmes et des chapeaux assortis pour les hommes. Les bijoux étaient aussi populaires.

Sous les Tang, le jaune a Ă©tĂ© associĂ© Ă  la couleur des empereurs, car il rappelle l’or.

Durant cette pĂ©riode, les personnes ordinaires n’étaient pas autorisĂ©es Ă  porter du jaune.

Imaginez
 vous vouliez porter une magnifique jupe de cette couleur. Eh ben non : seul l’empereur pouvait la porter ! 💛

Je trouve que les tenues traditionnelles sous les Tang Ă©taient particuliĂšrement belles.

Qu’en pensez-vous ? Partagez votre avis dans les commentaires !

Dynastie Song : le beizi è€™ć­

Beizi chinois

Lors des Song, la mode a continuĂ© sur la mĂȘme lignĂ©e que pendant les Tang.

Un nouveau vĂȘtement est tout de mĂȘme apparu : le beizi (è€™ć­), une sorte de longue cape traditionnelle que les femmes portaient par-dessus leur robe.

Laissons ces jolies robes de cĂŽté  Les Mongols attaquent la Chine !!!

Dynastie Yuan : La mode mongole

Il faut savoir que l’Empire mongol Ă©tait multiethnique.

À l’époque, il y avait donc plusieurs façons de s’habiller selon l’ethnie, le rang social ou les occasions.

Pendant cette pĂ©riode, les Chinois Han n’étaient pas forcĂ©s de porter des habits mongols, comme ce fut le cas plus tard avec la dynastie mandchoue Qing.

Dynastie Ming : un retour au style traditionnel Han

Ming dynastie

AprĂšs l’invasion mongole, les Chinois ont voulu se reconnecter Ă  leur propre culture. Les tenues Ă©taient donc trĂšs similaires Ă  ce qui se faisait sous les Han, les Tang et les Song.

L’empereur Hongwu aurait dĂ©crĂ©tĂ© que « tous les styles de vĂȘtements et de chapeaux devaient ĂȘtre restaurĂ©s sous les standards des Tang ».

Les hommes, quant à eux, portaient de longues tuniques, souvent en soie ou en coton, avec un col haut et des boutons décoratifs sur le devant. Ces tuniques étaient souvent portées avec un pantalon assorti et des chaussures plates.

Sous la dynastie Ming, les vĂȘtements fĂ©minins ont adoptĂ© un style plus modeste.

Les femmes portaient gĂ©nĂ©ralement un haut midi sur une longue jupe, ce qui crĂ©ait l’illusion d’une silhouette Ă©lancĂ©e. Elles portaient Ă©galement une cape brodĂ©e. Les couleurs pastel et claires Ă©taient trĂšs en vogue.

La dynastie Ming est la derniÚre dynastie chinoise Han
 Celle-ci fut renversée par un peuple nomade mandchou, qui établit à sa place la dynastie Qing.

Dynastie Qing : La fin des Hanfu et le début des qipao et du tangzhuang

Qing Dynasty traditional qipao

Sous la dynastie mandchoue Qing, le port du Hanfu a été formellement interdit.

Les hommes devaient porter la fameuse natte et le tangzhuang (ć”èŁ tĂĄngzhuāng). Il s’agissait d’une sorte de veste Ă  col droit inspirĂ©e des vestes d’équitation des cavaliers mandchous.

Elle Ă©tait souvent associĂ©e Ă  une jupe portefeuille jusqu’à la cheville.

Les femmes, quant Ă  elle, Ă©taient tenues de porter la fameuse qipao.

À l’époque, ce vĂȘtement ne ressemblait en rien Ă  celui que l’on connait aujourd’hui ! Il Ă©tait long et ample, avec beaucoup de drapĂ©s. Il couvrait presque tout le corps, sauf les orteils, les mains et la tĂȘte.

Il était alors porté tous les jours et pour toutes les occasions.

Et voilĂ , nous avons fait le tour des vĂȘtements traditionnels Ă  travers les diffĂ©rentes dynasties chinoises !

Tu sauras désormais repérer les styles de robes dans tes dramas et films chinois préférés, et les associer aux différentes époques. La classe !

J’espùre que ce voyage culturel t’a plu.

Puis, je te rassure : si tu veux porter une de ces tenues, pas besoin de voyager dans le temps. À PĂ©kin, il est possible d’essayer des costumes des diffĂ©rentes Ă©poques et de poser pour prendre des photos.

Si tu as la chance de partir en Chine, c’est une expĂ©rience Ă  tenter !

Dis-moi en commentaire quel est le style vestimentaire chinois que tu prĂ©fĂšres. Personnellement, j’adore les tenues traditionnelles des Tang et la qipao moderne !

Un peu de vocabulaire

Français Chinois Pinyin
Hanfu 汉服 hĂ nfĂș
Qipao æ——èą qĂ­pĂĄo
Tangzhuang ć”èŁ tĂĄngzhuāng
Le feu 火 huǒ
VĂȘtement èĄŁæœ yÄ«fĂș
Rouge çșąè‰Č hĂłngsĂš
Jaune 黄è‰Č huĂĄngsĂš
Mode æ—¶èŁ… shĂ­zhuāng

Apprendre le mandarin avec Chinois Tips

Tu étudies le chinois, mais tu te sens bloqué dans ton apprentissage ?

Tu aimerais pouvoir tenir une conversation simple avec des Chinois ? Ou découvrir la culture millénaire de ce pays ?

Inscris-toi à notre lettre quotidienne de Chinois et reçois chaque matin une mini leçon dans un format agréable.

De quoi rester motivĂ© au quotidien et faire des progrĂšs Ă  la vitesse de l’éclair ! ⚡

Une leçon par jour !

Reçois chaque matin une leçon GRATUITE de chinois par e-mail

C'est fait !