Les fêtes traditionnelles chinoises reflètent la richesse et la diversité de ce pays à la culture millénaire.

Pour ces occasions, il est d’usage de respecter de nombreuses coutumes. Danses, plats typiques, lanternes, offrandes et visites familiales rythment ces journées de festivités.

Vous connaissez peut-être le Nouvel An chinois, mais avez-vous déjà entendu parler de la fête de la lune ou de celle de bateaux-dragons ?

Moins connues de par chez nous, ces célébrations sont tout aussi fascinantes. Partons à la découverte des fêtes du calendrier chinois, ainsi que de leurs légendes et traditions.

Dates des fêtes traditionnelles chinoises

Le calendrier chinois étant luni-solaire, les dates des fêtes traditionnelles varient d’une année à l’autre dans le calendrier grégorien.

  • La fête du Printemps : du 1er au 15e jour du 1er mois lunaire
  • La fête des Lanternes : le 15e jour du 1er mois lunaire
  • La fête des Morts : début avril, environ 15 jours après l’Équinoxe de printemps
  • La fête des Bateaux-dragons : le 5e jour du 5e mois lunaire
  • La fête des Fantômes affamés : le 15e jour du 7e mois lunaire
  • La fête de la Mi-Automne : le 15e jour du 8e mois lunaire
  • La fête du double 9 : le 9e jour du 9e mois lunaire
  • La soirée du 7 de la 7e lune : le 7e jour du 7e mois lunaire
  • La fête de Laba : le 8e jour du 12e mois du calendrier lunaire

La fête du printemps ou Nouvel An chinois

Informations générales

Le Nouvel An chinois est l’un des événements les plus marquants du calendrier lunaire. Il est toujours célébré entre le 21 janvier et le 20 février, lors de la deuxième nouvelle lune depuis le solstice d’hiver. Il ne s’agit pas d’une fête d’un soir comme le 31 décembre, mais de festivités qui s’étalent sur 15 jours.

Son nom chinois est 春节 (chūn jié), qui se traduit littéralement par « fête du Printemps ». À l’origine, il s’agissait d’une fête agricole qui marquait l’arrivée du printemps et donc la fin de la saison rude. Elle permettait de se réjouir des récoltes à venir.

La légende du Nouvel An chinois

En mandarin, « célébrer la nouvelle année » se dit « Guonian » (过年), dont le 过 signifie « passer » et dont le 年 signifie « l’année ». Le mot Nian fait référence à un monstre légendaire du même nom…

Selon la légende, Nian attaquait et dévorait les villageois la veille du Nouvel An. Ce monstre avait néanmoins une faille… Il était effrayé par la couleur rouge, le bruit et le feu. Pour l’éloigner, les Chinois peignaient leurs portes en rouge, allumaient des feux et faisaient du fracas en tapant des objets sur les murs.

Ces traditions sont toujours fort présentes lors du Nouvel An. Le rouge reste la couleur emblématique de la fête : tenues vestimentaires, enveloppes rouges et décorations sur les portes et fenêtres. Lors de cette fête, les Chinois allument également des torches et font claquer des pétards.

Quelques traditions et coutumes

Les retrouvailles familiales : le Nouvel An est une fête familiale lors de laquelle tous les membres de la famille se réunissent autour d’un bon repas pour festoyer ensemble.

Les jiaozi : ces raviolis chinois sont confectionnés la veille du Nouvel An chinoiscar ils symbolisent les réunions en famille et le bonheur. En effet, en chinois, le mot « jiao » est homonyme de « rencontre » et le mot « zi » signifie la « première période de la journée ».

Le caractère Fu : le Nouvel An est l’occasion de souhaiter les vœux pour l’année à venir. Le caractère fú (福 – bonheur) et le caractère chūn (春 – printemps) sont tracés à la main sur du papier rouge, puis collés à l’envers sur les montants de la porte d’entrée. Pourquoi sont-ils mis à l’envers ? Parce que le mot « renverser » (倒, dào) est homophone du mot « arriver » ( 到 dào). Le fait de placer ces caractères à l’envers signifie donc que « le bonheur est arrivé ».

Les pétards et feux d’artifice : maintenant que vous connaissez la légende de Nian, vous savez pourquoi les Chinois font claquer des pétards et des feux d’artifice lors du Nouvel An !

Le signe du zodiaque : chaque nouvelle année en Chine est associée à un animal et à un élément. Par exemple, l’année 2021 est celle du bœuf de métal.

Les hong bao : il s’agit d’un don d’argent réalisé dans une enveloppe rouge lors du réveillon pour porter bonheur et fortune.

👉À lire aussi : comment souhaiter une bonne année en chinois ?

La fête des Lanternes

Informations générales

La fête des Lanternes clôt le Nouvel An chinois et a donc lieu le 15e jour du 1er mois lunaire. En chinois, on l’appelle 元宵节 (yuánxiāojié). Cette célébration traditionnelle se déroule en soirée. À la tombée de la nuit, la population sort, une lanterne à la main pour une promenade nocturne.

La légende à l’origine de la fête

Selon la légende, un dieu menaçait d’incendier la capitale chinoise le 15e jour du premier mois lunaire. Un des habitants eut alors une idée astucieuse : il demanda à tous de sortir la nuit avec une lanterne et d’en accrocher sur les portes. Ainsi, le monstre, croyant que la ville était déjà en flammes, se retira.

Quelques traditions et coutumes

La dégustation de yuanxiao : il s’agit de boulettes de riz servies dans une soupe sucrée, dont la rondeur symbolise l’unité familiale.

Les lanternes : à la tombée de la nuit, les Chinois sortent avec une lanterne pour une promenade nocturne. Certains ont également pris l’habitude d’inscrire des devinettes sur les lanternes et de jouer à les résoudre pour gagner un cadeau. Cette coutume est apparue sous la dynastie des Song.

Les danses : dans certaines régions de Chine, des danses du dragon et du lion ont également lieu lors du festival des lanternes. Ces danses sont censées apporter chance et prospérité financière.

La fête des Morts, ou la fête de la pure lumière

Informations générales

La fête des Morts a lieu début avril, environ 15 jours après l’Équinoxe du printemps. Son nom chinois est 清明节 (qīngmīngjié), qui se traduit par « fête de la pure lumière ». Elle est appelée ainsi car, à ce moment de l’année, tout est clair et propre. Pendant cette période, les Chinois procèdent au nettoyage et à la visite des tombes. La fête des Morts chinoise est donc très différente de notre Halloween avec ses décorations et costumes effrayants.

Quelques traditions et coutumes

La visite des tombes : lors de la fête de qingming jie, les Chinois ont pour tradition de visiter et nettoyer les tombes familiales. Ils apportent également des offrandes : plats froids, fleurs, thé, alcool, etc.

Les papiers-monnaies : cette offrande est destinée à être brûlée afin d’envoyer de l’argent aux défunts pour qu’ils puissent l’ utiliser dans leur monde.

Les gâteaux Qingtuan : ces petites boulettes vertes sont farcies de haricots et cuites à la vapeur. Elles sont servies en dessert lors de cette fête traditionnelle chinoise.

La fête des Bateaux-dragons

Informations générales

La fête des bateaux-dragons, ou 端午节 (duānwǔjié) en mandarin, se célèbre le 5e jour du 5e mois du calendrier chinois. Son origine remonte à plus de 2 000 ans et rappelle la tentative de sauvetage de la noyade du poète national Qu Yuan.

La légende du poète Qu Yuan

Les coutumes de la fête des bateaux-dragons tirent leur origine d’une légende millénaire à propos de poète Qu Yuan, né en 340 avant J.-C. On raconte que Qu Yuan était fonctionnaire au Royaume de Chu. Après avoir été calomnié, il fut destitué de ses fonctions et forcé à l’exil. Pendant cette période, il écrivit de nombreux poèmes. Mais il finit par tomber dans une profonde dépression qui le poussa au suicide. Il se jeta dans la rivière Miluo de la province du Hunan le 5e jour du 5e mois lunaire pour tenter de s’y noyer.

Selon la légende, les citoyens se seraient précipités en bateaux pour tenter de le sauver, ou du moins pour essayer de récupérer son corps. Ils ne le retrouvèrent malheureusement pas. De peur que les poissons ne mangent sa dépouille, ils jetèrent des boules de riz gluant dans la rivière, espérant que les poissons choisiraient le riz plutôt que le poète. Cette légende explique les coutumes de courses de bateaux et de dégustation de gâteaux de riz lors de cette fête traditionnelle.

Quelques coutumes et traditions

Les courses de bateaux : il s’agit de l’activité la plus importante de cette fête, dont l’origine remonte à la légende de Qu Yuan. Lors de la course, chaque équipe a son bateau. On compte 30 marins et un batteur pour un bateau de 20 à 30 m de long et 1 m de large.

La dégustation de gâteaux de riz : ce plat traditionnel ressemble à un petit paquet de riz de forme triangulaire, enveloppé d’une feuille de bambou. Il est dégusté en mémoire du poète Qu Yuan.

Les petits sachets en tissu : lors de cette fête, les enfants portent un petit sachet rempli de plantes médicinales et aromatiques pour éloigner les mauvais esprits et maladies.

La fête des Fantômes affamés

Informations générales

Le 15e jour du 7e mois lunaire a lieu la fête des Fantômes affamés, ou 中元节 (zhōngyuánjié) en mandarin. Cette célébration tire son origine de l’époque des Han. Il s’agissait alors d’une cérémonie rituelle au cours de laquelle on remerciait les ancêtres et les défunts par des offrandes. De nos jours, des cérémonies et offrandes ont toujours lieu pendant cette période.

Quelques coutumes et traditions

Le Grand Puju : il s’agit d’un grand banquet préparé pour aider les esprits orphelins et les fantômes sauvages sur Terre à se délivrer de leur souffrance. Lors de ce banquet, les Chinois brûlent de l’encens et présentent des offrandes. Parmi celles-ci, on trouve des objets en papier mâché, des vêtements, de l’or et même parfois des smartphones ! Ces fêtes sont très bruyantes, avec de la musique assez forte, pour faire plaisir aux fantômes.

La fête de la Mi-automne ou fête de la Lune

Informations générales

La fête de la Lune, aussi appelée fête de la Mi-automne, a lieu le 15e jour du 8e mois lunaire. En chinois, elle se nomme 中秋节 (zhōngqiūujié). Il s’agit du jour de l’année où la pleine lune est la plus ronde et lumineuse. Elle symbolise l’unité de la famille et le rassemblement.

Quelques coutumes et traditions

Se rassembler en famille : la fête de la Lune est l’occasion de se réunir en famille autour d’un bon repas et d’organiser une sortie nocturne pour admirer cet astre céleste.

Manger des gâteaux de lune : cette pâtisserie traditionnelle est faite de farine de blé et d’une farce sucrée. Le gâteau est coupé en morceaux égaux et partagé entre les membres de la famille.

Profiter des défilés et des lanternes : lors de cette fête traditionnelle, des danseurs dragons défilent dans les rues et les Chinois font voler des lanternes.

La fête du Double Neuf

Informations générales

La fête du Double 9 a lieu le 9e jour du 9e mois lunaire, soit lors de la dernière lunaison de l’automne. Le chiffre 9 étant yang, cette célébration est également appelée « la fête du double yang », ou en chinois 重阳节 (chóngyángjié). Dans la culture traditionnelle chinoise, le yang symbolise la bonne fortune, le bonheur et la clarté.

Le chiffre 9 (九, jiǔ) est homonyme de « longtemps (久, pinyin : jiǔ). La fête du double 9 est donc symbole de longévité et a été officiellement désignée comme la « journée de la personne âgée ».

La légende de Chong Yang

On raconte que la fête du double 9 a vu le jour il y a 2 000 ans, sous la dynastie des Han de l’est. Selon la légende, un homme nommé Huan Jing apprenait le taoïsme auprès du maître Fei Changfand. Un jour, le maître prédit qu’une catastrophe allait arriver chez Huan Jing le 9e jour de la 9e lune. Pour y échapper, lui et sa famille devaient porter un petit sac rempli de crustacés, escalader une montagne et boire du vin de chrysanthèmes. Huan Jing suivit les conseils de son maître et s’en alla avec les siens dans la montagne. À son retour, tous ses animaux étaient morts. Depuis ce jour, on a pris l’habitude en Chine de porter des crustacés, de boire du vin de chrysanthème et d’escalader les montagnes pour fuir le mal.

Quelques coutumes et traditions

Grimper sur une montagne : la coutume perdure depuis l’Antiquité ! Encore aujourd’hui, l’activité principale de la fête traditionnelle chinoise du Double 9 consiste à grimper sur une hauteur pour pique-niquer.

Manger des gâteaux « double yang » : ces pâtisseries faites à base de farine, de jujubes, de marrons et de viande sont cuites à la vapeur. Accompagnées de vin de chrysanthème, symbole de longévité, elles aident à lutter contre la maladie et permettent de prolonger la vie.

Fêter les anciens : depuis 1989, la fête du double 9 est officiellement reconnue comme la fête des personnes âgées. Lors de cette occasion, des excursions sont organisées pour les retraités et il est d’usage d’offrir des cadeaux aux aînés.

La fête de Qixi

Informations générales

Célébrée le 7e jour du 7e mois lunaire, la fête de Qixi est considérée comme la Saint-Valentin chinoise. En mandarin, on la nomme 七夕(Qīxī), ce qui signifie « la nuit du septième mois ». À cette occasion, les amoureux s’échangent des mots doux, des chocolats et des fleurs.

La légende du Bouvier et de la Tisserande

La légende à l’origine de la fête de Qixi est très ancienne et poétique : il s’agit de celle du Bouvier et de la Tisserande. On raconte que ces deux époux avaient été punis par l’empereur céleste, qui leur interdit de se voir, à l’exception du 7e jour du 7e mois lunaire. Lors de cette journée, les pies émues par l’amour du couple se réunissent pour former un pont entre deux étoiles, permettant ainsi aux amants de passer une nuit ensemble.

Quelques coutumes et traditions

Contempler le ciel : lors du festival de Qixi, il est de coutume de contempler le ciel pour admirer les étoiles Altaïr et Véga, toujours séparées par la Voie lactée.

Offrir des cadeaux : Pour cette Saint-Valentin chinoise, les amoureux s’offrent des cadeaux en signe d’amour.

👉À lire aussi : Être en couple avec une Chinoise en Chine

La fête de Laba

Informations générales

La fête de Laba a lieu le 8e jour du 12e mois du calendrier lunaire. Son nom chinois est 腊八节 (làbā jiē). Cette fête traditionnelle marque le début des célébrations du Nouvel An chinois. Autrefois, la fête de Laba était caractérisée par des offrandes aux dieux et aux ancêtres. Aujourd’hui, elle a perdu sa connotation religieuse et est devenue une occasion de se réunir entre amis ou en famille.

Quelques coutumes et traditions

La bouillie de Laba : la coutume veut que pour cette fête, les Chinois mangent une bouillie de Laba, qui est un mélange de riz gluant, de jujubes, de marrons, de graines de lotus, de fruits secs et autres ingrédients divers.

La Chine est un pays fascinant, n’est-ce pas ?

Tout est différent de ce que l’on connaît : les fêtes, les traditions, la cuisine… mais aussi la langue !

Le mandarin est tellement différent de nos langues indo-européennes qu’on a tendance à penser qu’il est difficile à apprendre. Pourtant, avec la bonne méthode, le chinois est moins complexe qu’on ne le pense !

Inscrivez-vous à notre lettre quotidienne pour apprendre à parler chinois par vous-même en 1 leçon par jour !

Une leçon par jour !

Reçois chaque matin une leçon GRATUITE de chinois par e-mail

C'est fait !