Tu viens enfin d’arriver en Chine ?

Ça fait tout drôle n’est-ce pas …

Je m’en souviens encore comme si c’était hier :

Entre les démarches administratives, le décalage horaire à récupérer et les tracas du quotidien à gérer, la première semaine ressemble un peu à un parcours du combattant.

Pas de panique !

Dans ce guide je vais t’expliquer les choses les plus importantes à faire en arrivant sur le sol chinois et dans quel ordre les faire.

Ça te permettra d’éviter les principales galères que vivent les Occidentaux et de profiter au maximum de tes premiers jours en Chine.

Tu y trouveras également des conseils pour gérer toute la paperasse administrative qui t’attend en arrivant.

C’est parti !

#1 Ouvrir une ligne téléphonique

C’est la première chose à faire en arrivant et aussi la plus importante.

Pourquoi posséder un numéro de téléphone chinois est-il si important me demanderas-tu ? Après-tout ça peut attendre un peu non ?

He bien NON cela ne peut pas attendre ! Car en Chine tout (et j’insiste sur le absolument tout) est relié à ton numéro de téléphone.

Que ce soit pour commander de la nourriture en ligne, ouvrir un compte bancaire ou même utiliser des sites ou des applications chinoises, on te demandera systématiquement ton numéro de téléphone.

C’est un peu l’équivalent d’une adresse e-mail en Occident. La seule différence c’est que tous les numéros de téléphone chinois sont reliés à une ID.

C’est d’ailleurs comme cela que le gouvernement chinois peut traquer ses citoyens sur internet (mais c’est un autre sujet dont je te parle déjà ici).

Pour ouvrir une ligne téléphonique en Chine c’est très simple.

Il suffit de te rendre (muni de ton passeport) chez l’un des 3 opérateurs majeurs :

  • China Mobile
  • China Unicom
  • China Telecom

On te proposera alors de choisir parmi une liste de numéros de téléphone disponibles. Choisis celui qui te plaît (ou celui qui est le plus simple à mémoriser) et magie …

Te voilà enfin en possession d’une précieuse carte SIM chinoise ! ô joie \o/

Pour la petite anecdote lors de mon premier jour en Chine, le bus de l’aéroport m’avait déposé en plein centre-ville et j’étais complètement paumé.

Comme je n’avais aucune idée de là ou je me trouvais, je suis rentré dans un China Mobile juste devant l’arrêt de bus et 15 minutes plus tard, j’en suis ressorti avec la 3G et surtout, le GPS de mon téléphone m’a permis de trouver mon chemin jusqu’à mon hôtel.

Pense aussi à te noter les numéros d’urgence chinois qui sont :

  • La police : 110
  • Une ambulance : 120
  • Les pompiers : 119

#2 Apprendre à traverser la route

Maintenant que tu peux téléphoner, il est maintenant temps de voir la 2e chose la plus importante à faire en arrivant en Chine : Apprendre à traverser la route !

Heuu .. tu te fous de moi ou quoi .. C’est bon je suis assez grand(e) je sais traverser la route quand même !

Je suis très sérieux …

Car tu vas vite te rendre compte que ce n’est pas si facile que ça ! Déjà car le Code de la route chinois est différent de celui en France.

Par exemple quand le feu est rouge, les voitures peuvent quand même tourner à droite.

Idem pour les voitures qui veulent tourner à gauche. Parfois elles peuvent le faire alors que les piétons sont toujours en train de traverser la route en face.

Voici d’ailleurs un petit schéma pour t’illustrer le beau bordel que cela engendre et des dangers qui te menacent :

Même si c’est écrit dans le Code de la route, les piétons n’ont pas la priorité en Chine.

Autre problème : Les routes chinoises sont souvent très larges !

Or, le temps pour traverser la route lui est court. Donc c’est facile de se retrouver bloqué au milieu d’une 8 voies.

D’autant plus que les automobilistes chinois n’auront absolument aucun respect pour toi !

Car pour rappel en Chine, c’est la loi du plus fort. C’est-à-dire que les plus gros ont la priorité sur les plus petits et malheureusement pour toi, les piétons se trouvent tout en bas de la chaîne alimentaire.

Donc si personne ne te laisse passer quand tu as la priorité, alors je te laisse imaginer ce qui se peut se passer quand tu ne l’as plu …

Et si tu ajoutes à cela les chauffards (souvent des scooters) qui eux ignorent totalement le code de la route, tu risques littéralement ta vie quand tu traverses la route en Chine.

Voici néanmoins quelques astuces pour t’aider :

La règle d’or pour ne jamais avoir de problème en Chine, c’est de suivre le courant.

Concrètement ça veut dire que pour traverser la route, c’est beaucoup plus simple (et aussi moins dangereux) de traverser dans le sens de la circulation.

Attends toujours 2-3 secondes avant de traverser le temps de laisser ceux qui ont grillé le feu passer !

Ainsi, même si c’est rouge pour toi, il te restera encore quelques secondes pour finir t’a traversé avant que le feu ne passe au vert.

2e astuce : vérifie toujours les angles morts, même en tant que piéton.

En Chine il faut supposer qu’il y a toujours un scooter embusqué dans ton dos qui cherche à te doubler en queue poisson.

Donc fais supergaffe quand tu bifurques en tant que piéton. D’autant plus que ce sont des scooters électriques que tu n’entendras pas venir.

Enfin 3e astuce si vraiment personne ne te laisse traverser …

C’est de faire semblant de ne pas avoir vu la voiture arriver. Par exemple si c’est vert pour toi mais qu’un taxi arrive en mode « hop hop hop, Moi d’abord mécréant ! » …

Fais semblant de ne pas l’avoir vu, il sera ainsi obligé de s’arrêter !

C’est un coup à prendre et au début tu te feras de grosses frayeurs. Mais c’est très efficace car même si les taxis chinois sont des gros enfoi**, ils ne prendront jamais le risque de renverser un piéton (en particulier si c’est un laowai).

PS : Attention je dis bien « Fais semblant de forcer le passage » hein !

#3 Ouvrir un compte bancaire

OK maintenant que tu as un numéro de téléphone chinois et que tu sais traverser la route, il est temps de te rendre dans une banque chinoise pour y ouvrir un compte.

Comme pour le numéro de téléphone, c’est une étape importante car ça te permettra d’avoir une carte de crédit et de pouvoir payer avec les applications chinoises (Comme WeChat ou Alipay).

C’est également une étape importante à faire rapidement car tu auras besoin de ton passeport pour ouvrir un compte bancaire en Chine.

Or comme on le verra plus tard dans la suite de ce guide, tu perdras l’accès à ce dernier pendant plusieurs semaines lorsque tu feras ton permis de séjour.

Donc à faire le plus tôt possible, si possible durant la première semaine.

Pour ouvrir un compte bancaire c’est très simple, il suffit de te rendre dans l’une de ces 8 banques majeures de Chine :

  • Bank of China
  • Agricultural Bank of China
  • China Construction bank
  • Industrial and Commercial Bank of China
  • Bank of Communications
  • Standard Chartered Bank
  • Citibank
  • HSBC

L’opération prend moins de 30 minutes. Il suffit de remplir un formulaire et de faire un dépôt en cash (J’ai oublié le montant minimal mais c’est de l’ordre 100 yuans).

Parfois les banques ont un employé au guichet qui parle (plus ou moins) bien anglais. Donc n’hésite pas à demander si jamais ton chinois n’est pas au niveau.

Attention si tu te rends en Chine dans le cadre de ton travail, demande à ton employeur chez quelle banque il est préférable d’ouvrir un compte.

Parfois les entreprises chinoises ne peuvent travailler qu’avec certaines banques donc renseigne, toi, avant auprès de ton entreprise et demande-leur chez quelle banque il te faut un compte pour pouvoir recevoir ton salaire.

Pense aussi à télécharger l’application mobile de la banque afin de pouvoir gérer tes finances directement sur ton téléphone.

👉À regarder aussi : Ouvrir un compte dans une banque chinoise (et le connecter avec WeChat)

#4 Télécharger les applications chinoises du quotidien

En parlant d’application, il est maintenant temps de télécharger les applications qui te seront nécessaires dans ton quotidien en Chine.

Tu peux bien sûr survivre sans mais crois-moi, la vie en Chine est bien plus facile quand tout est à 3 clics sur ton téléphone !

En plus maintenant que tu possèdes une carte de crédit, tu pourras tirer pleinement profit de l’internet chinois.

La première application indispensable à télécharger est WeChat (微信)

Cette application te permettra de communiquer avec tes amis chinois, mais aussi de régler tes achats en scannant des QR codes et même de te déplacer en réservant un taxi ou un vélo libre-service.

C’est vraiment l’application couteau suisse qui te servira tout le temps en Chine donc si tu ne devais en télécharger qu’une seule, ça serait celle-là.

Alipay (支付宝)

À la base une application de paiement, c’est aujourd’hui une application couteau suisse au même titre que WeChat.

Tu pourras accéder à toutes sortes de services comme la possibilité de payer tes factures d’eaux et d’électricités, débloquer des vélos libres-services et même accéder à ton passe sanitaire (pratique durant l’épidémie de covid).

Didi Che (滴滴车)

C’est l’équivalent chinois de Uber. Indispensable pour te déplacer facilement en Chine.

En plus l’application est disponible en anglais. Donc si tu ne comprends pas le chinois tu pourras quand même l’utiliser.

J’aime bien coupler Didi avec l’application 高德地图 qui est une sorte de Google map mais en chinois, c’est-à-dire avec le nom des lieux écrits en chinois.

Pratique en cas de traduction foireuse d’un lieu sur Didi Che.

Meituan (美团) ou Elema (饿了吗)

Ce sont 2 applications de livraisons de nourriture à posséder.

Parfait en cas de petite faim ou pour te faire livrer directement à domicile. Pas besoin de prendre les 2, une seule suffit.

Je trouve Meituan un peu plus complet et plus généreux au niveau des réductions mais honnêtement c’est la même chose que Elema.

Tu peux aussi télécharger l’application Hema(盒马) qui est spécialisée dans le frais pour te faire livrer tes courses à domicile. C’est un bon complément à 美团 ou 饿了吗.

👉À regarder aussi : Comment lire un menu entièrement écrit en caractères chinois

Taobao (淘宝) ou Jingdong (京东)

2 équivalents chinois de Amazon qui raviront les fans de shopping en ligne.

C’est simple, si quelque chose existe sur terre, tu peux le trouver sur l’une de ces 2 applications.

La principale différence ce sont les délais de livraisons. Ils sont beaucoup plus courts sur Jing Dong par rapport à Taobao. Mais d’un autre côté, il y a plus de choix sur taobao.

À toi de voir celle qui te plaît le plus !

👉À lire aussi : Acheter sur Taobao : Le guide complet (inclus fiches de vocabulaire)

Pleco (Dictionnaire en ligne)

Enfin la dernière application indispensable à posséder sur ton téléphone en Chine est Pleco.

PLECO est un dictionnaire de chinois en ligne qui t’aidera notamment à traduire les caractères chinois que tu rencontreras dans ton quotidien.

Par exemple s’il y a un nom de plat que tu ne comprends pas sur l’application Elema, il suffit de copier-coller son nom dans PLECO pour afficher la traduction en anglais ou même en français.

C’est aussi une application pratique à posséder pour apprendre à parler chinois car chaque caractère est accompagné de nombreux exemples d’utilisations.

👉À lire aussi : Les meilleures applications pour apprendre le chinois en autodidacte

#5 Apprendre à (bien) parler chinois

Je parie que tu connais quelques mots de chinois appris pendant ton (long) trajet en avion (ou pendant ta quarantaine en arrivant).

Ou alors peut-être que tu ne parles pas un seul mot de chinois et que tu t’es dit que l’anglais sera suffisant pour te débrouiller.

Sauf que surprise …

L’anglais ne sert à rien en Chine !

Ou plutôt, il peut dépanner mais uniquement dans certaines situations et encore …

Donc si tu comptes t’installer et surtout « t’intégrer » en Chine (je mets le mot entre parenthèses car il est difficile de réellement s’intégrer en Chine), tu vas vite te rendre compte qu’un bon niveau en mandarin est indispensable.

Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, il est assez facile d’atteindre un bon niveau à l’oral.

N’écoute pas ceux qui disent que c’est impossible d’apprendre à parler chinois. La vérité c’est qu’à l’oral, c’est assez simple d’atteindre un bon niveau de conversation.

Il suffit de suivre les bonnes méthodes !

Tu as de la chance, c’est justement ma spécialité. Tu trouveras sur ce site tout un tas de ressources et de méthodes pour t’aider à progresser jusqu’au niveau courant en mandarin.

Je t’invite d’ailleurs à t’inscrire à ma lettre quotidienne ci-dessous. Je te partagerai chaque jour des conseils et des astuces pour t’aider dans ton apprentissage.

#6 Installer un bon VPN

Un VPN, c’est un petit logiciel qui va te permettre de contourner le blocage internet en Chine.

Car comme tu le sais peut-être, la Chine a installé un pare-feu géant qui bloque l’accès à certains sites étrangers comme Google, Facebook ou encore Whats App.

Donc si tu veux rester en contact avec tes proches ou continuer à surfer sur le web mondial, un VPN est indispensable.

Normalement si tu es prévoyant tu en possèdes déjà un !

 Car c’est assez compliqué de le faire une fois qu’on est en Chine (puisqu’internet est bloqué). Le problème, c’est qu’on ne peut juger de la qualité d’un VPN qu’une fois sur place.

Or, si comme moi tu as installé un VPN de merde avant de partir (ou pire, un VPN gratuit), il va très rapidement t’en falloir un nouveau.

Celui que je te conseille d’utiliser est 12 VPN.

C’est personnellement celui que j’utilise depuis 4 ans maintenant. Il n’est pas parfait mais il fonctionne beaucoup mieux que les « gros » VPN comme Express VPN, ASTRILL ou encore nord VPN qui se font régulièrement désactiver.

Si tu en utilises déjà un autre, garde celui-là en réserve. On ne sait jamais !

Voici le lien pour y accéder depuis la Chine : https://blockthis.xyz/

Note : Ce n’est pas un lien affilié.

#7 S’occuper de ton permis de séjour

C’est la première « grosse tâche » administrative qui t’attend à ton arrivée en Chine, échanger ton visa contre un permis de séjour.

Un permis de séjour, c’est un autocollant dans ton passeport qui t’autorise à résider sur le territoire chinois.

Ça fonctionne exactement comme un visa mais la différence, c’est qu’un visa te permet simplement « d’entrer » en Chine. Pas d’y rester.

Par exemple si tu viens en Chine pour travailler, tu devras d’abord demander un visa Z dans ton pays d’origine afin d’entrer en Chine.

Puis une fois arrivé en Chine, il faudra le transformer en permis de séjour.

Pour cela, il suffit de te rendre au PSB (Public Security Bureau) et de remplir un formulaire de demande de permis.

Si ton entreprise est chinoise, normalement c’est le département des ressources humaines qui occupera de la paperasse et qui t’accompagnera au PSB si besoin.

Si tu te rends en Chine dans le cadre de tes études et que tu prévois d’y rester plus de 6 mois, il te faudra aussi un permis de séjour. Dans ce cas-là, c’est un responsable de ton école qui se rendra avec toi au PSB pour t’aider.

Et si tu viens en Chine dans le cadre d’un regroupement familial, tu devras te débrouiller tout seul pour les démarches.

Mais ne t’inquiète, je publierai bientôt un petit guide pour t’expliquer comment faire.

Il faudra ensuite entre 14 et 21 et jours pour récupérer ton permis de résidence.

À noter que pendant ce temps-là, ton passeport reste au PSB.

Donc calcule bien ton coup car tu ne pourras plus voyager (ou alors difficilement car l’attestation que te laissera le PSB créera beaucoup de malentendus) ni te faire héberger par des hôtels ni faire aucune démarche administrative en Chine pendant ce temps.

D’où l’intérêt de faire toutes les démarches qui nécessitent ton passeport avant !

Voilà c’est fini !

Tu peux maintenant tu peux souffler un peu et commencer à profiter de ton séjour en Chine.

Si tu as aimé cet article, je t’invite à en lire d’autres :

Et si tu as la moindre question, n’hésite pas à me laisser un commentaire ci-dessous.

Je lis et réponds à tous les messages 😉

À bientôt !

Une leçon par jour !

Reçois chaque matin une leçon GRATUITE de chinois par e-mail

C'est fait !