Marre de passer des heures à bûcher votre chinois sans réussir à prononcer une phrase correctement ?

Vos amis ou votre professeur de chinois vous disent souvent : « je comprends ce que tu dis mais un chinois ne dirait pas comme ça » ?

Vous avez l’impression que c’est toujours aussi difficile de vous faire comprendre à l’oral ?

Je connais bien cette situation, je suis moi aussi passé par là !

Ce dont vous avez besoin ce n’est pas de passer plus d’heures à étudier votre manuel de grammaire ou à regarder des vidéos sur Youtube.

Ce qu’il vous faut c’est de la pratique en situation réelle, quelqu’un pour pointer vos erreurs et vous expliquer concrètement comment formuler vos opinions correctement.

Saviez-vous que les échanges linguistiques, en plus d’être une façon ludique et gratuite d’apprendre le chinois sont aussi l’un des moyens les plus efficace d’améliorer votre prononciation et votre accent ?

Bien qu’intimidant aux premiers abords, former un tandem franco-chinois vous permettra pourtant d’apprendre bien plus rapidement et efficacement que les méthodes d’enseignements traditionnelles !

Dans ce guide, vous allez découvrir toutes les ficelles pour apprendre le chinois en tandem, où trouver des correspondants natifs, quels sont les secrets pour réussir un échange linguistique franco-chinois et surtout comment atteindre rapidement un bon niveau à l’oral grâce à cette méthode !

Tu m’aides en chinois, je t’aide en français

Tu m’aides en chinois, je t’aide en français. Simple et efficace !

Le principe du tandem est assez simple : « Tu m’aides en chinois, je t’aide en français ». L’idée est de s’associer avec un correspondant chinois souhaitant apprendre le français et de vous entre-aider dans l’apprentissage de vos langues maternelles respectives.

Trop peu utilisé par les étudiants en langue, apprendre en tandem est pourtant l’un des moyens les plus efficaces de s’améliorer à l’oral par la pratique du mandarin en situation réelle.

Surtout qu’en plus d’être une activité gratuite et simple à mettre en place, c’est aussi un bon moyen de se faire des amis chinois et de découvrir la culture chinoise.

Et contrairement aux idées reçues, il n’est pas du tout nécessaire d’avoir un niveau avancé en mandarin et vous pouvez commencer à pratiquer de cette façon dès le premier jour de votre d’apprentissage.

J’ai personnellement eu la chance d’avoir pu participer et organiser plus d’une centaine d’échanges linguistiques, que ce soit en tandem ou en petits groupes et j’ai compilé pour vous dans ce KIT DE CONVERSATION tous les sujets de conversation les plus utiles ainsi que les phrases et du vocabulaire qui vous aideront à réussir vos premières conversations.

Où trouver un correspondant chinois ?

Pour trouver un correspondant chinois, vous n’avez en général que 2 options possibles :

1) Trouver un correspondant en ligne

Rendez-vous sur la plateforme d’échange linguistique Chinois Tips. Cet espace est exclusivement dédié aux échanges linguistiques franco-chinois et vous permettra de trouver facilement un correspondant natif pour apprendre le mandarin en tandem.

Une fois inscris, vous aurez un accès complet à l’annuaire des correspondants chinois qui souhaitent apprendre la langue française. Entrez alors simplement en contact via la messagerie intégrée et proposez-lui de former un tandem. Simple, rapide et efficace !

2) Participer à des évènements linguistiques « physiques »

L’autre option pour trouver un correspondant chinois est de participer à des échanges linguistiques physiques style « café anglais » proches de chez vous.

Cela se déroule généralement en petit groupe de 10-15 personnes dans un café (d’où le nom) et c’est l’endroit parfait pour débuter car vous pourrez observer comment les autres tandems opèrent.

Je vous recommande d’aller faire un tour sur « meet up ». Cette plateforme permet de rejoindre des groupes unis par un intérêt commun, tels que le sport, la culture, ou bien sûr les langues étrangères. L’avantage est que les groupes sont généralement constitués d’un petit noyau de membres actifs et les évènements sont récurrents ce qui permet de construire une communauté soudée.

Mon ancien groupe d’échange linguistique, nous nous réunissions chaque samedi après-midi sur Paris pour pratiquer les langues ensembles.

Bien choisir son correspondant chinois

Que vous ayez opté pour l’option en ligne ou physique, trouver le correspondant chinois idéal pour former un tandem n’est pas toujours une mince affaire et passé l’enthousiasme de la première rencontre, beaucoup de tandems peinent à perdurer et se séparent rapidement.

Voici les ingrédients indispensables pour former un tandem solide dans le temps :

1) Oh … j’aime la langue française !

L’idéal quand on veut former un tandem gagnant est de s’associer avec quelqu’un qui qui a le même niveau d’investissement que soi afin d’éviter de devoir sans cesse changer de correspondant. Le but étant progresser au même rythme que votre correspondant.

Nombreux sont les correspondants que vous rencontrerez qui vous diront adorer le français et vouloir former un tandem avec vous. Mais au final, combien vont vraiment s’investir dans leur apprentissage ? C’est une chose d’aimer écouter de la musique française, mais s’en est une autre de bûcher sa conjugaison, ses déclinaisons et son vocabulaire tous les jours.

Votre premier critère de sélection pour choisir un correspondant devrait donc être de juger sa motivation et son investissement dans l’apprentissage du français. Essayez de savoir comment votre futur correspondant apprend la langue française, prend-il des cours ? Depuis combien de temps apprend-il le français ? etc .

2) RDV chaque Jeudi soir sur Skype ? 

Skype est un outil gratuit qui permet de faire des visioconférences

L’idéal pour un duo qui fonctionne est de vous mettre d’accord en avance sur la fréquence et la durée de vos échanges. Un étudiant avec tous ses après-midis de libres n’aura pas les même dispo qu’un salarié avec seulement 2 jours de congé par semaine.

Le deuxième critère important concerne donc les disponibilités de votre futur correspondant. Comme vous pouvez vous en douter, des incompatibilités d’emploi du temps nuiront fortement à la pérennité de votre tandem.

Une cause très courante d’échec en échange linguistique est le manque de temps ou l’irrégularité d’un des 2 membres. D’où l’importance de bien se mettre d’accord en avance afin d’éviter les déceptions.

3) Salut, je suis C1 français et toi ?

Imaginez avoir une conversation en mandarin de 30 minutes sur un sujet très technique comme le réchauffement climatique par exemple, puis devoir ensuite expliquer à votre correspondant comment conjuguer le verbe être au présent de l’indicatif.

Ennuyant n’est-ce pas ?

Le mieux pour qu’un tandem soit mutuellement bénéfique aux 2 apprenants est d’avoir un niveau en mandarin proche du niveau en français de votre correspondant. Le vocabulaire que vous apprendrez en mandarin aura ainsi plus de chance d’être aussi utile à apprendre en français par votre partenaire et vice versa.

C’est toujours plus sympa et motivant de pratiquer ensemble sur les mêmes sujets de conversation plutôt que de devoir tout le temps changer à cause d’une disparité de niveau trop importante. Votre tandem gagnera en complicité et solidité sur le long terme.

Les secrets d’un échange linguistique réussi

Vous voyez les tandems linguistiques c’est un peu comme un partenariat commercial, cela doit-être gagnant-gagnant et les deux partis doivent y trouver leur compte pour que cela fonctionne.

Une fois que vous avez trouvé un correspondant chinois motivé, disponible et a peu près du même niveau que vous, voici comment tirer le maximum de profit de vos sessions linguistiques.

1) Préparez votre échange 

Que ce soit en ligne ou en face à face, une bonne préparation est la clé pour réussir.

Commencez par définir avec votre correspondant les aspects sur lesquels vous souhaitez vous améliorer en chinois (comme par exemple la prononciation de certains mots). Cela permettra à votre binôme de vous préparer des astuces et conseils. Faites de même de votre côté et prenez le temps de réfléchir à comment vous allez pouvoir aider votre correspondant sur les aspects qui lui sont difficiles.

Ensuite, préparez avant la rencontre des sujets de discussion sur lesquels vous allez converser. Cela peut être aussi simple que « comment se présenter » ou « comment commander à manger ». C’est important de vous entrainer un peu avant et de préparer vos questions ou un petit script de conversation. D’ailleurs si ce n’est pas déjà fait, téléchargez ce KIT DE CONVERSATION que je vous recommande de lire avant chaque échange.

Prévoyez également d’apporter votre manuel de chinois ou toutes autres ressources utiles ainsi qu’un cahier pour prendre des notes. Vous allez être exposé à beaucoup de nouveau vocabulaire pendant la séance.

Aussi, soyez sûr d‘avoir suffisamment de temps devant vous. L’idéal serait d’échanger environ 30 minutes dans chacune des langues. Si vous n’avez pas assez de temps, rien de vous empêche de le faire en 2 fois (une fois en français puis la prochaine fois en chinois).

Si vous voyez votre correspondant en face à face, choisissez de préférence un lieu public où il est possible de discuter au calme. Les jardins publics et les cafés sont généralement de bons choix. (Évitez les endroits bruyants comme un bar)

Vous pouvez aussi varier les endroits une fois que vous aurez un tandem qui fonctionne bien. Par exemple organisez vos sessions dans des lieux culturels, des musées ou même des endroits touristiques. Cela permettra d’allier échange culturelle et linguistique.

2) Comment ça se passe en vrai ?

C’est parti ! La séance vient de commencer et vous sentez un petit picotement de stress au fond de vous. Pas de panique, vous êtes bien préparé et tout va bien se passer.

Commencez vos séances par un petit échauffement, parlez un peu de tout et de rien, présentez-vous si ce n’est pas déjà fait puis lancez un sujet de conversation. Notez toutes les erreurs de votre correspondant sur une feuille et demandez à votre partenaire d’en faire de même. L’idée est de ne pas l’interrompre ou le reprendre trop souvent pour garder la conversation fluide.

Gardez à l’esprit qu’il est normal de bafouiller, de chercher ses mots ou de ressentir de la frustration pendant la conversation. C’est justement le signe que vous êtes en train de progresser, donc détendez vous, gardez le contrôle de vos émotions et KEEP GOING !

D’ailleurs, si vous vous sentez à l’aise, que les mots viennent naturellement et que la conversation est fluide, cela signifie que vous êtes dans votre zone de confort ! C’est la zone à éviter lors d’un échange linguistique, changez alors immédiatement vers un sujet de conversation plus difficile jusqu’à ressentir une petite gêne / frustration.

Enfin, prenez des notes pendant la séance ! Notez tous les mots et phrases qui peuvent vous être utile par la suite car c’est du vocabulaire qu’il vous sera facile de mémoriser (vous avez déjà un super contexte et des exemples d’utilisations).

3) N’oubliez pas de faire vos devoirs

Une fois la séance terminée, gardez contact avec votre correspondant chinois et convenez dès à présent de la date et du sujet de la prochaine séance.

Le but est de construire une relation mutuellement bénéfique sur le long terme. Essayez de savoir quels étaient les points qui peuvent être améliorés pour le prochain échange. (Par exemple en fonction des centres d’intérêt de votre partenaire, définissez les prochains sujets.)

Aussi, préparez un petit compte rendu des erreurs fréquentes de votre correspondant et envoyez-le-lui sous format électronique afin qu’il puisse étudier tout ça à tête reposée. (Il fera la même chose pour vous).

Enfin, passez un peu de temps à étudier les erreurs que vous avez commises durant l’échange pour ne plus jamais les refaire et apprenez tout le nouveau vocabulaire.

Les erreurs à éviter

1) Draguer votre correspondant

Méfiez-vous des personnes qui sont uniquement à la recherche d’un partenaire amoureux.

On ne va pas se mentir, les échanges linguistiques sont un terrain propice aux rencontres amoureuses. Après tout, un tandem est généralement composé d’une paire Homme/Femme, souvent des étudiants célibataires de 20-30 ans et avec une passion commune pour la langue et la culture de l’autre, quoi de mal me direz-vous ?

C’est vrai qu’à première vue, cela peut sembler tout bénef ! Mais en réalité se mettre en couple avec son correspondant détruira de facto la relation de tandem linguistique qui vous unissait. Votre correspondant sera aussi votre conjoint et même si la différence peut paraitre minime, en fait cela changera complètement la nature de votre relation.

De la même façon qu’on ne sort pas avec son collègue ou colocataire (sauf si vous aimez les conflits), on ne sort pas non plus avec son correspondant sans détruire son tandem linguistique au passage. Vous êtes prévenu !

2) Changer sans cesse de partenaire linguistique

Il est peut-être tentant de changer de correspondant à la première déconvenue ou d’enchainer les échanges à session unique. Rappelez-vous que cela prend du temps de construire un tandem qui fonctionne et que cela vous demandera de l’investissement.

Aussi, si vraiment votre correspondant ne convient pas, relisez le troisième chapitre sur “comment choisir son correspondant” pour augmenter vos chances d’en trouver un bon.

Enfin, gardez à l’esprit que les différences culturelles sont énormes entre la France et la Chine et qu’il est normal de rencontrer des difficultés de communication avec un correspondant chinois (surtout quand on débute).

3) Trop utiliser la même langue

Une erreur courante quand l’écart de niveau est trop important entre les 2 partenaires est de toujours (ou de trop) communiquer dans la même langue. Pour qu’un tandem soit stable, il faut que les deux membres y trouvent leur compte, donc essayez de respecter au maximum la règle du 50/50 « Tu m’aides en chinois, je t’aide en français ».

De même, essayez autant que possible de ne pas utiliser l’anglais ou tout autre langue tierce pendant vos échanges. Cela peut-être tentant au début pour faciliter la communication mais en réalité c’est plus un frein qu’autre chose. (Sauf si vous souhaitez vous améliorer en anglais au passage)

Enfin, même si votre communication en chinois mandarin est limitée, entrainez-vous quand même à poser les questions basiques en chinois comme par exemple « Comment dit-on ce mot en mandarin ? » ou « tu peux répéter ce que tu viens de dire ? » car cela constituera une pratique active et vous fera progresser.

4) Donner un cours de langue

Une autre erreur courante est de voir les échanges linguistiques comme une sorte de « cours de chinois gratuit ». Votre correspondant est certes un locuteur natif mais cela n’en fait pas pour autant un professeur de langue qualifié. De même que parler le français ne fait pas de vous un bon professeur de français.

Il faut plutôt voir les échanges linguistiques comme une opportunité pour pratiquer ce que l’on a appris en cours ou sur son temps d’étude. C’est d’ailleurs pour cela que c’est un si bon complément aux cours de langues, car cela vous apporte justement ce qu’il manque le plus aux enseignements traditionnels : « LA PRATIQUE »

Un échange linguistique est par exemple l’occasion parfaite pour vous entrainer sur la prononciation des tons (D’ailleurs essayez ces 3 exerces pour améliorer vos tons en tandem). Un correspondant chinois sera excellent à détecter les moindres erreurs dans votre prononciation et vous aidera même à penser et formuler vos phrases comme un natif !

5) Venir les mains dans les poches

C’est vrai que le coté « fun » incite parfois à discuter un peu de tout et de rien. Sauf que ce qui vous fera réellement progresser, ce n’est pas de discuter de votre week-end (sauf si vous souhaitez vous entrainer sur ce sujet !) mais plutôt de converser sur des sujets où justement vous n’êtes pas à l’aise.

Or pour progresser sur ces « fameux sujets difficiles » il faut apporter son cahier et être prêt à tout noter. Il faut définir en avance les sujets sur lesquels on a du mal s’exprimer et écrire toutes ses questions. Il faut mémoriser le vocabulaire spécifique et réfléchir à comment on va pouvoir utiliser ces mots. Bref il faut venir préparer !

De même qu’une fois votre session terminée, pensez à relire vos notes et faire des fiches de vocabulaire. Vous y verrez plus clair sur vos progrès et cela vous permettra de définir les sujets ou les aspects à pratiquer pour les prochaines rencontres. Faites également un petit recap des erreurs commises par votre correspondant pour qu’il puisse faire de même de son côté. Votre tandem en sera ainsi renforcé.

Voilà. Nous y sommes. Je vous ai expliqué en long, en large, et en travers, comment pratiquer le chinois en tandem et comment cette méthode m’a permis d’atteindre rapidement un bon niveau à l’oral.

Pensez à récupérer le KIT DE CONVERSATION si ce n’est pas déjà fait car c’est la base de tout bon échange linguistique :

Je vous garantis que grâce aux échanges linguistiques, en plus d’une formidable et riche expérience, vos progrès à l’oral vont littéralement décoller !

Alex

Passionné de Chine et de langue chinoise, je vous livre mes secrets sur cette langue et mes meilleures recettes pour commencer à parler chinois mandarin en quelques mois.

Téléchargez le KIT de CONVERSATION

Obtenez gratuitement des sujets de conversations, vocabulaire, phrases et questions utiles pour réussir vos premières conversation en chinois mandarin.

You have Successfully Subscribed!