Vous avez très probablement entendu la nouvelle tomber : l’examen HSK va bientôt changer.

Les contenus de sa réforme ont été annoncés le 31 mars 2021 et les changements sont nombreux :

Nouveaux niveaux de difficulté, plus de vocabulaire à connaître, nouvelles épreuves etc … La liste est longue et l’examen HSK tel qu’on le connaît aujourd’hui va profondément changer dans les années à venir …

Dans la vidéo ci-dessous, je vous explique exactement ce qui va changer dans le nouveau HSK et pourquoi cette réforme est une super nouvelle !

Résumé des changements apportés au HSK 3.0

Apparition de 3 nouveaux niveaux de difficulté HSK (7, 8 et 9)

Avant, le HSK comportait 6 niveaux. Les trois premiers étaient plutôt faciles à passer. Les niveaux 4 et 5 étaient un peu plus corsés, et le 6e était tout à fait à part (il correspondait au niveau courant en chinois).

Dorénavant, il n’y aura plus 6 niveaux, mais 9 ! Trois nouveaux niveaux se sont donc ajoutés aux précédents.

Il faut savoir que ceux-ci ont pour objectif de valider une maîtrise du chinois académique. Bien plus difficiles que l’ancien HSK 6, ils ne seront utiles que pour les professions où il est nécessaire de justifier un niveau de chinois excellent.

À lire aussi : Mon guide pour réussir les niveaux 1 à 6 du HSK 2.0

De nouveaux mots de vocabulaire sont ajoutés à chaque niveau du HSK

Le nombre de mots à connaître pour le HSK augmente (et c’est un des éléments qui vous fait certainement le plus stresser). Entre chaque niveau, il y aura 300 caractères supplémentaires à connaître.

Autrement dit, il faudra connaître

  • 300 caractères pour le niveau 1 ;
  • 600 pour le niveau 2 ;
  • 900 pour le niveau 3 ;
  • 1 200 pour le niveau 4 ;
  • etc ..

Le nombre de mots à connaître entre chaque niveau augmentera donc très rapidement… En effet, « plus de caractères » signifient « plus de combinaisons possibles » pour créer de nouveaux mots en chinois.

Mais bon, la langue chinoise, elle, ne devient pas plus difficile. Si votre objectif est de maîtriser le mandarin (et pas uniquement de recevoir un papier).vous auriez de toute façon dû apprendre ce vocabulaire.

Les niveaux 1 à 5 sont plus difficiles qu’avant

Les niveaux 1 à 5 du HSK seront plus difficiles qu’avant. Voici un bref comparatif pour mieux comprendre l’équivalence entre les deux versions de ces examens :

  • Le nouveau HSK1 se situera entre le HSK2 et HSK3 actuel en termes de difficulté.
  • Le nouveau HSK2 se situera au niveau de l’ancien HSK4 en termes de quantité de vocabulaire.
  • Le nouveau HSK3 se situera au niveau de l’ancien HSK5 en termes de quantité de vocabulaire.
  • Le gap de difficulté entre l’ancien HSK 5 et 6 et a été réparti dans les 3 nouveaux niveaux intermédiaires (4, 5 et 6).
  • Cela signifie que les niveaux 1 à 4 seront plus difficiles qu’avant, mais les niveaux 5 et 6 seront un peu plus faciles. Le processus d’apprentissage sera donc plus graduel.

De nouvelles compétences sont demandées

Autre différence avec l’ancienne version du HSK : deux nouvelles épreuves ont été ajoutées à l’examen. Avant, le HSK comprenait des exercices de compréhension à l’audition, à l’écriture, mais aussi d’expression orale et de rédaction en mandarin. Maintenant, il faudra également être capable de tracer les caractères à la main (fini le HSK sur ordinateur pour écrire les caractères au clavier !) Vous aurez aussi un exercice de traduction à remettre.

Pourquoi le nouveau HSK est une bonne nouvelle ?

La réforme ne change pas votre niveau de chinois actuel

Je sais que ces nouveaux changements vous stressent. Vous avez certainement l’impression d’être perdant dans l’histoire et de vous retrouver sur le banc des débutants. Mais en réalité, cette réforme ne change en rien vos compétences en chinois ! Le barème change, mais pas votre niveau. Il n’y a pas plus de mots à apprendre dans la langue chinoise… Il faut juste en connaître plus pour valider l’examen. Vous focaliser sur vos objectifs d’apprentissage vous permettra de remettre les choses en perspective.

Le nouveau HSK est plus prestigieux que l’ancien

L’ancienne version du HSK était trop loin de la réalité. Par exemple, le HSK 4 était censé être l’équivalent du niveau B2… Pour ceux qui ne connaissent pas ce système d’évaluation, le B2 est censé être proche du niveau courant. Autrement dit, l’ancien HSK 4 était censé valider le fait que vous parliez couramment le mandarin. Mais ce n’était pas du tout le cas ! Comme je vous le disais plus haut, le HSK 6 correspondait à ces exigences.

Le nouveau HSK sera donc beaucoup plus proche de la réalité ! Quand vous passerez ce niveau avec la nouvelle version de l’examen, vous pourrez être réellement fier de vous !

L’ancienne version du HSK était pleine de failles

La précédente version était pleine de failles et il était facile d’en « abuser » pour valider un niveau. Par exemple, pour l’épreuve de la compréhension écrite, il suffisait de retrouver les bons mots-clés pour répondre rapidement aux questions, même si on ne comprenait pas vraiment le texte.

Pour l’épreuve de dissertation, vous pouviez utiliser l’ordinateur et écrire le début des mots en pinyin pour que la machine retrouve le bon caractère pour vous. Autre exemple : les structures de phrases ! Il suffisait d’apprendre par cœur les quelques structures et proverbes chinois qui faisaient gagner des points à coup sûr pour valider l’épreuve de dissertation ! Bref, ce n’était pas toujours très glorieux… Encore une fois, si vous réussissez la nouvelle version du HSK, vous pourrez être réellement fier de vous !

Alors, convaincu que ce changement n’est pas si dramatique ? Voyons maintenant plus en détail de quoi seront composés chaque nouveau niveau HSK et les compétences à maîtriser pour passer ces examens haut la main !

Le contenu des nouveaux HSK 1 à 3 (niveaux débutants)

Les niveaux 1 à 3 sont pour les débutants en chinois. Pour les réussir, il faut être capable de :

  • Comprendre des textes simples.
  • Converser sur des sujets de la vie quotidienne.
  • Maîtriser des structures grammaticales basiques.
  • Avoir des connaissances basiques sur la culture chinoise et sur les différences de communication interculturelle

Attention, pour passer ces examens, vous devez maîtriser les caractères chinois dès le HSK 1. Avant, le pinyin suffisait pour le niveau 1 et 2, mais ce n’est plus de cas.

Vous devez également avoir des connaissances culturelles sur la Chine. Si vous souhaitez vous former sur ce sujet, n’hésitez pas à consulter notre petit guide sur la culture chinoise !

Nouveau HSK 1

Thématiques à connaître

Écoute

  • Comprendre des mots, expressions et phrases hors contexte en chinois standard (lent et clair) à une vitesse de minimum 100 caractères par minute.
  • Être capable de comprendre des phrases un peu plus complexes à l’aide d’images ou d’objets réels.

Expression orale

Lecture

  • Comprendre 300 caractères chinois + 500 mots de vocabulaire.
  • Être en mesure de lire des textes simples de 100 caractères à la vitesse de minimum 80 caractères par minute à l’aide d’images ou du pinyin.
  • Reconnaître certains symboles populaires, comme des panneaux routiers, lire des petites notes et comprendre des cartes.

Écriture

  • Savoir écrire 100 caractères basiques de mémoire (exemples : 三 ou 鸡).
  • Maîtriser l’ordre des traits et être capable de recopier des caractères plus complexes à la vitesse de 10 caractères par minute.
  • Remplir un formulaire avec des infos personnelles et rédiger un petit message à des amis.

Nouveau HSK 2

Thématiques à connaître

  • Vie sociale, famille, école, shopping, restaurant, émotions, etc.
  • Réaliser des tâches comme commander au restaurant et savoir mener une conversation avec des amis à propos du repas.
  • Remplir un formulaire avec des informations personnelles.

Écoute

  • Comprendre des dialogues simples sur la vie de tous les jours dans un chinois standard, lent et clair. La vitesse est de 140 caractères minimum par minute.
  • Comprendre des dialogues plus compliqués à l’aide de gestes et d’expressions faciales.

Expression orale

  • Tenir de petites conversations ou monologues, ainsi que savoir bavarder dans différentes situations données.

Lecture

  • Comprendre 600 caractères chinois et 1 272 mots de vocabulaire.
  • Lire des textes de 200 caractères à l’aide d’images, du pinyin ou d’un dictionnaire.
  • Comprendre des documents plus formels comme des annonces et des e-mails.

Écriture

  • Être capable d’écrire 200 caractères chinois basiques de mémoire.
  • Être familier avec les traits, l’ordre des traits et la ponctuation.
  • Copier des caractères chinois correctement à une vitesse de 15 caractères par minute.
  • Composer un paragraphe d’au moins 100 caractères sur un sujet familier.

Nouveau HSK 3

Thématiques à connaître

  • Voyages, école, travail, hobbies, festivals, éducation, métiers, etc.
  • Un exemple d’épreuve est de parler de ses plans pour le Festival du Printemps chinois ou d’envoyer une invitation pour une activité donnée.

Écoute

  • Comprendre des phrases longues, de petits paragraphes et un discours simple (de 300 mots).
  • Comprendre le putonghua standard ou avec un léger accent. Le texte sera énoncé à vitesse normale (180 caractères par minute) et de manière claire.
  • Comprendre des situations plus compliquées à l’aide des changements d’intonation, de la vitesse du discours et des émotions du locuteur.

Expression orale

  • Tenir des conversations de la vie de tous les jours de manière naturelle.

Lecture

  • Comprendre 900 caractères et 2 245 mots de vocabulaire.
  • Lire des textes (300 caractères chinois) à une vitesse de 120 caractères par minute.
  • Repérer les informations principales dans un texte narratif.
  • Trouver la signification de nouveaux mots dans le dictionnaire.
  • Avoir la capacité de lire un texte en diagonale.

Écriture

  • Écrire 300 caractères chinois de mémoire.
  • Être à l’aise avec l’ordre des traits.
  • Savoir copier correctement des caractères à une vitesse de 20 par minute.
  • Rédiger des e-mails, des annonces ou autres types de textes de minimum 200 caractères.

Le contenu des nouveaux HSK 4 à 6 (niveaux intermédiaires)

Pour atteindre les niveaux 4 à 6 du nouveau HSK, vous devrez être capable de :

  • Tenir des conversations qui ressemblent plus à celles du monde réel (plus rapides, avec un environnement plus bruyant, etc.)
  • Comprendre et parler de sujets plus divers et moins personnels.
  • Comprendre l’humour, le sarcasme et les références culturelles.
  • Rédiger des textes relativement longs.
  • Traduire du chinois vers le français.

Si vous souhaitez travailler dans une entreprise chinoise, on vous demandera probablement le niveau intermédiaire. En effet, grâce à cette réforme, le niveau intermédiaire atteste que vous êtes capable d’étudier ou de travailler dans la langue chinoise. Avant, les entreprises demandaient le niveau HSK 5.

Nouveau HSK 4

Thématiques à connaître

  • Vie en communauté, santé, école, quotidien au travail, animaux, plantes, etc.
  • On pourrait vous demander de tenir une discussion chez le médecin ou encore de rédiger une offre d’emploi.

Écoute

  • Comprendre des textes en mandarin (même avec des accents) d’environ 300 caractères (vitesse de 180 caractères par minute).
  • Les textes peuvent contenir des redondances sans que cela n’empêche l’étudiant de comprendre le sens principal du texte.
  • Être capable de comprendre le sarcasme et l’humour chinois.

Expression orale

  • Être capable de tenir un monologue de manière structurée.
  • Pouvoir raconter un événement ou une situation compliquée.
  • Exprimer des opinions et des émotions de manière précise.

Lecture

  • Comprendre 1 200 caractères et 3 245 mots de vocabulaire.
  • Être capable de lire des textes de 500 caractères à la vitesse de 140 caractères par minute.
  • Comprendre l’information principale d’un texte narratif ou argumentatif. Savoir lire entre les lignes et scanner un texte pour en comprendre l’essentiel.

Écriture

  • Être capable d’écrire à la main 300 caractères basiques (et 100 intermédiaires) supplémentaires.
  • Rédiger un article narratif de 300 caractères.

Traduction

  • Savoir traduire de manière basique du chinois vers le français et inversement à l’oral et à l’écrit.

Nouveau HSK 5

Thématiques à connaître

  • Relations, mode de vie, méthodes d’apprentissage, environnement, société, etc.
  • Exprimer ses pensées sur un sujet social.
  • Donner des critiques constructives.
  • Répondre à des mails professionnels de manière appropriée.

Écoute

  • Comprendre des dialogues et des textes familiers ou formels dans un mandarin naturel (à une vitesse de 200 caractères par minute), même avec des accents.
  • Comprendre de manière détaillée ce que dit un natif, même s’il fait des pauses ou se répète dans un environnement bruyant.
  • Comprendre les sous-entendus culturels dans un discours.

Expression orale

  • Faire un monologue structuré avec des phrases complexes.
  • Décrire des événements en détail.
  • Exprimer son opinion de manière logique avec des mots précis.

Lecture

  • Comprendre 1 500 caractères et 4 316 mots de vocabulaire.
  • Lire des textes de 700 caractères à une vitesse de 160 caractères par minute.
  • Résumer les points principaux d’un texte narratif ou argumentatif, et être capable de faire des commentaires.
  • Savoir lire entre les lignes et scanner un texte pour le comprendre rapidement et retrouver les informations principales.

Écriture

  • Écrire 300 caractères basiques supplémentaires + 250 de niveau intermédiaire.
  • Rédiger un article narratif ou argumentaire de minimum 450 caractères.

Traduction

  • Savoir traduire de manière assez précise à l’écrit et de manière plus basique à l’oral du chinois vers le français et inversement.

Nouveau HSK 6

Thématiques à connaître

  • Sujets de la vie quotidienne en lien avec le travail ou les études, comme les interactions sociales dans le monde des affaires, des comparaisons culturelles ou la résolution de conflits.
  • Être capable de lire et comprendre l’actualité en chinois.
  • Pouvoir soutenir une discussion sur l’histoire et la culture chinoise.

Écoute

  • Comprendre des textes ou dialogues de 600 caractères à une vitesse rapide (220 – 240 caractères par minute) et avec accents.
  • Être en mesure de comprendre l’intention réelle du locuteur sans être biaisé (autrement dit, être capable de lire entre les lignes).
  • Reconnaître parfaitement tous les codes culturels dans une conversation.

Expression orale

  • Être capable de tenir un monologue structuré avec des phrases complexes.
  • Décrire des événements et des situations en détail, exprimer son opinion ou ses émotions.
  • Tenir des négociations.

Lecture

  • Comprendre 1 800 caractères et 5 456 mots de vocabulaire.
  • Lire un texte de 900 caractères à une vitesse de 180 caractères par minute.
  • Être en mesure de résumer un texte de manière structurée et logique en extrayant les points principaux.
  • Comprendre parfaitement les significations contextuelles et culturelles, même si elles sont énoncées de manière implicite.
  • Être capable de scanner un texte pour en extraire les informations principales rapidement.

Écriture

  • Savoir écrire 400 caractères de niveau intermédiaire en plus des 300 basiques.
  • Rédiger un texte narratif ou argumentaire de minimum 600 mots en utilisant différents styles d’écriture, ainsi que des formules de styles basiques comme la métaphore.

Traduction

  • Être capable de traduire différents styles d’écriture à l’écrit et savoir l’interpréter de manière fluide à l’oral (du chinois vers le français et inversement).

Le contenu des nouveaux HSK 7 à 9 (niveaux avancés)

Ces niveaux ne sont pas faits pour tout le monde. Ils conviendront aux personnes qui souhaitent :

Si vous souhaitez passer ces examens, vous devrez étudier des documents très professionnels et scientifiques en lien avec des recherches académiques. Vous devrez non seulement savoir parler et écrire chinois, mais également de manière « élégante ». Il vous faudra aussi être en mesure de comprendre la culture chinoise et les références culturelles de manière très précise.

HSK 7

Thématiques à connaître

  • Étiquettes sociales, science, technologie, arts, éducation physique, psychologie ou autres champs professionnels.
  • Un exemple de tâche serait de discuter avec d’autres participants de sujets académiques ou de lire des cours universitaires sur des sujets spécifiques.

Écoute

  • Comprendre des conférences sur des sujets généraux et de l’actualité.
  • Comprendre précisément les opinions et les faits principaux.
  • Comprendre les implications sociales et culturelles.

Expression orale

  • Exprimer son opinion, être capable de tenir une conversation ou un débat relativement long.
  • Parler de manière fluide avec une prononciation standard.
  • Savoir varier les styles (formels ou informels) en fonction des situations.
  • Être capable d’utiliser des figures de style comme les métaphores.

Lecture

  • Lire des textes compliqués à une vitesse de 200 caractères par minute.
  • Comprendre la manière de penser chinoise et ses implications culturelles.
  • Avoir de très bonnes compétences en lecture et en recherche d’informations.

Écriture

  • Être capable d’écrire 500 caractères de niveau avancé (En plus de tous les autres des niveaux précédents).
  • Écrire des textes argumentatifs, mais aussi des essais et des documents professionnels.
  • Être capable d’ajouter des figures de style et des phrases complexes dans des textes structurés.

Traduction

  • Être capable d’interpréter des discours formels.
  • Pouvoir traduire des petits argumentaires correctement.

HSK 8

Thématiques à connaître

  • Linguistique, politique, économie, loi, philosophie, histoire.
  • Discuter de politique, de philosophie et de religion en mandarin.
  • Exprimer des opinions et soulever des questions sur ces thématiques.

Écoute

  • Comprendre des conférences sur des sujets professionnels et d’actualité.
  • Comprendre de manière précise des opinions et être capable de lire entre les lignes.
  • Compréhension profonde des codes et de la culture chinoise.

Expression orale

  • Le niveau 8 est assez similaire au niveau 7 pour les compétences requises, les exigences sont toutefois un peu plus élevées.

Lecture

  • Lire des textes compliqués à la vitesse de 220 caractères par minute.
  • Comprendre parfaitement des textes en chinois, ainsi que son contexte historique et social.

Écriture

  • Similaire au niveau 7, avec 500 caractères supplémentaires en plus à connaître.

Traduction

  • Traduire des textes à un niveau professionnel.
  • Être capable d’interpréter des discours et textes dans un registre formel.
  • Pouvoir traduire des essais et des argumentaires dans un registre formel.

HSK 9

Thématiques à connaître

  • Recherches académiques, politiques et réglementations.
  • Ces sujets peuvent s’appliquer au business, au commerce et aux affaires internationales.
  • Vous devez être en mesure de mener des négociations business formelles, ainsi que de lire des documents académiques et des réglementations.

Écoute

  • Comprendre tout type de texte.
  • Comprendre les sous-entendus et les connotations sociales et culturelles.

Expression orale

  • Avoir un excellent niveau à l’oral.
  • Savoir utiliser de nombreuses figures de style chinoises.

Lecture

  • Lire à une vitesse de 240 caractères par minute.
  • Comprendre parfaitement la manière de penser chinoise, ainsi que le contexte culturel et social.

Écriture

  • Savoir écrire à la main 500 caractères supplémentaires
  • Rédiger une thèse avec des figures de style et des phrases complexes.

Traduction

  • Traduire de manière professionnelle et élégante.
  • Interpréter lors d’occasions formelles.

Le nouveau HSK en bref

L’ancienne version du HSK récompensait surtout ceux qui étaient bons à préparer des examens (plutôt que ceux qui étaient bons en chinois). Au final, cette réforme est une bonne nouvelle pour ceux qui souhaitent réellement s’améliorer en chinois et se fixer des objectifs ambitieux d’apprentissage afin de travailler en Chine ou avec des Chinois.

N’oubliez pas qu’un examen n’est qu’un outil arbitraire pour valider des acquis. Mais pour réellement juger de votre niveau en chinois, la seule épreuve qui compte vraiment…

C’est l’épreuve de la réalité !

Pour recevoir en avant-première les nouvelles listes de vocabulaire lorsqu’elles seront disponibles, inscrivez-vous à notre lettre quotidienne ci-dessous !

Bibliographie et Webographie :