Le HSK (ou Hanyu Shuiping Kaoshi 汉语水平考试) est le test d’évaluation officiel pour valider tes connaissances linguistiques en mandarin. C’est un peu l’équivalent du TOEIC mais pour la langue chinoise.

Valider un niveau HSK (en plus de faire classe sur ton CV) te servira surtout pour décrocher des bourses d’étude ou intégrer des universités en Chine qui requiert un certain niveau de mandarin.

Alors quelles sont les ressources et outils utiles pour préparer et passer le HSK ?

Quels sont les trucs et astuces pour réussir le HSK sans faire trop d’efforts ?

Et surtout comment gagner un maximum de points le jour de l’examen ?

Dans cet article, tu vas découvrir des astuces méconnues pour préparer et réussir facilement le HSK (du point de vue d’un francophone qui a validé le niveau 6).

Note : Cet article est un guide complet qui détail en profondeur comment réussir chaque niveau du HSK. Je te conseille de naviguer directement vers le niveau qui t’intéresse grâce au sommaire ci-dessous. 

À quoi correspondent les niveaux du HSK

L’examen HSK est divisé en 6 niveaux. Voici le niveau dont tu pourras justifier après avoir validé chaque palier :

Niveau HSK 1 (Débutant) : Tu es capable d’utiliser des mots et phrases basiques et tu as compris comment la langue chinoise fonctionne.

Niveau HSK2 (Faux débutant) : Tu es capable de communiquer en situation réelle sur des sujets de conversation basiques et familiers.

Niveau HSK 3 (Élémentaire) : Tu es capable de mener à bien des communications dans la vie courante et de te débrouiller par toi-même lors d’un séjour en Chine.

Niveau HSK 4 (Intermédiaire) : Tu peux discuter et lire sur des sujets familiers et tu seras totalement autonome lors d’un séjour en Chine. (C’est aussi le niveau requis pour poursuivre des études dans la plupart des universités chinoises).

Niveau HSK 5 (Courant à l’oral) : Tu es capable de communiqué aisément à l’oral, de suivre un film ou une série télévisée et même de prononcer un discours structuré. (C’est le niveau recommandé pour travailler dans une société chinoises).

Niveau HSK 6 (Courant à l’oral et à l’écrit) : Tu es capable de comprendre aisément les informations entendues ou lues et de t’exprimer sans problème à l’oral comme à l’écrit (C’est l’équivalent de notre niveau « courant »).

Sur le site du HSK, tu trouveras aussi une équivalence des niveaux HSK avec ceux du CECR.

Voici les équivalences CECR proposées par le site du Hanban

Par contre, ces équivalences sont complétement exagérées et ne reflètent pas du tout la réalité du niveau d’un étudiant qui valident chaque palier du HSK.

Par exemple dans mon cas, j’ai un niveau C2 en anglais et j’ai validé le niveau HSK 6 en chinois. En théorie je devrais donc avoir à peu près le même niveau dans ces 2 langues. Mais en pratique, mon niveau en chinois est encore bien loin de mon niveau en anglais (l’équivalent serait plutôt B2 +).

équivalence « corrigée » des niveaux HSK en version CECR

À noter : L’examen HSK n’évalue pas ton niveau en expression orale (c’est comme pour le TOEIC en anglais). Également la certification HSK n’est valable que 2 ans si tu prévois d’intégrer une université en Chine (sinon la certification est valable à vie).

Préparer et passer le HSK 1 / 2

Les 2 premiers niveaux du HSK sont faciles à valider et ont été conçus pour être passés après un semestre d’étude chacun. En gros il suffit de suivre un programme ou une méthode de chinois pendant 1 ou 2 semestres pour t’en sortir sans problème.

La seule difficulté étant de maîtriser les 150 mots vocabulaire pour les 2 premiers niveaux que tu peux récupérer ci-dessous.

Je t’ai compilé tous le vocabulaire HSK 1 et 2 à connaître, classé par fréquence avec mes commentaires pour que tu saches quels mots apprendre en priorité dans la liste ci-dessous.

Enfin, il n’y a pas d’épreuve pour évaluer ton expression écrite. Tu n’as donc pas besoin de t’entrainer à rédiger en chinois. Il suffit d’avoir 120 points (sur 200 maximums) pour valider l’épreuve.

Structure de l’épreuve HSK 2

À noter : Pour les niveaux 1 et 2, tous les caractères sont accompagnés de leurs pinyins, tu n’as donc pas besoin d’apprendre à lire et écrire les caractères chinois (même si je te conseille quand même de les apprendre pour plus tard).

Mes conseils pour réussir les niveaux 1 et 2 du HSK

#1. Détends toi, tout va bien se passer. Il n’y aucun piège pour les niveaux 1 ou 2 du HSK et si tu es à l’aise avec les exercices de ton programme de chinois, alors tout devrait bien se passer le jour de l’examen.

#2. Pour la partie écoute, il n’y a qu’une seule réponse possible par question (si tu en choisis 2 tu vas perdre des points).

#3. Si tu ne connais pas la réponse à une question, réponds au hasard (tu ne perdras pas de points).

#4. Assure-toi de bien connaître le vocabulaire de la liste que je t’ai jointe à l’article (au moins les pinyins).

#5. Pense à apporter un taille crayon ainsi qu’une gomme le jour de l’examen.

#6. Connaître les consignes à l’avance peut aider (Mêmes si elles sont évidentes, c’est toujours un peu stressant de ne pas les comprendre).

Préparer et passer le HSK 3

Le niveau 3 du HSK est généralement là où les choses commencent à se corser un peu. Mais rassure-toi, rien d’insurmontable non plus.

En moyenne, il faut compter 4 à 6 mois pour préparer le HSK 3 (en supposant que tu es déjà d’un niveau HSK 2).

Aussi, il va te falloir apprendre et maîtriser 300 nouveaux mots de vocabulaire. Je t’ai compilé tous le vocabulaire HSK 3 à connaître, classé par fréquence avec mes commentaires pour que tu saches quels mots apprendre en priorité dans la liste ci-dessous.

La nouveauté du niveau HSK 3 est que les mots chinois ne sont plus accompagnés de leurs pinyins. Il va donc te falloir apprendre et maîtriser les caractères chinois.

Tu vas également être testé sur ton « expression écrite » pendant une quinzaine de minutes en fin d’épreuve. Bien que peu difficile, tu devras remettre les mots d’une phrase dans le bon ordre ou trouver le caractère manquant dans une phrase.

Structure de l’épreuve HSK 3

A noter : Il n’y a pas de score minimum pour valider chaque épreuve. Il te suffit d’avoir au minimum 120 points au total (300 points maximum) pour valider l’examen HSK 3.

Mes conseils pour réussir le niveau 3 du HSK

#1 La grosse difficulté du niveau 3 par rapport aux niveaux inférieurs se situe surtout au niveau de l’écoute. (Jette un œil à ma méthode pour rapidement améliorer ton écoute grâce aux podcast chinois).

#2 Également, tu vas devoir apprendre et maîtriser 600 mots en caractères chinois. (Jette un œil à ma méthode pour rapidement apprendre à lire et écrire les caractères chinois).

#3 Il n’y aura pas de temps additionnels après l’épreuve de lecture (contrairement à l’épreuve d’écoute ou tu auras 5 min à la fin pour relire tes réponses). Donc ne te fais pas avoir et réponds bien à chaque question au fur et à mesure.

#4 Si tu as oublié comment tracer un caractère, essaye de retrouver son modèle dans les questions précédentes.

#5 Fais une bonne nuit de sommeil et ne change rien à tes habitudes la veille de l’examen (Par exemple ne vas pas courir la veille si tu ne fais jamais de jogging, c’est le meilleur moyen pour te retrouver fatigué/courbaturé/malade le jour de l’examen).

Préparer et passer le HSK 4

Le niveau HSK 4 est le premier « vrai » mur de difficulté et donnera du fil à retordre à beaucoup d’apprenants de la langue chinoise.

En même temps c’est normal, valider le HSK 4 te donnera accès à plus d’opportunités comme la possibilité de rejoindre des programmes enseignés en mandarin dans une université chinoise.

La première grosse difficulté est la quantité de vocabulaire à maîtriser qui est le double du niveau précédant (1200 mots au total à maîtriser pour le HSK 4). Je t’ai compilé tous le vocabulaire HSK 4 à connaître, classé par fréquence avec mes commentaires pour que tu saches quels mots apprendre en priorité dans la liste ci-dessous.

Aussi, tu dois être capable de lire et écrire entièrement en caractères chinois (il n’y aura pas de pinyins pendant l’examen). Jette un œil à ma méthode pour apprendre les caractères chinois si tu as du mal avec le système écrit.

Dans l’épreuve de compréhension orale, chaque passage n’est énoncé qu’une seule fois à l’oral (Contre 2 fois dans le niveau 3). L’épreuves de compréhension écrite contient également des passages beaucoup plus longs que ceux du niveau HSK 3 (Ça reste de l’ordre du paragraphe en moyenne).

Enfin dans la partie « écrit », tu vas devoir rédiger 2 petites compositions. Dans la première partie, tu vas devoir remettre les mots d’une phrase dans le bon ordre et dans la deuxième rédiger une courte phrase à partir d’une image et d’un mot clé.

Structure de l’épreuve HSK 4

A noter : Il n’y a pas de score minimum pour valider l’épreuve. Il te suffit d’avoir au minimum 180 points au total (300 points maximum) pour valider l’examen.

Mes conseils pour réussir le niveau 4 du HSK

#1 Tous mes conseils pour réussir le HSK 3 restent valident pour le niveau 4 (clique ici pour lire mes conseils pour réussir le niveau 3)

#2 La difficulté du HSK 4 provient principalement de la quantité de vocabulaire à maîtriser (1200 mots au total). Pour t’aider à mémoriser plus facilement ce vocabulaire, je te conseille de réviser ton vocabulaire avec ANKI. (Jette un œil à mon guide sur la répétition espacée pour découvrir comment implémenter cet outil dans ton apprentissage)

#3 Pour l’épreuve d’écoute, les passages sont un peu plus longs que ceux du niveau 3. Pour réussir cette épreuve, entraine-toi à trouver rapidement les mots clés dans chaque passage (80% du temps c’est un adjectif).

#4 Pour la 2eme partie de l’épreuve de lecture (celle où il faut remettre une phrase dans le bon ordre), N’ESSAYE PAS DE TRADUIRE LES PHRASES EN FRANÇAIS, c’est le meilleur moyen de te tromper. Sers-toi plutôt des conjonctions pour réarranger correctement les phrases (Par exemple cherche les mots comme 所以,因为, 虽然, 但是 etc …)

#5 Pour l’épreuve de l’écrit, privilégie des phrases courtes et simples (tu auras moins de chance de te tromper et de perdre des points en faisant des petites phrases)

#6 Si tu n’es pas à l’aise avec le tracé des caractères chinois à la main, je te conseille de passer l’examen HSK sur ordinateur. Ainsi, tu n’auras qu’à taper les pinyins sur le clavier et l’ordinateur va te proposer automatiquement des caractères.

#7 Si tu décides de passer l’examen sur ordinateur, prévois de participer à la session test (généralement organisée la vieille) dans ton centre d’examen pour te familiariser et t’entrainer à taper les caractères sur un clavier.

#8 Il n’y a aucun piège pour le niveau HSK 4. Si tu es déjà à l’aise avec les questions du HSK 3 et que tu maîtrises la liste de vocabulaire du niveau 4 (C’est-à-dire que tu sais comment utiliser ce vocabulaire correctement), alors tout va bien se passer pour toi 😉

Préparer et passer le HSK 5

Bienvenue dans la cours des grands !

C’est ici que les choses commencent sérieusement à se gâter !

Déjà, la préparation du niveau 5 du HSK va te demander beaucoup plus de temps et d’investissement que le niveau 4. Compte au moins une année d’étude pour préparer le HSK 5 (en supposant que tu as déjà un niveau HSK 4).

Ensuite, la première difficulté entre le niveau 4 et 5 est la quantité de vocabulaire qui commence à devenir conséquente (plus de 2 500 mots à maîtriser au total).  Je t’ai compilé tous le vocabulaire HSK 5 à connaître, classé par fréquence avec mes commentaires pour que tu saches quels mots apprendre en priorité dans la liste ci-dessous.

ATTENTION : N’essaye pas d’apprendre cette liste de vocabulaire par ordre alphabétique ! Il n’y a rien de plus difficile que de mémoriser du vocabulaire de façon brute sans contexte. Surtout que chaque mot n’a pas la même fréquence d’utilisation et certains sont plus rentables à maîtriser que d’autres en priorité.

Enfin, la plus grosse difficulté est le temps : Le HSK 5 est une épreuve de vitesse. Tu n’auras donc pas le temps de répondre à toutes les questions. Tes performances à l’examen vont principalement dépendre de ta préparation et de ta capacité à rester concentré (c’est la clé pour réussir le HSK 5).

Structure de l’épreuve HSK 5

À noter : Si tu n’as pas le temps de répondre à une question, ne laisse pas de réponse vide (Le HSK n’est pas un QCM à point négatif). La réponse C est statistiquement la réponse qui est la plus souvent correcte 😉

Mes conseils pour réussir la partie écoute du HSK 5

Dans cette partie, ton but va être de « gratter un max de temps » partout où c’est possible et de surtout NE PAS PRENDRE DE RETARD !

#1 Le surveillant va te faire une courte présentation de l’examen pendant 2-3 min. N’écoute pas ses explications et fonce directement lire les premières questions !

#2 Ne perds pas non plus de temps à ouvrir le cachet qui scelle les documents de l’examen (déchire le brutalement si besoin)

#3 Jette un coup d’œil rapide aux réponses juste avant que le dialogue ne commence. Essaye de saisir le contexte et de deviner les questions qui seront posées (cela te donnera un énorme avantage dans la compréhension du dialogue). Par contre dès que le dialogue commence, concentre-toi à 100% sur ce que tu entends.

#4 Tu as 10 secondes pour répondre à chaque question. Si tu ne connais pas la réponse à une question, utilise ce temps pour t’avancer et aller lire les réponses de la question suivante.

#5 Essaye de répondre aux questions qui ont des réponses courtes (3-5 caractères) en temps réel et de garder les 10 secondes pour les questions avec des réponses plus longues.

#6 Les premiers dialogues sont courts et faciles, puis c’est de plus en plus longs et difficiles. Les questions difficiles commencent vers la question 30. Profite du temps gagné sur les questions faciles pour aller lire les réponses des questions suivantes.

#7 Prends des notes pendant les longs dialogues et n’essaye pas de tout garder en mémoire (Écris tes notes en français pour aller plus vite !).

#8 Si la question est « Que peut-on apprendre de ce dialogue », la réponse est généralement en rapport avec les morales de la Chine ou la philosophie confucéenne (Être travailleur, honorer les anciens, piété filiale etc …)

#9 Si tu passes l’examen sur ordinateur, tu ne pourras pas aller lire les réponses des questions suivantes en avance (Donc retiens toi également de le faire quand tu t’entraineras avec des examens blancs).

#10 Sur ordinateur, il y aura une barre bleue pour t’indiquer le temps restant pour répondre à chaque question. Une fois le temps écoulé, la question suivante s’affiche automatiquement à l’écran.

Ne t’inquiète pas si tu n’as pas eu le temps de répondre à la question, tu auras 5 minutes en fin d’épreuve pour relire tes réponses (même si tu ne pourras pas réécouter le dialogue, tu pourras quand même vérifier tes réponses).

Mes conseils pour réussir la partie lecture du HSK 5

#1 Pour la première partie (trouver le mot manquant dans des phrases d’un texte) la meilleure stratégie consiste à d’abord lire les réponses et ensuite de lire la phrase contenant le mot manquant.

Tu n’as pas besoin de comprendre la totalité du texte. Lis juste les 1-2 phrases avant ou après pour trouver la bonne réponse.

#2 Pour la deuxième partie, tu vas devoir lire un paragraphe et répondre aux questions en rapport avec le texte.

Lis d’abord une fois le paragraphe aussi rapidement que possible (n’essaye pas de tout comprendre mais simplement de saisir le contexte et de comprendre l’idée générale). Ensuite lis une fois toutes les questions (tu seras souvent capable de répondre aux 2 premières questions). Enfin, relis en détail les phrases du texte qui contiennent les éléments mentionnés dans les questions (comme tu as le plan du texte en tête, ça ira vite).

#3 Pour la troisième partie, tu vas devoir lire des longs textes (généralement 3-4 paragraphes) et répondre ensuite à des questions en rapport avec le texte.

La meilleure stratégie ici est de lire les questions en premier, de repérer les mots clés et de chercher ensuite ces mots clés dans le texte. Une fois les mots clés repérés, comprendre la phrase suffit généralement à répondre à la question.

#4 La troisième partie est la plus difficile en raison de la taille et du nombre des textes à lire. Tu n’auras pas le temps pour une 2eme lecture. Heureusement les questions suivent presque toujours la trame du texte.

#5 S’il y a une question sur le sens générale ou la morale du texte, la réponse se situe généralement dans la dernière phrase.

#6 Certains textes sont littéralement « copiés collés » de précédentes éditions du HSK 5. Si tu as la chance de tomber sur un texte déjà étudié, c’est plusieurs minutes de gagnées (Et crois moi chaque minute compte !).

Pour augmenter tes chances de tomber sur un « texte déjà vu », entraine-toi avec des examens blancs issus de « réelle épreuve HSK 5 ».

Mes conseils pour réussir la partie écrit du HSK 5

#1 Dans la première partie, tu vas devoir remettre des phrases dans le bon ordre. Si tu connais bien tes règles de grammaire, c’est facile et rapide.

#2 Dans la première question de la deuxième partie, tu vas devoir rédiger une dissertation de 80 caractères à partir de 5 mots clés. Je te conseille de commencer par écrire une phrase qui relie les 5 mots clés ensemble de façon logique, puis de développer chaque partie de cette phrase.

#3 Tu peux aussi apprendre par cœur un texte écris par ton prof ou un ami chinois et l’adapter ensuite avec les mots clés de l’examen. (Oui pas très « fair play » et alors ?)

#4 Dans la deuxième partie, tu vas devoir rédiger une deuxième dissertation de 80 caractères à partir d’une image. Tu ne dois pas faire une analyse ou une interprétation de l’image mais simplement une description neutre !

#5 Dans tes dissertations, ne dépasse pas les 80 caractères sous peine de perdre des points.

#6 Privilégie des phrases courtes et simples dans tes dissertations (tu auras moins de chance de te tromper et de perdre des points)

#7 Entraine toi en pratiquant des sujets communs comme « les expressions faciales » ou encore « décrire un paysage » et essaye de placer un maximum de 成语 dans tes essais (ça rapporte des points !)

#8 Même si tu es à l’aise avec le tracé des caractères à la main, je te conseille vivement de passer le HSK 5 sur ordinateur. Taper les caractères sur un clavier, en plus d’aller plus vite, te permettra de réarranger tes phrases, de corriger facilement tes erreurs et surtout de ne pas avoir à mémoriser le tracer de 2500 mots.

#9 Si tu as oublié comment écrire un caractère mais que tu te souviens de son pinyin, tape une phrase contenant ce pinyin et l’ordinateur te proposera automatiquement une phrase avec le caractère 😉

Préparer et passer le HSK 6

Bienvenue en enfer !

Si tu lis cette section c’est que tu dois être un peu fou dans ta tête non ? Es-tu certain de vouloir passer le HSK 6 ?

J’attire ton attention sur l’investissement colossale en temps et en énergie que cela va te demander pour très peu de retour derrière. Aucune institution ni université ne te demandera jamais d’avoir un niveau HSK 6 (le niveau 5 étant déjà largement suffisant).

Donc à part pour la gloire, le HSK 6 est totalement inutile !

Aussi, le gap de difficulté entre le niveau 5 et le niveau 6 est énorme. Pour te donner une idée, quand j’ai commencé à réviser pour le HSK 6, je roulais littéralement sur les examens blancs du niveau 5, mais je me faisais découper en 2 par la difficulté de ceux du niveau 6.

Tu vas également devoir maîtriser plus de 5 000 mots de vocabulaire au total (c’est beaucoup n’est-ce pas ?) et la plupart seront des mots littéraires ou professionnels complétement inutiles pour des conversations à l’oral.

Toujours motivé pour passer le HSK 6 ? OK alors voici comment « hacker » ce niveau !

Déjà, pour garder en mémoire autant de vocabulaire, apprends à utiliser ANKI et centre tes révisions autour de son algorithme. Je sais que beaucoup d’apprenants n’aiment pas ANKI, mais là on parle de préparer le niveau 6 du HSK ! ANKI n’est plus en option ! (Jette un œil à mon tuto sur ANKI si tu as besoin d’aide).

Je t’ai compilé tous le vocabulaire HSK 6 à connaître, classé par fréquence avec mes commentaires pour que tu saches quels mots apprendre en priorité dans la liste ci-dessous.

Ensuite, apprends toujours les mots HSK 6 avec un contexte. Certains mots de la liste HSK 6 sont tellement rares et spécifiques, que tu ne les rencontreras probablement plus avant plusieurs mois voire plusieurs années (rajoute un champs « exemple » dans tes cartes ANKI pour garder le contexte en mémoire).

La méthode la plus efficace est de lire énormément d’articles / textes / romans contenant spécifiquement du vocabulaire HSK 6 et d’assimiler le nouveau vocabulaire que tu y rencontreras avec un contexte (Et puis ça t’entraine à lire vite, 一举两得 !).

Par exemple pour préparer le HSK 6, je m’entrainais en lisant tous les jours les articles du site The Charman’s BAO que je transformais en cartes de vocabulaire ANKI.

Enfin, tu n’as pas non plus besoin de connaître la totalité des 5 000 mots des listes HSK pour réussir l’examen. Pour te donner une idée, quand j’ai passé le HSK 6, il me manquait plus de 1000 mots de la liste de vocabulaire HSK (soit environ 4000 / 5000 mots connus et maîtrisés). C’était risqué mais c’est passé !

Structure de l’épreuve HSK 6

À noter : Le HSK 6 n’a rien avoir avec ta connaissance de la langue ou de la Chine en général. Ta réussite à cet examen dépend uniquement de ta préparation.

Mes conseils pour réussir la partie écoute du HSK 6

Je n’ai personnellement pas trouvé la partie “écoute” du HSK 6 particulièrement difficile. Si tu es capable de comprendre des séries chinoises sans sous-titres, alors tu ne devrais pas avoir beaucoup de problèmes dans cette section

#1 Les conseils de la partie écoute du HSK 5 restent valident (Clique ici pour les lire si tu les avais manqués)

#2 Les dialogues des parties 1 et 2 sont souvent des interviews ou des conversations entre 2 personnes. Prends des notes (en français pour aller plus vite) pour ne pas oublier les petits détails.

#3 Dans la partie 3, les dialogues sont plus courts mais aussi plus difficiles à comprendre (généralement des fables ou des comptes). Concentre toi sur la compréhension globale plus que sur les détails spécifiques. 

Mes conseils pour réussir la partie lecture du HSK 6

C’est ici que les choses sérieuses commencent et que le gap de difficulté est le plus grand avec le HSK 5.

La première difficulté concerne la taille ainsi que la quantité de textes à lire. Pour espérer réussir la partie lecture du HSK6, il va donc falloir t’entrainer à lire vite … TRÈS VITE !

#1 La première partie est surnommée la « Lucky part » en raison de sa difficulté ridiculement élevée (même les natifs ont parfois du mal à y répondre). Ne perds pas ton temps sur cette section et réponds au hasard (À ce qu’il parait, cette section a été conçue pour départager les meilleurs étudiants coréens et japonais).

#2 Les parties 2 et 3 vont tester ton degré de connaissance sur le vocabulaire. Tu vas devoir trouver le mot ou la phrase manquante parmi une liste de synonymes avec un sens très proches. Si tu n’as jamais étudié spécifiquement la différence entre les 4 réponses proposées, ne perds pas ton temps sur la question et réponds au hasard  ! (Les questions sont vicieuses et tu n’as aucune chance de trouver la réponse si tu n’as jamais étudié ces mots avant, d’où l’importance de bien se préparer).

#3 Entraine toi à étudier toutes ces petites nuances et différentes définition d’un même mot grâce à des dictionnaires de synonymes (近义词) / antonymes (反义词). C’est la clé pour réussir l’épreuve de lecture, n’espère pas t’en sortir en “connaissant simplement” la liste de vocabulaire HSK6.

#4 La quatrième partie est constitué d’une série de textes à lire. Ces textes sont beaucoup plus longs et littéraires que ceux du niveau 5. Aussi, les réponses proposées vont toutes avoir un rapport avec des éléments du texte. Donc LIS ATTENTIVEMENT LA QUESTION pour ne pas te faire avoir !

#5 Tu vas rencontrer beaucoup de caractères inconnus. C’est normal, le but de cet examen est de tester ton habilité à naviguer dans un environnement ou tu ne comprends pas tout.

#6 Je te conseille de maîtriser environ 700 成语 pour être confortable avec l’épreuve de lecture. Contrairement aux textes du HSK 5 , ceux du HSK 6 sont beaucoup plus littéraires et bourrés de 成语 (Évidemment, ces proverbes sont souvent clés dans la compréhension des textes).

#7 Encore une fois, fais très attention à la gestion de ton temps. Le HSK 6 a été conçu pour que tu n’aies pas le temps de tout finir donc ne t’inquiète pas si tu n’arrives pas à répondre à toutes les questions. Par contre ne laisse aucune question sans réponse (la réponse C est statistiquement la meilleure !).

Mes conseils pour réussir la partie « écrit » du HSK 6

Bonne nouvelle, l’épreuve d’écriture du niveau 6 n’est pas plus difficile que la version du niveau 5, elle est juste plus longue. Tu vas donc pouvoir souffler un peu.

Contrairement au HSK 5, il n’y qu’une seule dissertation à faire dans laquelle tu vas devoir résumer un texte d’environ 1000 – 1500 caractères en 400 caractères.

Ce texte est assez littéraire et généralement simple à comprendre (souvent une fable ou une légende chinoise) avec une morale et une fin inattendue (Un peu comme dans la série « House of Cards »).

La principale difficulté vient du fait que tu n’as que 10 minutes pour lire et comprendre l’histoire (pas une de plus), après quoi tu n’as plus accès au texte (Cela te laisse environ 2 lectures pour comprendre et mémoriser l’histoire)

#1 Mémorise en priorité les noms des personnages et des lieux (Tu n’es pas autorisé à prendre des notes pendant la lecture du texte).

#2 Attention les caractères utilisés dans les noms chinois sont généralement peu communs. Tu vas donc devoir apprendre ces nouveaux caractères en “LIVE” (Il parait que certains centres d’examen tolèrent que tu écrives les noms des lieux/personnages dans la marge mais ne compte pas trop dessus)

#3 N’invente aucun élément et contente toi de résumer les faits sans donner ton avis ou interpréter la morale de l’histoire.

#4 Écris comme un robot et sois très factuel dans ta description, même si ça sonne un peu bizarre.

#5 Entraine-toi à résumer des textes tous les jours, c’est très facile de dépasser la limite des 400 caractères quand on n’a pas l’habitude (La clé pour réussir l’épreuve dissertation est la préparation). Personnellement je me suis entrainé en rédigeant chaque jour une dissertation que je faisais corriger par un prof de chinois ou sur iTalkie.

#6 Passer l’examen sur ordinateur n’est plus en option pour réussir la dissertation. Les caractères du niveau 6 ne sont pas les plus simples à retenir et encore moins à tracer de mémoire à la main. Ne te donne pas plus de mal que nécéssaire et passe le HSK 6 sur ordinateur !

Liens et ressources utiles

Il existe énormément de ressources pour préparer le HSK. Aussi, je ne citerai que celles que j’ai personnellement utilisées ou qui m’ont été recommandées par des étudiants qui ont eu d’excellent scores à l’examen (La plupart de ces manuels sont trouvables sur amazon.com ou amazon.cn)

Listes de vocabulaire

La première chose à faire pour préparer le HSK est de récupérer les listes de vocabulaire.

Voici ci-dessous ma liste de vocabulaire HSK (tous niveaux) avec les mots classés par fréquence ainsi que mes commentaires (Certains mots sont plus rentables à maîtriser que d’autres en priorité)

Manuels de chinois spécial HSK

Pour préparer le HSK 1 à 3 :

Cours de chinois en ligne : Mon programme en ligne te fournira toute l’aide et les ressources nécéssaire pour atteindre rapidement un niveau intermédiaire (HSK 3) en mandarin (Je t’accompagne personnellement durant toute la durée de ce programme).

Pour préparer le HSK 4 :

词汇突破4级  : Manuel pour apprendre le vocabulaire, utile pour apprendre à utiliser le vocabulaire HSK 4

新HSK模拟试题集·四级 :Super manuel conçu par John Pasden (dont je recommande vivement le blog)

Pour préparer le HSK 5 :

新HSK考试辅导教程(5级) : Manuel avec beaucoup de bons conseils ainsi que des exemples et des examens blancs

新HSK模拟试题集·五级 : Super manuel conçu par John Pasden (dont je recommande vivement le blog)

汉语近义词学习手册 : Livre pour les synonymes et antonymes

wiki grammaire : Pour assimiler les nombreuses règles de grammaire

Pour préparer le HSK 6 :

21天征服新HSK六级写作 : Manuel qui contient pas mal d’examens blancs (avec corrigé inclus)

The Chairman’s Bao : Articles de journaux “simplifiés” avec du vocabulaire spécial HSK. Selon moi le meilleur moyen pour assimiler le vocabulaire avec un contexte

iTalkie : Plateforme communautaire pour trouver des tuteurs de chinois ou faire corriger tes dissertations

Anki : Indispensable pour garder en mémoire le vocabulaire

S’inscrire au HSK

Pour t’inscrire, rendez-vous sur le site officiel du hanban (change la langue en haut à droite) et clique sur la section « HSK ».

Tu devras d’abord créer un compte et sélectionner ensuite le niveau que tu souhaites passer. Ensuite, choisis une date qui te convient ainsi qu’un centre d’examen.

Une fois inscris à la session de ton choix, il ne te reste qu’à régler les frais d’inscription (une trentaine d’euros environ).

Le mot de la fin

Voilà ! Tu possède maintenant toutes les armes et “hacks” pour cartonner le jour de l’examen.

Comme tu peux le voir, préparer le HSK est complètement différent d’apprendre à parler chinois. Surtout que le le HSK n’évalue même pas tes compétences en expression orale.

C’est la raison pour laquelle il n’est pas rare de tomber sur des étudiants (généralement japonais ou coréens) qui ont validé le HSK 6 mais qui sont incapables de prononcer une phrase correctement.

D’ailleurs pour valider un niveau HSK, tu n’as pas besoin d’un score de 100%, généralement 60% est suffisant. Il peut donc y avoir de grandes disparités de niveau entre quelqu’un qui a eu un bon score au HSK et quelqu’un qui l’a eu de justesse (En particulier pour les niveaux 5 et 6).

Si tu as aimé cet article, je t’invite également à découvrir l’interview de Cid du blog « TheyCallMeStranger » qui a validé le niveau 4 et qui est en train de préparer le niveau 5 du HSK et qui va te partager ses meilleurs astuces et conseils.

 

Alex

Passionné de Chine et de langue chinoise, je vous livre mes secrets sur cette langue et mes meilleures recettes pour commencer à parler chinois mandarin en quelques mois.

Voici la liste de tous les mots à connaître pour réussir le HSK

Inclus la traduction en français + mes commentaires pour chaque mot!

You have Successfully Subscribed!